Pour le compte du premier match de la série des quarts de finale de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers recevaient les Boxers de Bordeaux. Lors des deux matchs de saison régulière, à l’Ice Parc, les deux équipes s’étaient quittées dos à dos, avec une victoire chacune, dans deux oppositions très serrées. Pour cette rencontre, les Angevins, Guenther et Tassery, étaient absents de cette première partie. On s’attendait à un match serré et on a été servi. Malgré un manque de réalisme, les Angevins obtiennent la première manche de façon logique (2-0).

Dans ce début de match, il n’y a pas de round d’observation, avec du rythme et de l’intensité. Alexander Botten ouvre le bal avec une première occasion, histoire de se mettre en jambes (1’08). Puis Barbero réplique pour les Boxers (2’02). Bordeaux se montre à nouveau dangereux, mais il faut une énorme parade de Florian Hardy, sur un tir d’Olivier Labelle (3’45). Danick Bouchard réplique dans la foulée, mais le gardien de but repousse de la jambière. Cette fois, c’est au tour de Julien Albert de se procurer une grosse occasion, mais il ne trouve pas le chemin des filets (5’35). Puis, à la suite d’une perte de palet en zone défensive, Charles-Eric Legare tente le dribble, mais Florian Hardy est encore attentif, en repoussant la rondelle (6’26). Le centre au cordeau de Calder Brooks ne trouve pas preneur au premier poteau. Loïc Farnier tente sa chance, mais le portier adverse capte le palet (8’27). De la ligne bleue, Neil Manning tente sa chance en direction de la lucarne, mais Clément Fouquerel capte sans problème (10’27). Durant cette première période, les Angevins auront eu l’avantage de deux supériorités numériques, qui n’auront donné que peu de solutions, dû à une très belle organisation défensive bordelaise. Angers a une dernière grosse occasion d’ouvrir le score, où le top scorer angevin, Danick Bouchard part seul au but, mais le gardien adverse repousse la tentative angevine, dans la crosse d’Alexander Botten, mais ce dernier ne trouve pas le cadre, au deuxième poteau (14’24). Sur ces vingt premières minutes, les Angevins auront manqué de réalisme, avec près de deux fois plus de tirs cadrés que leurs adversaires du soir (0-0, 20′). Ils n’auront pas su profiter de deux supériorités numériques.

Le deuxième tiers-temps débute dans la continuité du premier acte. Les Angevins vont bien gérer leur première infériorité numérique, en étant peu mis en danger, dû à deux minutes de pénalité pour Maxime Lacroix. Puis, sur un service de Danick Bouchard, Neil Manning manque le palet, alors que le but était grand ouvert (22’18). Ensuite, les deux équipes vont se créer quelques occasions, mais les gardiens de but se montrent vigilants. Il faut attendre un cafouillage devant la cage bordelaise et plusieurs tentatives angevines, pour que Loïc Farnier se montre le plus opportuniste et plus prompt pour trouver le chemin des filets à bout portant (1-0, 29’45). Alexander Botten va prendre un 2+10, pour charge contre la bande, mais Angers va bien gérer cette punition à son encontre (31’26). Malgré les infériorités numériques concédées, les Angevins se créent tout de même quelques occasions, mais ils n’arriveront pas à faire le break. Les Ducs auront été récompensés de leurs efforts, en ayant un but d’avance au bout de la deuxième période. Les Angevins auront plutôt bien géré leurs trois infériorités numériques, sans véritablement être mis en danger.

Dans la troisième période, les débats vont s’équilibrer et quelque peu baisser d’intensité. Bordeaux va avoir une opportunité d’égaliser, où sur un tir repoussé par Florian Hardy, le palet s’envole au-dessus du but et rebondit sur la ligne de but, derrière le gardien angevin, il faut alors toute la lucidité du défenseur angevin, Vincent Llorca, pour dégager son camp in-extrémiste. Les deux équipes ne profiteront pas de deux supériorités numériques pour faire évoluer le score. Puis, chose rare, le coach bordelais décide de faire sortir son gardien de but, afin d’avoir un joueur de champ supplémentaire sur la glace, alors qu’il reste encore cinq bonnes minutes à jouer. Mais cela reste trop risqué à ce moment du match et il décide de faire revenir son gardien de but dans la cage. Il le fera finalement sortir à nouveau, dans les derniers instants de la partie, afin de tenter le tout pour le tout… On joue les dernières secondes du match. Bordeaux pousse pour égaliser, mais Connor Hardowa va intercepter une transition adverse pour lancer en profondeur Cédric Di Dio Balsamo, qui n’aura plus qu’à partir seul au but, et sceller définitivement la victoire angevine (2-0, 59’57). Victoire méritée des Angevins, malgré encore une fois, un manque de réalisme, qui aurait pu leur être préjudiciable, à quelques moments de la rencontre.

Angers mène la série 1-0.

Le deuxième match aura lieu, ce mercredi 26 février 2020, à l’Ice Parc d’Angers, 20h30.

Quart de finale des Play-offs de la Ligue Magnus, match 1.

Les Ducs d’Angers – Les Boxers de Bordeaux : 2-0 (0-0, 1-0, 1-0)

Buts : Loïc FARNIER (29’45) et Cédric DI DIO BALSAMO (59’57) pour les Ducs d’Angers.

 

 

Cet article a été lu 212 fois.