Cet article a été lu 774 fois.

Dans le cadre de la septième journée de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers se déplaçaient à Chamonix avec l’objectif de confirmer leur victoire face au promu Angloy. Malheureusement, les Angevins sont tombés face à une belle équipe de Chamonix, qui a bien maîtrisé son match pour s’imposer logiquement (6-3).

Angers était prévenu que son déplacement en Haute-Savoie ne serait pas une partie de plaisir et ils ont été servis. Il faudra attendre la fin de la première période pour voir l’ouverture du score. Benjamin Lagard déborde Patrick Coulombe sur le côté droit, puis sert Cody Freeman bien démarqué au deuxième poteau, qui n’a plus qu’à ajuster le gardien de but angevin (1-0, 17’16). Les Pionniers vont doubler la marque dans la deuxième période. A la suite d’une double supériorité numérique, due aux pénalités des Angevins Marius Serer (accrochage) et Mathieu Guertin (grosse haute), Chamonix fait le siège du camp adverse et sur un cafouillage devant la cage angevine, Scott Jacklin double la mise pour son équipe. Il est assisté de Cody Freeman et de Numa Besson (2-0, 31’43). D’entrée de troisième tiers-temps, les Ducs d’Angers vont recoller au score. En zone offensive sur le côté gauche, Mathieu Gagnon sert Marc-André Levesque plein axe, qui trompe Richard Sabol de loin (2-1, 41’29). Les Chamoniards vont tripler la mise. Sur une remontée de palet côté gauche de Fabien Kazarine, il sert dans la course Quentin Fauchon qui trompe Florian Hardy sur un coup de billard (3-1, 49’44). Gary Levêque sert en zone défensive Robin Gaborit, qui remonte toute la glace et sur une action en solo, marque d’un tir en pleine lucarne. Superbe action individuelle de l’attaquant angevin (3-2, 53’13). A la suite d’une remise en jeu en phase offensive, le slap sur la ligue bleue de Geoff Fortman trouve une nouvelle fois le chemin des filets des visiteurs (4-2, 55’36). Une minute plus tard, masqué par ses deux défenseurs, Florian Hardy ne peut rien faire sur le lancé de Cody Freeman, qui signe à l’occasion un doublé (5-2, 56’32). Marc-André Levesque sert Danick Bouchard, qui n’a plus qu’à marquer à un mètre du but (5-3, 58’02). Dans la dernière minute du match, Angers fait sortir son gardien de but pour tenter le tout pour le tout en ajoutant un joueur de champ supplémentaire. Malheureusement, ils vont se faire contrer et Numa Besson va en profiter pour récupérer le palet et d’un dégagement dans son propre camp, trouver le but vide adverse (6-3, 59’53).

Retrouvez l’analyse de l’entraîneur adjoint, Alexis Billard, ainsi que les joueurs Robin Gaborit et Clément Masson, qui reviennent sur la rencontre et nous donnent leurs avis sur le match de mardi prochain à domicile face à Strasbourg.

Bonjour Alexis, pouvez-vous revenir sur la rencontre à Chamonix ?

“Ce fut un match compliqué et on le savait. On n’a pas encore été constant tout au long du match. On a manqué d’engagement physique et dans le positionnement. On n’a pas encore de certitudes dans notre jeu. On a effectué une réunion entre nous, afin de définir les points et les axes à améliorer, mais c’est un long processus. On n’a pas su mettre les ingrédients nécessaires pour l’emporter. Eux ont mis beaucoup d’intensité dans leur jeu, alors que nous, nous avons évolué comme des robots. Je ne pense pas que l’on ait eu un complexe de supériorité.”

Comment allez-vous aborder le prochain match face à Strasbourg ?

“Il va falloir se recentrer sur nous et sur notre jeu. Les points que l’on n’a pas pris sont perdus et on ne pourra pas les récupérer. A nous d’en récupérer lors des prochains matchs. L’objectif est d’attendre les play-offs avec le meilleur classement possible et avec l’ambition du top 4, sachant que Grenoble et Rouen sont déjà partis pour terminer la saison régulière, dans les deux premières places. J’attends une grosse réaction contre Strasbourg à domicile. Il ne faudra pas oublier notre identité de jeu, fait de duels et d’intensité.”

Que pouvez-vous nous dire sur l’équipe Strasbourgeoise ?

“Je n’ai pas trop d’avis sur cette équipe, car comme je vous le dirais, on devra se concentrer uniquement sur notre jeu. Nous devrons faire un match plein, car il n’y a plus aucune petite équipe. L’objectif sera de gagner sans sous-estimer notre adversaire.”

____________________________________________

Robin GABORIT (attaquant des Ducs d’Angers) : “C’est un bel exemple qu’il n’y a plus de petites équipe cette saison. On a joué par séquences et il nous manque de la régularité. Chaque match doit être un combat. Il va falloir comprendre très vite qu’il faut mettre le bleu de chauffe dès mardi prochain contre Strasbourg, qui ne viendra pas chez nous seulement pour faire le voyage. C’est à nous de nous battre pour gagner les matchs. Sur les derniers matchs perdus, notre plus gros adversaire a été nous-mêmes. On s’est relevé de situations bien plus inquiétantes que cela. Il n’y a pas de panique, mais on se doit de travailler plus dur et plus intelligemment que ce que l’on a fait à Chamonix pour gagner les matchs, et cela, dès mardi.”

Clément MASSON (attaquant des Ducs d’Angers) : “On a manqué de réalisme et de passion sur ce match. On n’a pas d’excuses. On aurait dû être plus ambitieux, mettre de la vie dans ce match, cela se serait ressenti sur la glace et on aurait dynamisé notre jeu. Chamonix a eu de la réussite et a su profiter de nos erreurs. Nous devons attaquer Strasbourg comme on aborderait Rouen ou Grenoble et cela toute l’année pour chaque rencontre. Nous avons besoin de maintenir du haut niveau à chaque match et être maître de notre jeu. Strasbourg va arriver motivé pour chercher des points, à nous d’être prêt et de réagir, car nous avons déjà utilisé beaucoup de jokers. On doit être ambitieux, on ne peut plus se permettre de laisser des points en route.”

Danick BOUCHARD (attaquant des Ducs d’Angers) : “A Chamonix, j’ai senti l’équipe un peu désorganisée. Pour moi, j’ai vu un match où l’on a joué avec le feu et non avec les outils que l’on a dans notre équipe. On a pris des chances inutiles et cela s’est retourné contre nous. Le hockey est un sport d’équipe, il est cependant important que l’on comprenne que l’on a tous un job individuel à faire pour le bien de notre groupe. Se trouver des excuses, c’est la pire chose que l’on peut faire. Je pense que l’on perd le focus en ce moment sur des choses que l’on ne contrôle pas, moi le premier, par exemple avec l’arbitrage à Rouen qui m’a valu une suspension. La solution est la suivante : rebondir mardi devant Strasbourg en donnant tout ce que l’on a en respectant notre système de jeu et surtout notre identité. Une équipe qui doit travailler plus fort que l’autre pour espérer gagner le match. On a tous bien hâte de se reprendre mardi.”

Maxime LACROIX (attaquant des Ducs d’Angers) : “On a manqué beaucoup de chance de marquer en début de match. Ensuite, ils ont pris le dessus. On dirait que l’on a voulu jouer un match facile sans trop se faire mal. Pour mardi, on veut leur mettre beaucoup de pression et les forcer à faire des erreurs.”

Ligue Magnus, 7e journée.

Les Pionniers de Chamonix Les Ducs d’Angers : 6-3 (1-0, 1-0, 4-3)

Les autres résultats de la 7ème journée de Synerglace Ligue Magnus :

Vendredi 5 octobre 2018.

  • Rouen 5-4 Anglet (2-1 ; 1-0 ; 1-2 ; 1-0)
  • Chamonix 6-3 Angers (1-0 ; 1-0 ; 4-3)
  • Nice 2-5 Bordeaux (0-2 ; 2-0 ; 0-3)
  • Strasbourg 2-4 Lyon (0-0 ; 2-3 ; 0-1)
  • Amiens 1-2 Gap (1-0 ; 0-1 ; 0-1)
  • Mulhouse 0-3 Grenoble (0-2 ; 0-0 ; 0-1)

Prochain match : 8e journée.

Les Ducs d’Angers  Étoile Noire de Strasbourg

Date : Mardi 9 Octobre 2018.

Horaire : 20h30.

Lieu : Patinoire du Haras à Angers.

Revivez en vidéo, les meilleurs moments de la rencontre entre Chamonix et Angers !