Cet article a été lu 2971 fois.

En demi-finale de la coupe d’Anjou, Mûrs-Érigné s’est incliné face à Beaucouzé. Les tenants du titre, battus 2-1, à la suite d’un match serré, ne rencontreront pas Angers NDC, les seconds finalistes de la compétition. Anthony BILNY revient pour nous sur cette défaite, et nous fait part de son ressenti sur ce match.

Nous sommes évidemment déçus, mais le résultat n’est pas illogique, même si nous aurions pu ouvrir le score en première mi-temps, puis égaliser en fin de rencontre. Face à ce genre d’adversaire, il faut que tout le monde soit à 100% pour espérer quelque chose, mais là, certains sont passés à côté du match. Nous n’avons pas joué notre jeu habituel et nous avons beaucoup trop abusé du jeu long. Les absences pour blessures nous ont été préjudiciables : Romain Delbourg pour son aisance dans la relance courte, Aurélien Rayer qui décroche beaucoup pour venir chercher le ballon et orienter le jeu, et enfin, Matthieu Jeannetau pour sa percussion. Beaucouzé a fait la différence sur deux exploits individuels. Je souhaite bonne chance à mon pote Lionel (Duarte) pour la finale, il le mérite vraiment.”

Coupe de l’Anjou, demi-finale.

ASI Mûrs-Erigné SC Beaucouzé : 1-2