Il ne fallait pas arriver en retard à la patinoire du Haras, avec l’entame de match catastrophique des Angevins ponctué par deux buts, en moins de cinq minutes, des Grenoblois Abramov (0-1, 1’53), puis Chouinard (0-2, 3’47). Abramov en remet une couche en signant un doublé, même si ce dernier but semble être entaché d’une faute (0-3, 16’05). Après un tiers-temps, le match est déjà quasiment plié, tellement la supériorité Grenobloise est réelle. Les vestiaires ont dû trembler, car les Ducs reviennent transfigurés et avec de meilleures intentions. Campbell réduit de score sur l’engagement (1-3, 20’55). Malgré les assauts répétés Angevins, Horak, le gardien de but adverse tient la baraque. Le dernier tiers-temps est un véritable combat physique, parfois à la limite de la régularité et souvent sanctionné par des pénalités, fatales pour les locaux. Logiquement, les Ducs réduisent à nouveau la marque par Lessard (2-3, 45’21). Malheureusement, les Brûleurs de Loup calment les ardeurs Angevines, en reprenant deux buts d’avance dans la foulée par Golocic (2-4, 45’44). C’est un véritable coup sur la tête, pour les Ducs. Les esprits s’échauffent et Angers sera beaucoup trop dans la pénalité pour espérer inquiéter son adversaire, à l’image de son capitaine Julien Albert, prenant 5’+20′ de pénalité, et rentrant directement au vestiaire. Angers tient bon, mais ne profite pas des contres. Gaborit intercepte un palet, part seul au but, mais Horas s’interpose (50’07). En fin de rencontre, les gardiens de but prendront le pas, sur les attaques adverses. Angers ne se sera jamais remis de son entame de match, malgré son sursaut d’orgueil, face à une très belle équipe de Grenoble, qui sera très certainement, un candidat sérieux, pour le titre de champion de France, cette saison.

La réaction de Jean-François JODOUIN (entraîneur Ducs d’Angers) : “Je suis déçu, car notre début du match est inacceptable et pas professionnel. J’espère que cela ne reproduira pas. Ensuite, on a eu une belle réaction dans le deuxième tiers-temps. J’ai vu, à ce moment-là, une vrai équipe sur la glace. Dans le troisième tiers-temps, notre grand nombre de pénalités a tué le match. On a pourtant eu nos chances en power-play, que l’on n’a pas su saisir. Alexis Neau était prêt pour jouer, malheureusement, cela n’a pas été son match.”

Ligue Magnus, 31e journée.

Les Ducs d’AngersLes Bruleurs de loup de Grenoble : 2-4 (0-3, 1-1, 1-1).

cliquez-ici pour visionner le classement

Période 1 :

0-1 : Norbert ABRAMOV (assisté d’Alexandre TEXIER et de Kyle HARDY (1’53)

0-2 : Eric CHOUINARD (assisté de Teddy TRABICHET et de David RODMAN) (3’47)

0-3 : Norbert ABRAMOV (assisté de Nicolas FAVARIN et de Julien BAYLACQ) (16’05)

Période 2 :

1-3 : Cody CAMPBELL (assisté de Trevor HENDRIKX et de Gautier GIBERT) (0’55)

Période 3 :

2-3 : Jonathan LESSARD (assisté de Mathieu GAGNON et de Cody CAMPBELL) (5’21)

2-4 : Bostjan GOLOCIC (assisté d’Eric CHOUINARD) (5’44)

Total pénalité :

Angers : 33 Minutes sur 6 Infractions

Grenoble : 4 Minutes sur 2 Infractions

Meilleurs joueurs du match : Kévin IGIER (pour Angers) et Norbert ABRAMOV (pour Grenoble).

Affluence : 950 spectateurs
Arbitre : Savice Fabre
Juge de Ligne 1 : Sébastien Levasseur
Juge de Ligne 2 : Clément Goncalves

Cet article a été lu 1346 fois.