Pour le troisième jour des Championnats du Monde d’athlétisme en Oregon, huit français étaient en lice. Du marathon aux demi-finales du 400m haies en passant par les finales du 10 000m et de la perche féminine, ainsi que les demi-finales du 110m haies, les athlètes tricolores ont connu des succès différents mais retirent tous du positif de cette journée de compétition. 

La performance du jour revient à Wilfried Happio qui a illuminé la journée des Français ce dimanche, en claquant un superbe chrono de 48’’14 pour rallier la finale du 400 m haies. Dernier tricolore en lice de la journée, l’athlète licencié au Lille Métropole Athlétisme a réalisé une incroyable course à côté du Norvégien Karsten Warholm profitant du rythme imposé pour accrocher une très belle deuxième place, synonyme de qualification directe pour la suite et s’offre par la même occasion un nouveau record personnel, faisant de lui le deuxième performeur français de l’histoire dans la discipline après Stéphane Diagana (47’’37). Mardi soir sur la piste du Hayward Field, Happio retrouvera Warholm et Dos Santos, entre autres concurrents de premier choix, pour une finale qui s’annonce d’ores et déjà très relevée.


Dix-septième du marathon disputé aux aurores autour du Autzen Stadium, Hassan Chahdi est devenu le premier Français à courir les 42,195 km en moins de 2h10’ à l’occasion d’un championnat international. Prudent, le fondeur isérois a suivi l’imposant peloton de tête jusqu’au trentième kilomètre, quand l’Ethiopien Tamirat Tola, trouvant la cadence trop lente, a mis un sérieux coup d’accélérateur pour aller chercher la victoire en 2h05’36’’. Chahdi s’est courageusement accroché quand la tâche est devenue « difficile musculairement », et a remonté plusieurs concurrents dans les derniers kilomètres pour aller chercher un troisième chrono sous les 2h10’ dans sa carrière, en 2h09’20’’.


Jimmy Gressier, engagé dans la finale du 10 000m à l’heure la plus chaude de cette journée américaine, s’est élancé avec aisance dès le début de la course qui fut rapidement dominée par les coureurs africains. Dans une forme moindre que ce qu’il espérait, le coureur de Boulogne-sur-Mer est resté combatif jusqu’au bout et signe le onzième chrono en 27’44”55 tout en prenant la deuxième place européenne. Conscient de l’expérience retirée lors de chaque championnat et de l’apprentissage que cela apporte, Jimmy Gressier sait qu’il doit encore progresser pour atteindre le top 8 mondial et porte, sans transition, son ambition prochaine sur les Championnats d’Europe qui se joueront dans quelques semaines.


Ils étaient trois français au départ de la ligne droite du Hayward Field ce dimanche 17 juillet, Sasha ZhoyaPascal Martinot-Lagarde et Just Kwaou-Mathey, respectivement engagés dans chacune des trois demi-finales du 110m haies.
Cinquième de la première course en 13”47, le jeune Champion de France âgé de seulement 20 ans, n’a pu accéder à l’étape suivante en raison d’erreurs techniques. Demi-finaliste pour sa première participation en Championnats du Monde seniors, le licencié du Clermont Auvergne Athlétisme se veut positif quant à l’expérience qu’il en retire avec d’ores et déjà à l’esprit la préparation des Europe de Munich qui approchent à grands pas.
Le plus expérimenté des trois athlètes du jour sur la distance, Pascal Martinot-Lagarde, termine à la quatrième place de la deuxième demi-finale en 13”40. En dépit d’un état de forme physique meilleur que la veille, le hurdleur de l’ES Montgeron n’a pu composter son ticket pour la finale et sait qu’il a une nouvelle carte à jouer dans quelques semaines en Allemagne lors du prochain rendez-vous européen.
Troisième et dernier en lice sur le 110m haies, Just Kwaou-Mathey, a réalisé un très bon chrono en 13”25, qui aurait pu être son nouveau record personnel si la mesure du vent n’avait pas été trop favorable (+2.5). Cinquième de la plus rapide des trois courses du jour, l’athlète de l’Evreux AC reste satisfait de son championnat malgré la déception de ne pas accéder à la finale.


Les perchistes françaises, Ninon Chapelle et Margot Chevrier, se sont toutes deux élancées sur le sautoir du Hayward Field pour la finale féminine du saut à la perche. Avec une barre validée à 4,45m, l’athlète de l’EA Cergy-Pontoise, termine à la 11ème place. De son côté la niçoise, Margot Chevrier, n’a pu se classer dans cette finale en échouant à trois reprises sur sa hauteur d’entrée de concours fixée à 4,45m.

 

Cet article a été lu 52 fois.