Dans le cadre de la trente-quatrième journée de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers recevaient les Brûleurs de Loups, pour le choc au sommet, entre les deux premiers du classement. Le tournant du match se sera joué en moins de deux minutes, où les Grenoblois se seront montrés opportunistes. Ensuite, les Angevins auront tout tenté pour revenir dans la partie, mais ils seront tombés sur un Lukas Horak, le gardien de but adverse, des grands soirs.

Le match a du mal à se lancer, avec un manque de rythme de chaque côté, où les deux équipes s’observent. Il faudra dix minutes pour voir l’ouverture du score. Suite à un débordement du Kyle Hardy, côté gauche, il sert au premier poteau Vincent Kara, qui prend le meilleur sur le capitaine angevin, Patrick Coulombe, et trompe Florian Hardy (0-1, 10’50). Puis, quelques minutes plus tard, sur une perte de palet de Danick Bouchard, devant sa cage, Alex Aleardi ne laisse pas passer sa chance pour doubler la mise, bien démarqué face à la cage (0-2, 12’19). A 5’18 de la fin de la période, et suite à un cafouillage et de contacts rugueux devant la cage grenobloise, une bagarre anime la rencontre. L’arbitre convoque les deux capitaines, et le jeu reprend à cinq contre quatre en faveur des Angevins, cinq joueurs, deux Angevins et trois Grenoblois, iront deux minutes en prison. Malgré plusieurs opportunités, Les Ducs ne trouveront pas la faille. Au contraire, Grenoble va trouver le poteau. Vincent Kara se remet en position de tir, et du revers de la crosse, il trouve le poteau droit du but angevin (17’51). Plutôt réalistes, les Grenoblois auront su profiter de deux erreurs défensives adverses pour faire le break. Les Angevins n’auront pas su profiter de leurs supériorités numériques pour faire trembler les filets.

La deuxième période redémarre avec la même intensité que lors de la fin du premier tiers-temps. En supériorité numérique, à cinq contre quatre les Grenoblois sont tout proches d’inscrire un troisième but (26’21). Dans la foulée, Maxime Lacroix tente une belle frappe, puis c’est au tour de Danick Bouchard, d’avoir une chance de réduire le score, avec un tir puissant en direction de la lucarne et détourner de la mitaine du portier adverse, mais sans réussite. Durant dix minutes, les Angevins vont mettre la pression sur le but adverse, mais les Grenoblois sont solides devant leur but.  Cette fois, ce sont les Grenoblois qui vont profiter d’une supériorité numérique, ils trouveront à nouveau le poteau du but adverse (32’56). A deux minutes de la fin du tiers-temps, Loïc Farnier, sur une passe en profondeur, a une belle occasion de réduire la marque, en se présentant face au portier adverse, mais sa tentative est détournée du cadre par le poteau (38’13). Au bout de quarante minutes de jeu, Grenoble a toujours deux buts d’avance.

La première occasion dans le troisième tiers-temps intervient après cinq minutes, lorsque Teddy Trabichet sert Aurélien Dair, qui part en contre-attaque, puis seul devant Florian Hardy, il manque son duel (45’47). Le gardien de but angevin évite à nouveau la correctionnelle, dans un nouveau face-à-face avec Peter Valier (46’41). Julien Baylacq a l’occasion de tripler la mise, mais Florian Hardy capte un palet qui se dirigeait dans sa lucarne gauche (54’23). Les Angevins font le forcing devant la cage grenobloise, mais s’exposent aux contres-attaques adverses. A moins de quatre minutes de la fin du match, le coach angevin demande le temps-mort, afin d’organiser une nouvelle tactique. Après la remise en jeu, le gardien de but angevin quitte la glace au profit d’un joueur de champ supplémentaire. Les Ducs vont même bénéficier d’une double supériorité numérique, avec une pénalité de deux minutes du Grenoblois Yann Sauve, auteur d’avoir fait trébuché son adversaire. Danick Bouchard a une grosse occasion, mais Lukas Horak répond à nouveau présent. Il reste une poignée de secondes à jouer, le capitaine angevin, Patrick Coulombe perd le palet en zone offensive, Damien Fleury en profite pour récupérer la rondelle et partir seul marquer dans la cage vide, un troisième et dernier but anecdotique (0-3, 59’26).

Ligue Magnus, 34e journée.

Les Ducs d’Angers – Les Brûleurs de Loups : 0-3 (0-2 ; 0-0 ; 0-1)

Buts : Peter VALIER (10’50), Alex ALEARDI (12’19) et Damien FLEURY (59’26) pour les Brûleurs de Loups de Grenoble.

Cliquez-ici pour voir le classement

 

Les réactions d’après-match en vidéo !

 

Cet article a été lu 90 fois.