Rencontre avec Quentin Bacha, l’ex-joueur du SC Beaucouzé, aujourd’hui au Sablé FC (CFA2), qui nous donnera régulièrement de ses nouvelles. Aujourd’hui, il nous parle de son intégration dans sa nouvelle équipe, de l’ambiance qui y règne, ainsi que de ses objectifs à titre individuel, mais aussi collectif. Entretien.

 Bonjour Quentin, pouvez-vous nous dire, comment s’est passée votre intégration dans l’équipe du Sablé FC ?

“Mon intégration avec l’équipe s’est très bien passée. Je ne suis pas arrivé dans un terrain inconnu. Je connaissais pas mal de monde, donc cela a facilité mon adaptation et je savais où je mettais les pieds. Même si l’équipe a beaucoup rajeuni, il y a une très bonne ambiance, ce qui facilite aussi l’intégration.”

Que pouvez-vous nous dire sur votre entraîneur Olivier Pignolet et quel discours a-t-il eu pour vous faire venir à Sablé ? Quelle est votre relation avec lui ?

“Loulou comme on l’appelle chez nous est une personne qui a “la gagne” dans le sang. C’est une personne qui ferait tout pour ses joueurs. Il est toujours là pour nous aider, à nous conseiller, à vouloir nous faire progresser. C’est un bosseur et un grand entraîneur. J’ai beaucoup évolué grâce à lui. Le discours qu’il a eu avec moi a été simple. Il m’a suivi toute l’année quand j’étais au club du SC Beaucouzé. Il m’a rappelé à la fin de la saison, pour me dire qu’il souhaitait que je revienne, car il cherchait un attaquant avec mon style de jeu. Donc, je n’ai pas hésité, même si je ne m’y attendais pas du tout, surtout le fait que l’on me sollicite après seulement une demi-saison. J’entretiens une bonne relation avec le coach, je parle beaucoup avec lui pour essayer de progresser encore plus et de corriger certains détails. C’est ce qui est plaisant avec lui, c’est qu’il communique beaucoup avec ses joueurs.”

Parlez-nous, de l’ambiance au sein de l’équipe et avez-vous des affinités avec certains ?

“L’ambiance est parfaite, c’est un groupe très jeune avec toujours des anciens et la mayonnaise a pris très vite. Tout le monde travaille dans un état d’esprit irréprochable et cela se voit sur le terrain. Oui, bien sûr, j’ai des affinités avec les anciens, bien évidemment, mais aussi avec les plus jeunes. J’essaye de les conseiller et de les motiver, comme on a fait avec moi, car la confiance est le plus important.”

Comment, jugez-vous, votre début de saison, à titre collectif et individuel ?

“Mon début de saison a commencé pour moi, avec une petite blessure aux genoux, en plein milieu de la préparation. J’ai pu rejouer, qu’au bout du troisième match de championnat, donc, je dirais qu’il est mitigé. Ensuite, collectivement, je me sens bien, mais individuellement je peux encore faire beaucoup plus, c’est une question de confiance et je sais que cela va revenir.”

Vous êtes actuellement 8e de votre groupe de CFA2. Est-ce votre place et quels sont les objectifs cette saison ?

“On est trois équipes, à égalité de points (11 points), avec deux autres équipes (Dinan-Lehon et US Changé). Nous sommes sur une bonne dynamique, car nous sommes invaincus depuis six matchs, coupe et championnat compris (avant la défaite à Fougère 3-0, le 5 Novembre). Nous visons le haut de tableau, même si je sais que l’équipe que nous avons, peut titiller les prétendants à la montée et si nous continuons comme cela, il y a de fortes chances que cela se produisent.”

A combien de buts êtes-vous actuellement et vous fixez-vous un nombre de buts ?

“Actuellement, je suis à quatre buts. Je n’ai malheureusement pas encore marqué en championnat, mais j’espère retrouver très vite le chemin des filets pour la confiance. Ensuite, même si je ne marque que pas, mais que nous gagnons, cela me va parfaitement. J’essaye toujours de fixer un challenge et j’aimerais être à dix buts au minimum à la fin de saison.”

Continuez-vous de suivre vos anciens clubs comme, par exemple, le SC Beaucouzé et quel est votre avis sur leur début de championnat moyen ? Gardez-vous des contacts avec vos anciens coéquipiers ?

“Oui, toujours, j’ai toujours contact avec certains joueurs, car nous nous entendions tous très bien l’année dernière. Il est dommage que nous soyons tous partis, car avec l’équipe que nous avions, nous aurions pu prétendre à autre chose que le maintien, cela s’est joué sur des détails. Je vais les voir jouer lorsque je n’ai pas de match, mais c’est compliqué. J’ai vu deux de leur match cette saison. Pour leur début de championnat, c’est normal, car il y a eu beaucoup de nouveaux joueurs. Il faut du temps pour que la mayonnaise prenne. Ils ont aussi pas mal de blessés, ce qui n’aide pas, mais je sais qu’ils vont se relever et faire une très bonne saison !”

Parlez-nous, de la belle performance à domicile face au leader Saint-Brieuc (1-1) ?

“C’est une équipe très costaud défensivement qui se projette vite vers l’avant. Ils sont très dangereux sur coup de pied arrêté, mais nous avons su rivaliser avec eux et nous avons même mené un but à zéro, avant de nous faire égaliser sur un penalty litigieux à la 75eme… Je pense, que sans cela, jamais ils ne seraient revenus au score. C’est quand même un très bon point contre les premiers du championnat et qui vise la montée en CFA. De notre côté, cela ne casse pas notre dynamique actuelle.”

Avez-vous, un petit mot de conclusion ?

“J’espère que l’on va faire une très bonne saison avec le Sablé FC, que l’on aille le plus haut possible. Je souhaite aussi, à mon ancien club de Beaucouzé, une très bonne saison et que leurs objectifs soient atteints.”

Quentin BACHA

Né le 17 Juin 1991 à Angers (25 ans)

Club actuel : Sablé FC

Poste : Attaquant

Cet article a été lu 2159 fois.