Cet article a été lu 19 fois.

C’est une délégation de cinquante membres de l’ESSHA Segré Triathlon et leurs accompagnateurs qui viennent de fermer la page d’une belle aventure humaine et sportive.

L’aventure commence fin août 2018, lorsque Fabienne Allard, bien connue dans le Segréen, prend la route des Pyrénées avec son ami Franck Enjolras pour s’installer à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

Adepte du triathlon, ils ont déjà identifié un triathlon hors norme non loin de leur nouveau lieu de résidence : le Balnéaman. Imaginez, enchaîner un kilomètre de natation à 960 mètres d’altitude (eau à 12°C), quatre-vingt-dix-sept kilomètres de vélo avec quatre cols et 2700 mètres de dénivelé positif et dix kilomètres de course à pied en mode trail.

Mais voilà, les amis les plus proches lancent l’idée de venir les retrouver sur place pour partager leur passion commune. Il s’en suit un engouement immédiat au sein de la section triathlon de l’ESSHA, jusqu’à l’inscription en ligne fin octobre 2018, qui voit les 360 places disponibles partir en seulement cinq heures.

Le bilan est au-delà de toutes les attentes, puisque quarante triathlètes du club valident leur inscription sans vraiment savoir ce que représente la difficulté de cette épreuve.

Le club organise alors la logistique en réservant deux gîtes sur place, cinq minibus et deux remorques pour les vélos et, surtout, les triathlètes commencent à se préparer mentalement et physiquement. De longues heures sur le vélo, des repérages sur place pour découvrir le terrain de jeu, et des déboires malheureux pour certains pendant cette longue préparation menant jusqu’au jour J.

Trois membres seront contraints de déclarer forfait, mais ils étaient bien présents malgré tout dans les esprits, ainsi que tous les autres membres de la section, intégrés dès le début de l’aventure par un T-shirt spécialement créé pour l’événement.

Au-delà de la performance individuelle, c’est un groupe uni et solidaire qui a vécu cette journée exceptionnelle et tant attendue du 21 septembre 2019 sur la localité de Genos-Loudenvielle.

Elle fut longue pour les participants, mais aussi pour leurs accompagnateurs qui, après les encouragements sur le parcours, accueillirent leurs vaillants triathlètes segréens un à un jusqu’à la Finish Line tant convoitée.

Imaginez : de 4h55min pour Jimmy Prudhomme signant un exploit en finissant onzième au général, à 8h37 pour Hervé Thaunay, digne représentant du sport à Segré par ailleurs, et qui n’a rien lâché.

Un seul membre aura été contraint à l’abandon sur blessure au pied du troisième col, mais non moins méritant pour autant. Revanchard, il reviendra.

L’aventure Balnéaman est maintenant belle et bien finie pour les triathlètes segréens et les proches du club (trois représentants de Château-Gontier Triathlon et un ancien membre exilé aux Etats-Unis ont fait partie de l’aventure), mais ils garderont tous assurément, un souvenir inoubliable de cette saison 2018-2019 terminée en apothéose dans les Pyrénées. Ils ont bien mérité un peu de repos !