Dans un match à sens unique, les Scoïstes se sont lourdement inclinés (5-0), ce mercredi au Parc des Princes, face au Paris Saint-Germain et sont donc éliminés en Coupe de France de football. La saison angevine se terminera tranquillement en championnat avec l’ambition de terminer dans la première partie de tableau.

Le PSG est bien la bête noire du SCO en Coupe de France. Après une élimination en demi-finale en 2011 et surtout une finale perdue en 2017, les Parisiens ont encore joué un mauvais tour aux joueurs de Stéphane Moulin. Le coach historique du SCO quittera son poste en juin prochain avec le sentiment que le club de la capitale lui a dérobé une fois de plus ses rêves de Coupe de France. Les Angevins se déplaçaient au Parc des Princes à l’occasion des quarts de finale de la compétition après avoir battu Sedan au tour précédent. De leur côté, les Parisiens ont fait tomber ni plus ni moins que l’actuel leader de Ligue 1, le LOSC. Qualifiés en demi de Ligue des Champions et toujours en course pour le titre en championnat, le PSG arrive en pleine confiance malgré les absences de Marquinhos, Verratti, Navas, Diallo, Bernat et Rafinha. Pour le SCO, les absents sont également nombreux et l’infirmerie est pleine; mais Moulin parvient à aligner un onze compétitif avec les retours de Pereira Lage, de retour après avoir contracté le Covid, Cabot et Amadou. Une équipe angevine qui n’avait donc pas froid aux yeux et qui s’apprêtait ainsi à relever un immense défi dans une saison bien terne mais satisfaisante en Ligue 1.

Malheureusement, les Angevins sont cueillis à froid et sont punis d’entrée de jeu. Draxler trouve Icardi dans l’axe et l’attaquant argentin remporte son duel face à Butelle au point de penalty d’un petit tir à ras de terre bien placé (1-0, 9e). Le SCO ne tardera pas à riposter avec notamment une grosse occasion pour Cabot en contre-attaque, mais sa frappe est trop écrasée pour tromper Rico. Malgré plusieurs autres possibilités de contres pour Angers, Paris va faire le break dans la foulée. Dagba déborde et enrhume plusieurs défenseurs, son centre contré arrive dans les pieds de Neymar qui voit son tir arrêté par Butelle, mais le ballon rebondit sur Manceau, malchanceux buteur contre son camp (2-0, 23e). Neymar est tendu lors de cette première mi-temps, on observe des tensions notamment avec Mangani et Thomas qui ne l’épargnent pas. Les Angevins repartent à l’assaut du but de Rico avec Thioub qui écarte vers Capelle, mais son centre est trop fort pour Pereira Lage au second poteau. Deuxième occasion similaire deux minutes plus tard : Pereira Lage trouve Manceau à l’autre bout de la surface, mais le latéral droit rate sa reprise de volée et voit le ballon passer au-dessus la barre transversale. Tout reste encore possible pour la seconde période.

De retour des vestiaires, le PSG passe à la vitesse supérieure. Di Maria, d’un coup-franc lointain, et Draxler, d’un bel enchaînement, s’essaient de loin et parviennent à alerter Butelle. Le sort de la rencontre sera scellé après l’heure de jeu avec deux nouveaux buts parisiens. Un beau mouvement collectif parisien est orchestré aux abords des 18 mètres angevins, Icardi dévie sur Draxler qui centre pour Neymar au second poteau. Le Brésilien conclut de la tête dans un but déserté par Butelle qui était allé au duel avec Draxler (3-0, 65e). Deux minutes plus tard, nouveau festival dans la surface angevine, Di Maria se joue de Thomas et centre en retrait en coup du foulard pour Icardi qui conclut à bout portant (4-0, 67e). A 4-0, Pochettino opère un triple changement pour Paris et fait tourner en vue du match samedi contre Metz et surtout de sa demi-finale de Champions League contre Manchester City dans une semaine. Les Parisiens ne lâchent pas l’affaire et Icardi rate le triplé après un talonnade osée dans les six mètres angevins. Mais le SCO pousse aussi dans les dix dernières minutes pour sauver l’honneur par l’intermédiaire de Diony qui déborde et centre pour Bobichon, trop court, mais le ballon continue sa course vers El Melali. L’algérien oblige Rico à s’interposer et à dévier en corner. A la 86′, Cho sollicite le portier espagnol après une belle frappe à l’entre de la surface. Mais ces efforts semblent vains et Paris parachèvera son succès avec un 5e but. A la retombée d’un ballon en hauteur dans la surface de réparation, Icardi fusille Butelle et ponctue le succès parisien en beauté (5-0, 90e). L’arbitre sifflera la fin du match dans la foulée.

Le parcours du SCO d’Angers, le dernier de la carrière angevine de Stéphane Moulin en Coupe de France, s’arrête donc aux portes du dernier carré. Face à des Parisiens impitoyables, les Angevins n’auront pas pu rivaliser et devront désormais se tourner vers la fin du championnat dans lequel le SCO reste deux lourdes défaites 3-0. Onze buts pris et zéro marqué lors des trois derniers matches, c’est le triste bilan scoïste, peu rassurant avant de recevoir Monaco dimanche prochain à 17h05. Encore un adversaire de taille pour la troupe de Moulin, espérons que la note soit moins salée cette fois-ci.

Coupe de France, Quart de finale.

Paris Saint-Germain (L1) – Angers SCO (L1) : 5-0 (2-0).

Paris Saint-Germain : Rico – Bakker, Kerher, D. Pereira, Dagba – Gueye, Paredes – Di Maria, Neymar, Draxler – Icardi.

Changements : Sarabia pour Di Maria, Herrera pour Paredes et Kean pour Icardi (72’), Kurzawa pour Bakker (77’), Pembélé pour D. Pereira (82’).

Angers SCO : Butelle – Capelle, Thomas, Pavlovic, Manceau – Mangani, Amadou – Pereira Lage, Cabot, Thioub – Bahoken

Changements : Diony pour Bahoken et El Melali pour Pereira Lage (60’), Coulibaly pour Mangani (68’), Bobichon pour Pereira Lage, Cho pour Thioub (77’).

 

Cet article a été lu 207 fois.