Vous avez une association à but non lucratif afin de défendre une cause chère à votre cœur, ou vous faites partie d’un club étudiant ou avez un membre de la famille faisant partie d’un club ? Ce type d’organisme est essentiel à la société afin que tout un chacun puisse trouver sa place et trouve une occupation qui peut en même temps aider les autres.

Ce type d’organisme nécessite des fonds afin de fonctionner correctement. Les associations ont besoin d’argent afin d’agir pour défendre leurs causes tandis que les clubs sportifs ou autres types clubs étudiants ont besoin de fonds pour des événements tels que les voyages d’études ou simplement pour acheter les matériaux nécessaires à leur fonctionnement quotidien.

La récolte de ces fonds peut s’avérer être un long combat périlleux. Malgré les donations et les cotisations, si elles sont en vigueur, certains événements nécessitent un apport massif en trésorerie. Alors, comment récolter des fonds pour votre association ou votre club ? Quelles sont les actions les plus rentables et les plus appréciées ?

Voici 5 actions que vous pouvez mener afin de récolter le maximum de fonds possibles avec le minimum de capital à investir.

Une tombola

La tombola reste l’une des solutions les plus appréciées pour les collectes de fonds. En effet, elle allie ce que beaucoup de personnes apprécient : la surprise et la bonne cause. Vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous pour organiser votre tombola.

Vous pouvez tout faire vous-même, de l’impression des billets à leur distribution et au choix des lots. Ou vous pouvez faire appel à des professionnels qui proposent la mise en place d’une tombola clé en main pour vous dégager du temps.

Si vous choisissez d’organiser vous-même votre tombola, il vous faudra vous y prendre quelques semaines à l’avance. Vous devez tout d’abord trouver les lots que vous allez mettre en jeu puis trouver un canal de communication vous permettant d’informer les environs de la tenue de la tombola. Vous pouvez par exemple faire appel à vos membres pour faire des dons qui seront les lots à gagner et vendre les tickets de tombola à leur entourage.

L’avantage de ce choix est que tous les fonds récoltés iront à votre association ou à votre club.

L’inconvénient est que vous n’êtes pas un professionnel et qu’il peut y avoir certaines imperfections ainsi que le risque de ne pas réussir à collecter la somme souhaitée.

En revanche, faire appel à un professionnel vous permet en quelques jours d’avoir une tombola parfaitement mise en place par des spécialistes avec des lots adéquats. Selon la société à laquelle vous choisirez de faire appel, les services varient. Les services dépendent également de vos moyens et de vos objectifs. Généralement, la mise en place d’une tombola clé en main implique l’impression des tickets, l’impression des affiches de communication et un panel de lots très variés.

Un gala

Si vous disposez d’un espace suffisant pour accueillir une centaine de personnes voire plus, vous pouvez parfaitement opter pour la réalisation d’un gala.

Le principe est simple : vous proposez aux adhérents et aux membres de votre association ou de votre club de vendre des billets afin de participer à un gala. Vous proposez un dîner savoureux avec des animations et un DJ qui permettra à tout le monde de s’amuser. Les bénéfices pourront ensuite servir à votre organisme.

Selon les moyens dont vous disposez et selon les possibilités des personnes sur lesquelles vous comptez, vous pouvez soit réaliser les préparatifs, c’est-à-dire mise en place du dîner, de la décoration, des accessoires et des animations vous-même, soit faire appel là encore à des professionnels. Dans tous les cas, soyez vigilant dans le calcul de vos marges. Pour que votre Gala soit parfaitement réussi, vous pouvez conclure des partenariats ou des sponsorings.

Une collecte

La collecte est une option assez périlleuse. Le principe est de faire appel à la bonne volonté des habitants de la ville ou de la région afin de vous donner de quoi réaliser une action ou de quoi acheter ou payer un projet.

Les collectes fonctionnent surtout pour les associations qui œuvrent dans le caritatif en donnant des vêtements, de la nourriture, des produits de première nécessité, etc. Pour les clubs sportifs et étudiants, la collecte sera plutôt financière.

La collecte représente parfaitement l’esprit de communauté que l’on apprécie dans ce type d’organisme, néanmoins, sans la communication adéquate, la collecte peut facilement devenir un échec.

Si vous optez pour ce type d’action, il vous faut absolument établir un plan de communication qui vous permettra de toucher le plus de personnes possible.

Une vente de produit

Pour obtenir des fonds, rien de mieux que la vente d’un produit bien déterminé.

Les ventes de produits peuvent avoir lieu dans des kermesses, lors des événements de la région ou à l’entrée d’un lieu fréquenté par beaucoup de monde. Vous pouvez également faire appel à vos membres pour faire du porte-à-porte afin de vendre votre produit.

À l’image des scouts qui font une vente de cookies pour récolter des fonds, vous devez trouver ce qui plaît le plus à votre région pour le vendre. Vous devez miser sur la qualité de votre produit, mais aussi mettre en avant les raisons qui vous poussent à effectuer cette vente.

Pour les ingrédients ou les matières premières, n’hésitez pas à demander un sponsoring ou un partenariat à une grande enseigne locale et faites appel à vos membres pour la main d’œuvre. Cela vous permettra de réaliser de meilleures marges.

Un crowdfunding

Le système de crowdfunding est une nouveauté que vous ne devez en aucun cas négliger. Pour récolter les fonds, il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme dédiée et de créer la cagnotte pour votre événement. Le principal avantage de ce système est sa simplicité. En effet, en deux clics, tout le monde peut faire un don à votre organisme. De plus, il ne faut pas négliger la portée de ce type de plateforme. Vous n’ouvrez pas les dons simplement à votre ville ou à votre région, vous pourriez recevoir des dons provenant des quatre coins du monde.

 

Cet article a été lu 42 fois.