Favorite sur la feuille de match, Angers Sports Lac de Maine Handball accueillait la lanterne rouge, le club du CSC Le Mans. La logique a été respectée et facilitée par un effectif limité du coté des mancelles, qui n’enlève en rien le mérite des angevines. Le maintien se jouera lors des deux dernières journées de championnat.

Après un début de match poussif de chaque coté, avec très peu de réussite dans leurs tentatives, Angers prends le jeu à son compte et creuse rapidement la marque. Le score grimpe pour atteindre un écart de dix points à la mi-temps, facilité aussi par le manque de rotation adverse (16-6). Au retour des vestiaires, les angevines ont tendance à se reposer sur leurs acquis et déjouent. Au contraire des mancelles, qui malgré la fatigue, continuent à jouer crânement leur jeu, en ne se posant aucune question. Kévin Morisse, l’entraineur angevin, se sert des temps-morts pour remobiliser son groupe et redonner une dynamique. Son homologue adverse effectue la même démarche, mais pour faire souffler ses joueuses. Tout le paradoxe. Les locales gèrent malgré tout leur avantage à leur main jusqu’au bout, emmenées par Emilie Lemonnier et sa capitaine Fanny Gouin auteur chacune de sept buts (34-20). Malgré sa victoire contre la lanterne rouge, le Lac de Maine devra assurer son maintien en National 3, lors des deux dernières journées de championnat.

Les réactions :

Kévin Morisse (entraineur Angers Sports Lac de Maine Handball) : « Ce fut un match facilité par le manque d’effectif adverse. Je trouve que l’on s’en sort pas trop mal, car il faut toujours rester vigilant dans ce genre de rencontre. Après un début de match difficile, on su mettre de l’intensité dans notre jeu pour créer un écart au tableau d’affichage. Puis nous nous relâchons et je suis obligé de demander un temps mort pour remobiliser les filles. Certaines ont eu un peu tendance à se reposer sur leurs acquis, facilité il est vrai par le score en notre faveur. J’ai aussi voulu varier les schémas de jeu et faire tourner les joueuses, afin de concerner tout le monde et de donner un peu d’attrait au match. Maintenant, il nous reste deux matchs pour assurer mathématiquement notre maintien. On a les cartes de notre destin en main. »

Christophe Tuffreau (entraineur CSC Le Mans) :  « Les conditions étaient difficiles avec un effectif amoindri. On a manqué de réussite en début de match, dû à un manque de confiance et dû aussi à notre spirale négative actuelle. En deuxième mi-temps, on a fait preuve de plus d’application, en créant du jeu, et surtout en continuant à jouer avec nos moyens, en ne lâchant rien malgré la fatigue. Nous allons être rétrogradé pour la deuxième année consécutive en fin de saison. L’objectif sera de repartir sur de nouvelles bases et avec un effectif de joueuses en devenir. »

Championnat NF3 de Handball, Poule 2.

Angers Sports Lac de Maine Handball – CSC Le Mans : 34-20 (MT : 16-6).

Angers Sports Lac de Maine Handball : Barre (4), Bonsergent (1), Gouin (cap) (7), Mouricou (1), Boiveau (3), Mayet (4), Chalin (4), Elegbe (3), Lemonnier (7), Dohin, Couraudon, Aquilar. Entraineur : Kévin Morisse.

CSC Le Mans : Tuffreau (7), Fontaine (3), Briatte (1), Calippe (cap) (4), Raux (1), Pascalou (4), Marthely. Entraineur : Christophe Tuffreau.

Classement

 

 

P1090027P1090028

Cet article a été lu 1127 fois.