Le week-end dernier se déroulaient les Championnats Régionaux d’escalade de difficulté à Avrillé. Dans cette salle toute neuve, de nombreux spectateurs étaient présents. Une grande fête pour l’ASA Escalade qui s’étendait sur deux jours, les U18 et les U20 grimpaient samedi, les U16, seniors et vétérans, dimanche. Cette compétition était qualificative pour les Championnats de France, le niveau était donc au rendez-vous. Zoom sur une journée type d’un véritable athlète lors d’une compétition type d’escalade de haut niveau.

La journée commence très tôt, il faut être sur place dès 8 heures 30 du matin, afin d’être prêt pour le début des qualifications à 9 heures 15. Ils sont une vingtaine de participants par catégories. Les qualifications se déroulent de cette manière : chaque grimpeur doit monter trois voies dans la matinée, à chaque fois, l’objectif est d’aller le plus haut possible. Cinq minutes sont données pour atteindre le sommet, et après une chute, on ne recommence pas. Quand tout le monde est passé, les juges se réunissent et sélectionnent les grimpeurs qui ont le mieux réussi ces qualifications. Seuls les plus faibles sont éliminés et la plupart accèdent aux demi-finales.

En début d’après-midi, place aux demi-finales. Cette fois, il n’y a qu’une seule voie, donc, aucun droit à l’erreur. Une nouveauté survient : le flashage, il s’agit du moment où la voie est dévoilée et que chaque participant la visualise et tente de s’imaginer la bonne manière de monter. Les grimpeurs s’élancent un par un en fonction de leur classement à l’issue des qualifications. La difficulté est plus haute qu’en qualifications, et certains passages impressionnent. Ici, il y a seulement huit grimpeurs qui sont sélectionnés pour la finale. En cas d’égalité, le meilleur aux qualifications est devant l’autre.

Enfin, aux alentours de seize heures a lieu les finales. Cette fois après le flashage, les participants sont envoyés à l’isolement, une salle à côté qui empêche de regarder la voie et le passage de ses concurrents. Chaque grimpeur est dans sa bulle, toujours dans un ordre du moins performant au plus performant lors des demi-finales. Le spectacle est toujours au rendez-vous, et toute la salle encourage chaque grimpeur, le fair-play est le mot d’ordre de ce sport, et de prime abord, aucune concurrence n’apparaît entre les différents finalistes. En fonction des catégories, les trois meilleures ou plus sont qualifiés aux Championnats de France, une superbe expérience à vivre.

Cliquez ici pour accéder aux résultats de la compétition.

 

Cet article a été lu 155 fois.