Cet article a été lu 809 fois.

Pour la dernière journée des N2, la journée était chargée en compétition. 

Dès 10h30, les tribunes de la piscine Jean Bouin se sont remplies pour les duos libres et les duos libres mixtes. Pour les duos libres, une équipe d’Angers Nat Synchro, composée de Camille Chafes et Juliette Bouvy, était représentée. Il y a presque un an jour pour jour, les Angevines devenaient vice-championnes de France N2, mais en reprenant la même chorégraphie et en y apportant des améliorations, elles ont su tirer leurs épingles du jeu en réalisant 72,2333 points. C’est la seule note au-delà des 70 points. Avec une superbe prestation, Camille et Juliette deviennent championnes de France N2 et se qualifient pour les nationales 1. C’est la troisième médaille remportée par le club d’Angers Nat Synchro et la deuxième en or. Sur le podium, c’est à la surprise générale que le club de Saint-Étienne, représenté par Marion Beal, Emmy Prost et Emma Berna (remplaçante) termine deuxième avec un score de 67,6667 points. La troisième place est attribuée au club de Vue Belle Natation Saint-Paul de la Réunion et qui était représenté par Alice Alby et Maelle Potier, elles ont obtenu un score de 67,4000 points.

Interview de Camille Chafes et Juliette Bouvy en fin d’article.

Pour les duos mixtes, un seul duo était représenté et il s’agissait d’Emma Papot et Mathis Rogliano du club de Montauban Natation. Ils ont obtenu un score de 64,9664 points et voici leurs réactions après avoir reçu leur médaille.

Mathis ROGLIANO : “C’est une fierté parce que l’on est quand même le seul duo mixte en juniors et je trouve que cela impressionne pas mal de personne. Même moi, je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de personnes qui nous encouragent vu que nous sommes loin de Montauban. Venir d’aussi loin, cela apporte un stress, car on ne connaît pas la piscine et la ville.” […] “J’ai voulu faire ce sport quand j’ai été voir un gala sur Montauban lorsque Benoit Beaufils (ex-coéquipier de Virginie Dedieu), je lui ai dit “l’année prochaine, je m’inscris”, je me suis inscrit et depuis, c’est devenu une passion. Pour les jeunes qui ont peur de se lancer à cause des critiques, il ne faut pas les écouter, passer au-dessus. Moi, c’est la première chose que j’ai fait parce que j’en ai eu plein. Mais maintenant, que l’on me critique ou pas, je continuerais de m’éclater avec ma duettiste.”

Emma PAPOT : “Pour nous, c’est une fierté puisque l’on représentait le seul duo mixte de la France en juniors, donc, c’est tout de même un enjeu. Mais, il y a toujours le petit stress des compétitions.” […] “Moi, j’avais déjà nagé en duo féminin avant et c’est vrai que ce n’est pas du tout pareil de nager en duo mixte. Ce n’est pas pareil au niveau de la complicité et tout. On peut apporter plus de choses dans les chorégraphies. Pour nous, c’était plus un spectacle qu’une compétition, on voulait montrer ce que l’on était capable de faire.” 

La journée s’est enchaînée avec les Solos Libres avec quatorze participantes. Une compétition bien différente par rapport aux solos techniques puisqu’il n’y a pas de “figures imposées”. La liberté dans les gestes des nageuses a permis de découvrir des ballets intimes pour certains, rythmés pour d’autres, mais dans un seul but, impressionner le jury et faire le plus de points. Les sept premières sont qualifiées pour les N1, mais le podium était composé de quatre nageuses. A la troisième place, Carla Valero (Colomiers Nat Synchro) et Émilie Arab (Ballet Nautique de Strasbourg) ont fini ex-æquo avec un total de 71,1333 points. Claudia Coletti, du Stade Français Paris, termine deuxième avec 74,2567 points. Et Jade Hestroffer décroche la médaille d’or avec 75,0000 points.

La journée s’est conclue par la finale des équipes libre. Il s’agit de ballets composés de huit nageuses et qui donnent droit à un magnifique spectacle à ce niveau-là. A la première place du podium, il s’agit du club des Aquarines qui obtiennent un score de 72,6667 points. Elles sont suivies par les clubs de Ripault (70,8000 points) et de Villefranche en Beaujolais qui décrochent une nouvelle médaille de bronze avec 70,2667 points.

C’est avec des coachs qui terminent à l’eau que les nationales 2 se terminent pour laisser place aux Nationales 1. Le niveau monte d’un cran et il faudra s’attendre à un spectacle magnifique à la piscine Jean Bouin.

 

“C’est une consécration de deux ans de duo…”

Les réactions de Camille Chafes et de Juliette Bouvy :

Vous êtes championne de France N2 en duo libre, qu’est-ce que cela vous fait à l’heure actuelle ? 

Camille Chafes : “On ressent de la joie, dire qu’il y a un an jour pour jour nous étions vice-championne de France (N2), notre objectif cette année, c’était de faire aussi bien voir même mieux et au final, on a réussi.”

Juliette Bouvy : “On est assez contente, c’était notre objectif, donc, on est vraiment contente d’avoir réussi à terminer premières. C’est trop bien.”

Vous accédez en Nationales 1 ce week-end, est-ce que cela augmente la pression ? 

C.C : “Ce week-end, on va surtout se faire plaisir, on va faire comme l’année dernière. Il y aura des filles de l’équipe de France junior qui vont nager contre nous, Aix (Pays d’Aix Natation) qui est le meilleur club de France donc on a notre place parce qu’on l’a mérité aujourd’hui, mais on ne sera pas dans les meilleures non plus. On va surtout prendre du plaisir.”

J.B : “On sait que l’on ne peut pas finir dans les premières en N1 donc là, c’est vraiment pour nous que l’on va nager.”

Vos coéquipières qui, hier, ont été première et deuxième pour les solos, cela vous a boosté pour aujourd’hui ? 

C.C : “Oui, vraiment, on voulait faire pareil qu’elles pour montrer qu’Angers est toujours présent dans les championnats de France. Depuis deux ans, c’est presque une remontada pour le club parce qu’avant il y avait peu de résultats.”

J.B : “Oui clairement. Il y a quelques années, le club manquait de résultats, mais là, cela revient et cela fait très plaisir à voir.”

Toutes les deux, vous nagez ensemble depuis l’année dernière, est-ce qu’il y a une grosse complicité entre vous ?

C.C : “Oui, forcément, il y a des choses que seule nous pouvons comprendre, mais c’est bien, car on s’est tout de suite très bien entendue. C’est une force pour l’entraînement, on a aussi nos petits rituels et c’est vraiment cool.”

J.B : “Oui, en plus, on a la chance de ne jamais avoir eu d’embrouille ou quoi que ce soit. A l’entraînement, on rigole, on sait se détendre pour ne pas être trop stressée.”

Cette médaille d’or, c’est une consécration de tout ce travail effectué ? 

C.C : “C’est une consécration de deux ans de duo. C’est le même que l’année dernière, c’est la même musique, la même base. Cela vient marquer deux ans de travail et que ce n’est pas fait pour rien.”

J.B : “Oui, c’est le même duo, avec quelques petits changements et dire que maintenant, on est première, cela fait plaisir.”