Arthur Le Vaillant (Mieux) est le 6e à avoir franchi la ligne d’arrivée de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe, ce samedi à 15h41 (heure de métropole). Cette joie-là, les autres skippers rêvent de la vivre, mais il y a une course à boucler avant. Les regards se tournent désormais là où le suspense est exacerbé, au cœur des alizés. Chez les Ocean Fifty, Quentin Vlamynck (Arkema) et Erwan Le Roux (Koesio) se livrent une bataille féroce, eux qui ne sont séparés que d’une trentaine de milles à la veille du finish. Après l’arrivée d’Armel Le Cléac’h et de son Maxi Banque Populaire XI, on suivra ensuite le dénouement en IMOCA. Thomas Ruyant (LinkedOut) a consolidé légèrement son avance sur Charlie Dalin (22 milles) mais le skipper d’Apivia n’est pas vraiment du genre à abdiquer. Dans les autres classes, les leaders sont bien moins bousculés : Yoann Richomme (Paprec-Arkea, Class40) compte 100 milles d’avance, Gilles Buekenhout (Jess, Rhum Multi) en a 90, et Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée – Ville de Nice, Rhum Mono) plus de 170.

À retenir :

  • Arthur Le Vaillant (Mieux) a franchi la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre à 15h41 (heure de métropole), en 6e position en Ultim 32/23
  • 6 arrivées à Pointe-à-Pitre : Maxi Edmond de Rothschild -1er (6j 19h 47mn 25sec), SVR Lazartigue – 2e (6j 23h 3mn 15sec), Sodebo Ultim 3 – 3e (7j 6h 37mn 25sec), IDEC Sport – 4e (8j 13h 41mn 40sec), Actual Ultim 3 – 5e (8j 15h 49mn 1sec), Mieux – 6e (10j 01h 26mn 51sec)
  • Prochains concurrents attendus sur la ligne : Quentin Vlamynck (Arkema) et Erwan Le Roux (Koesio) qui jouent la victoire en Ocean Fifty
  • IMOCA : Thomas Ruyant (LinkedOut) creuse un peu l’écart sur Charlie Dalin (Apivia) mais rien n’est joué
  • Class40 : Pour la première fois depuis qu’il est tête, Yoann Richomme (Paprec-Arkéa) compte plus de 100 milles d’avance sur ses deux poursuivants Ambrogio Beccaria (Allagrande Pirelli) et Corentin Douguet (Queguiner-Innoveo)
  • Class40 : Le Sud-Africain Donald Alexander (Conscious Planet) devrait quitter dans les prochaines heures Punta Delgada où il a fait escale pendant deux jours pour des réparations
  • Rhum Multi : David Ducosson (Trilogik – Dys de Cœur) va faire escale à La Corogne pour régler des soucis de pilote et d’aériens
  • 106 en bateaux sont encore en course, 26 ont abandonné

Prochaines ETA (Estimated Time Arrival – heure de Paris) à la Tête à l’Anglais en heure métropolitaine :

  • Arkema (Quentin Vlamynck) : dimanche 20 novembre vers 7h30
  • Koesio (Erwan Le Roux) : dimanche 20 novembre vers 8h
  • Primonial (Sébastien Rogues) : dimanche 20 novembre vers 13h
  • Maxi Banque Populaire XI (Armel Le Cléac’h) : dimanche 20 novembre vers 14h
  • LinkedOut (Thomas Ruyant) : lundi 21 novembre vers 3h30
  • Apivia (Charlie Dalin) : lundi 21 novembre vers 5h

Ultim 32/23 : Le Vaillant franchit la ligne, Le Cléac’h attendu demain.

Une nouvelle arrivée sous le soleil. Arthur Le Vaillant a dépassé la ligne d’arrivée de Pointe-à-Pitre ce samedi à 10h41, 15h 41 min heure de Paris. Le skipper de Mieux aura bouclé le parcours en 10 jours, 1 heure et 26 minutes, soit 3 jours, 5 heures et 39 minutes après le vainqueur, Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild). Il ne reste donc désormais plus que deux représentants en Ultim 32/23 encore en lice. Armel Le Cléac’h (Maxi Banque Populaire XI) est attendu dimanche en fin de journée à Pointe-à-Pitre. Enfin, Romain Pilliard (Use it Again ! by Extia) pointe à 1 176 milles du finish.

Arthur Le Vaillant, skipper de l’IUltim 32/23 Mieux , 6eme de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2022 – Pointe à Pitre le 19/11/2022

Ocean Fifty : duel au soleil.

Ça chauffe dans les cockpits d’Arkema et Koesio, ça boue dans les cerveaux de Quentin Vlamynck et Erwan Le Roux ! À 24h du dénouement, les deux Ocean Fifty de tête ne se tiennent qu’en trente milles dans des conditions toniques marquées par des grains frôlant parfois les 35 nœuds. Après une série d’empannages croqueurs d’énergie pour les skippers déjà à bout de souffle, la route jusqu’à la Tête à l’Anglais va bientôt ressembler à une course-poursuite.

IMOCA : une fin de course torride.

Attendus lundi 21 novembre en début d’après-midi (heure métropole) à Pointe-à-Pitre, Thomas Ruyant et Charlie Dalin sont plus que jamais à la bagarre. LinkedOut a repris la tête de la flotte hier matin et creuse quelque peu l’écart (21 milles cet après-midi), mais Apivia impérial depuis le départ de Saint-Malo le 9 novembre dernier, ne se laissera aucunement faire. Il reste 600 milles à parcourir dont un gros morceau : le contournement de la Guadeloupe et ses zones de dévents. Les deux skippers doivent d’ici-là veiller au grain, car les alizés instables, les manœuvres d’empannages et la fatigue accumulée depuis ces 10 jours de course folle demeurent désormais des paramètres primordiaux pour accéder à la victoire…

Off Groix, FRANCE – September 8 2022, Skipper Thomas Ruyant, Imoca Linkedout, Training prior for the route du rhum, on September 8, 2022 off Groix, France.
© Pierre Bouras

Class40 : Richomme, arrête-moi si tu peux !

Pour la première fois depuis qu’il a pris la tête de la course, Yoann Richomme (Paprec-Arkea) compte plus de 100 milles d’avance sur ses rivaux. Lancé à plus de 15 nœuds lors des dernières 24 heures, il est idéalement placé pour conserver son titre en Class40. Derrière, Ambrogio Beccaria (Allagrande Pirelli) a conforté son avance sur Corentin Douguet (Queguiner-Innoveo). Alors que le dernier, Keni Piperol (Cap’tain Alternance) a dépassé la latitude des Açores, la flotte s’étire sur 1 561 milles.

DCIM100GOPROGP__4861.JPG

Rhum Multi et Mono : une histoire de compromis.

Ce samedi, les concurrents toujours en lice dans la catégorie Rhum Mono et Rhum Multi bénéficiaient de conditions différentes en fonction de leur positionnement. La partie de la flotte proche de la dorsale anticyclonique, à l’instar de Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée – Ville de Nice) et Gilles Buekenhout (Jess), solides leaders en Rhum Mono et Rhum Multi, touchait en effet moins de vent que les sudistes. Ces derniers, dont Catherine Chabaud, bénéficiaient quant à eux d’un alizé plus soutenu, mais rallongent leur route vers la Guadeloupe. De son côté, David Ducosson (Trilogik – Dys de Cœur), à nouveau victime de problèmes techniques malgré deux escales, fait route vers La Corogne (Espagne).

 

Cet article a été lu 24 fois.