Le MEBC se déplaçait à Chauray, prétendant à la montée, dimanche 09 février. Le troisième quart a fait du tort aux érimûroises qui s’inclinent 84-76.

Les Ligériennes se déplaçaient chez leurs voisines deux-sévriennes, mais également leurs voisines au classement :  Chauray (deuxième). Après leur défaite à l’UFAB, la troupe de Christophe Pontcharraud se devait de réagir et de confirmer leur victoire de la phase aller contre Mûrs-Erigné. C’est chose faite !

Un bon début de match.

Les deux équipes donnent le ton dès le début de la rencontre. Le Mûrs-Erigné BC déploie un jeu physique, un peu trop au goût des arbitres, la coach «des rouges de Mûrs» devra, dès le début, gérer les fautes de son effectif. Le premier quart-temps est une alternance parfaite entre le jeu intérieur et les arrières. Le jeu des érimûroises est structuré. Fin de premier quart-temps 14-17 pour les visiteuses.

Les deux équipes se rendent coup pour coup,, mais les joueurs d’Amélina Lefrant prennent l’ascendant. Chauray existe sur ce quart-temps grâce à son adresse à  trois points (quatre tirs réussis sur douze points marqués dans ce quart-temps). Le MEBC est devant à la pause (26-36, 20′).

Et puis…

Le match est toujours serré face à une équipe de Chauray qui ne baisse pas la cadence bien au contraire. Les joueurs du MEBC poursuivent toutefois leur course en tête pour finalement voir Chauray revenir à égalité, après trente-cinq minutes de jeu. Chauray, profite des pertes de balle, et des erreurs défensives. Les locales repassent devant, mais les Ligériennes n’abdiquent pas. Le MEBC a désormais l’avantage, puis les locales font céder un MEBC trop brouillon, qui peine à trouver des solutions en attaque (55-49, 40′).

Le dernier quart-temps est sur la même dynamique. Ça court, ça score de part et d’autre, mais le passage à vide de Mûrs-Erigné dans le quart-temps précèdent, lui aura été fatal en fin de rencontre : les Erimûroises s’inclinent 84-76.

La réaction d’Amélina LEFRANT à la fin du match :

“C’était un duel important pour se maintenir dans le top 5 et pour n’être qu’à deux victoires du maintien. C’est raté ! On peut avoir des regrets, une fois de plus, nous n’étions pas loin. Mais on rate une dizaine de paniers faciles sous le panier ou en double pas, et sept lancers. Mais surtout, on a coulé dans le troisième quart-temps. On a encaissé plus de points en dix minutes que sur la première mi-temps, sauf qu’offensivement, on n’a pas réussi à suivre. Après, il n’y a pas péril dans la demeure. Les filles livrent une belle prestation face à une grosse équipe du championnat. Il ne faut pas se tromper d’objectif et rester focus, surtout avec nos prochains adversaires.”

Pas de surprise donc sur cette rencontre, mais elle viendra du côté de Chantonnay qui a fait tomber l’UFAB sur le score de 71- 69.

Les Angevines s’étaient pourtant ouvert une belle voie pour l’accession en NF2, grâce à sa victoire sur Chauray le week-end dernier. Angers garde tout de même sa première place au classement.

Surprise Limougeaude également, puisque Lamboisières ,qui se déplaçait chez l’ABC Limoges, s’est fait surprendre 62-52.

La seule victoire ligérienne viendra donc d’Avrillé qui jouait contre le Poinçonnet à domicile et qui remporte logiquement ce match sur le score de 54-41. Les joueuses de Victor Soulard reprennent donc seules, la troisième place du tableau laissant Mûrs-Erigné, Chantonnay et Lamboisières batailler pour quatrième place du classement.

 

Cet article a été lu 227 fois.