Angers BC recevait l’équipe de Challans, un concurrent direct pour le maintien. Dans un match plutôt équilibré, le Challandais, Jason Jones, a su faire basculer le match à lui tout seul, lorsqu’il a inscrit onze points consécutifs pour son équipe, dont trois tirs à trois points. Les Angevins ne s’en remettront pas et s’inclinent à domicile (81-90).

Le premier quart-temps est équilibré, même si sur un tir extérieur de Suhard, Angers prend sept points d’avance, ce qui sera leur plus gros écart du match (21-14, 7’28). Mais, Challans recolle rapidement à la fin des dix premières minutes (25-22, 10′). Les Challandais démarrent le second quart-temps avec plus d’intensité et bascule en tête (27-28, 12’31). Dans les cinq dernières minutes, avant la mi-temps, les visiteurs accentuent leur avantage. Gibson inflige un 5-0 (31-39, 15’25), Gentil enchaîne avec un trois points (34-42, 17’06), puis Saounera fait un festival derrière la ligne des 6,25m, pour donner dix points d’avance à leur équipe, à la mi-temps (40-50, 20′). Au retour des vestiaires, le trois points de Calhoun permet à Angers revenir (45-50), mais Gentil lui répond dans la foulée (45-53, 22’20). Encourager par leurs supporters, Douillet, Uzas puis Carter permettent aux locaux d’être dans les tallons des Vendéens (55-56, 24’40). Douillet redonne même l’avantage à son équipe, sur une tentative sous le cercle (58-56, 25’34).

Le festival Jason JONES

C’est dans ce moment décisif, que Jason Jones va rentrer en action. En moins d’une minute, il va faire basculer la rencontre à lui tout seul. Auteur d’un 11-2, à lui tout seul, sur trois tirs à trois points et un tir dans la raquette, il va littéralement assommer les Angevins, qui ne s’en remettront pas (60-67, 27’44). Dans le quatrième quart-temps, l’écart va se stabiliser entre sept et dix points en faveur des Challandais, qui vont gérer le money-time, sans être inquiété. Uzas sortira pour cinq fautes, à vingt-deux secondes de la fin. Dans un match équilibré, Jason Jones se sera montré le joueur décisif, dans un moment clef du match. Il pouvait célébrer cette victoire avec ses coéquipiers et leurs supporters venus en nombre à la salle Jean Bouin (81-90).

Les réactions d’après-match :

Vincent LAVANDIER (entraîneur d’Angers BC) : “Cela ne m’arrive pas souvent, mais là, je suis très énervé contre les joueurs. On a fait trop d’erreurs de concentration, sur les joueurs puissants adverses. On avait ciblé un joueur comme Jason Jones, on ne devait pas le laisser shooter et on devait plus le canaliser. Malheureusement, cela n’a pas été le cas et il a eu tout le loisir de prendre des tirs extérieurs, avec la réussite qui va avec, alors que l’on avait l’avantage au score. On finit le match à moins neuf, je pense que si l’on ne le laisse pas réussir ses trois tirs à trois points, lors du troisième tiers-temps, cela aurait pu changer le cours du match. On ne perd pas le match d’un point de vue offensif, mais d’un point de vue défensif. C’est ce que j’ai dit aux joueurs, dans le vestiaire, à la fin du match, on a perdu à cause des fautes d’inattention et de connaissance dans le profil des joueurs adverses. C’est ce qui nous fait perdre le match. Je veux bien que l’on laisse une fois Jones tirer à trois points, mais pas trois fois de suite de la même manière. Maintenant, il va falloir aller à Rueil, pour se faire secouer les fesses.”

Philippe NAMYST (entraîneur du Vendée Challans Basket) : “On est sur une série intéressante, de quatre victoires consécutives. Je pense que l’on a bien maîtrisé le jeu. On savait que ce match était important pour les deux équipes, en vue du maintien. C’est une vraie satisfaction d’avoir gagné. On a vraiment bien partagé le ballon, tout en étant efficace sous le cercle. Cela montre aussi que l’équipe aime jouer ensemble. Le seul bémol du match, c’est la blessure de Benjamin Thomas.”

Championnat de Nationale Masculine 1, 28e journée.

Angers Basket Club Vendée Challans Basket : 81-90 (25-22, 15-28, 22-21, 19-19).

Cliquez-ici pour visionner le classement

Joueur du match : William JR CARTER (Angers BC) avec 21 points et 31 d’évaluation.

Feuille de match

Feuille de match

 

 

 

 

Cet article a été lu 1071 fois.