Cet article a été lu 890 fois.

Ce vendredi, les Ducs d’Angers recevaient les Brûleurs de Loups de Grenoble, pour le compte de la 16e journée de la Ligue Magnus. Après leur victoire contre les Remparts de Tours en coupe de France (5-1), les Angevins ont chuté face leader grenoblois. Ces derniers ont gagné leur douzième match de suite, malgré l’absence David Rodman, leur meilleur pointeur, ainsi que de leur capitaine Teddy Trabichet, à qui nous souhaitons un bon rétablissement. Du côté des Ducs, on comptait sur le retour Patrick Coulombe, qui jouait son premier match de la saison, ainsi que de Tom Guggisberg, le nouveau back-up (deuxième gardien de but), tous deux ont étrenné leur nouvelle couleur, de façon officielle. Amputé de Matthieu Frécon et de Gauthier Gibert, la tâche devait s’avérer plus dure contre une équipe des Brûleurs de Loups de Grenoble évoluant dans le top quatre de la Ligue Magnus. A noter que 1078 spectateurs ont assisté à la rencontre.

Face au leader du championnat et qui compte onze victoires consécutives, c’était l’occasion pour les Angevins, d’un vrai test, face à l’une des équipes du top quatre. Malheureusement, les pronostics ont bien été en faveur des Grenoblois et ils ont saisi les failles adverses pour remporter la rencontre et faire la passe de douze. Angers pourra remercier son gardien de but, Florian Hardy, pour quelques parades décisives, mais insuffisantes. Les Ducs n’ont pas su profiter des opportunités lorsqu’elles se sont présentées, surtout lors des supériorités numériques. Au final et pour son huitième match à domicile, les Ducs perdent (2-4). Au vu de la physionomie de la rencontre, les Brûleurs de Loups méritent leur victoire. Ils conservent leur place de leader. Pour Angers, la situation est de plus en plus compliquée et les jokers deviennent de plus en plus rares.  Dès dimanche prochain à l’extérieur, face aux Gapençais, cela  sera un autre gros test, contre une nouvelle formation du top quatre.

Premier tiers-temps :

Aziz BAAZZI a été l’auteur d’un but et d’une assistance pendant le match.

Les Grenoblois commencent, dès le début de la rencontre, à imposer leur rythme et à prendre le dessus sur les Angevins. Les Ducs profitent d’une contre-attaque, grâce à une belle attaque conclut par Danick Bouchard, assisté de  B.Sonne et de C.Campbell (0-1,  5’28). Les Brûleurs de Loups mettent encore plus de pressions et Florian Hardy répond présent. Les Ducs égalisent par Maxime Legault, assisté de G.Ville et de A.Baazzi (1-1, 10’15). Quelques minutes plus tard, ils enfoncent le clou et marquent un nouveau but, grâce à Pierre-Charles Hordelalay, assisté de M.Le Blond et de J.Baylacq (1-2, 11’37). Les Angevins réagissent et marquent un but en Power-Play (supériorité numérique). Ils  égalisent grâce à Maxime Lacroix, assisté de B.Sonne et de C. Campbell (2-2,  16’31). Les Grenoblois continuent leur pression et font de nouveau craquer la défense des Ducs. Le but est marqué par Aziz Baazzi,  assisté de J. Baylacq et de P.-C. Hordelalay (2-2, 18’22).

Score après le premier tiers-temps : 2- 3 

 Deuxième tiers-temps :

Julien BAYLACQ a été l’auteur de trois assistances durant le match.

 Le deuxième tiers-temps est aussi rythmé pour les Grenoblois, qui imposent leur jeu et dominent totalement leurs adversaires. Cela est payant, car ils trouvent la solutions de nouveau, grâce à Joona Kunnas, assisté de J. Baylacq et de A. Giroux (2-4,  3’41). Les Ducs se font pénaliser, mais ils ne craquent pas et tuent le Power-Play (en supériorité numérique) grenoblois. Les hommes de Brett Sonne ont des contre-attaques, mais non pas vraiment inquiété la défense grenobloise.

Score après le deuxième tiers-temps : 2 – 4

Troisième tiers-temps :

Robin GABORIT jouait son 150e match en saison régulière avec les Ducs d’Angers.

Dans le troisième tiers-temps, Grenoble continue à pousser et à mettre le même rythme quand début de match. Angers modifie ses lignes d’attaques, se qui donne un nouveau souffle et un nouveau dynamisme. Les hommes de Terglav sont sanctionnés, mais Angers n’arrive pas exploiter ses Power-Play (supériorités numériques). Les Angevins tentent le tout pour le tout et ils font sortir Florian Hardy, afin d’avoir un attaquant supplémentaire, mais malheureusement, ils ne trouvent pas la solution et ils manquent d’encaisser un cinquième but. Les Grenoblois méritent leur victoire, ils sont dominés en grande partie le match et ont su profiter de la fébrilité de la défense angevine.

Score final : 2- 4

Crédit photos : Guillaume  BALDINO et Kévin ACARI – Photographie.

Bilan du match :

Pour les Ducs d’Angers :

Les points positifs sont les phases de jeu à égalité et la rigueur en matière de pénalité.

Le point négatif est le power-play (supériorité numérique) et le manque de réalisme offensif, les relances hasardeuses et les pertes palets trop importantes.

Pour les Brûleurs de Loups de Grenoble : 

Les points positifs sont les phases de jeu à égalité numérique et réalisme offensif.

Les points négatifs sont le manque de rigueur dans les pénalités et leur power-play (supériorité numérique).

GAME 16

résultat de la 16e journée

clasement 16e journée

 

Marty Sports