Après avoir pris un mauvais départ et après avoir été mené au score, pendant toute une partie de la rencontre, l’UFAB a su relever la tête, en revenant à trois petits points à une minute de la fin du match. Malheureusement, cela n’a pas suffi et Angers s’incline une nouvelle fois à domicile (65-74). Rageant !

Le match débute timidement et il faut attendre 1’35 pour voir les premiers points du match. Le Hainaut impose sa maîtrise collective et seule Wallace tire son épingle du jeu en inscrivant les six premiers points d’Angers (10-18, 10′). Dans le deuxième quart-temps, les deux tirs extérieurs de Stievenard et Deprez font mal aux Angevines (14-26, 12’34). A trente-cinq secondes de la mi-temps, Hejdova clôture la marque d’un nouveau tir à trois points pour son équipe (22-39). Au retour des vestiaires, le manque d’agressivité d’Angers fait la part belle à son adversaire qui compte même vingt points d’avance (34-54, 26’19), puis (36-56, 27’18). David Gautier demande alors un temps mort pour remobiliser ses troupes. Coaching gagnant, puisque les Angevines enchaînent avec un 12-0 et reviennent à dix longueurs, à trente secondes de la fin du troisième quart-temps, sur des réussites de Paget, Ivanovic et Pochet à la suite d’une interception (46-56). Angers est bien plus agressif dans la raquette et cela se voit au tableau d’affichage, où le retard se grignote petit à petit. A la suite d’un tir à trois points d’Ivanovic, l’UFAB revient même à trois longueurs, dans le money-time (63-66, 38’50). Malheureusement, sur le gros temps fort angevin, Hejdova claque un trois points venu d’ailleurs, ce qui tue littéralement la fougue Angevine et par la même occasion, tous ses espoirs de victoire, à trente-cinq secondes de la fin du match (63-70). Les derniers instants du match seront un concours de lancers francs, qui ne changeront rien à la finalité du score final (65-74). Angers pourra s’en vouloir d’avoir manqué son début de match, car le Hainaut était prenable.

Les réactions d’après-match :

David GAUTIER (entraîneur de l’Union Féminine Angers Basket) : “Ce n’est pas nouveau, de mal débuter la rencontre, puis d’arriver à revenir dans le match, pour finalement le perdre. Cela s’est déjà produit sur plusieurs matchs. C’est toujours rageant. On a une équipe jeune, on n’a pas deux ou trois joueuses expérimentées comme dans l’équipe du Hainaut. A la mi-temps, mon discours a été de leur dire d’être plus agressif. De mon avis, il est difficile de jouer sans agressivité, dans ce championnat dense, athlétique et physique, surtout lorsque l’on manque d’expérience. Même si on n’a pas lâché, je n’ai pas non plus de joueuses majeures qui se dégagent. C’est pour cela que j’ai fait tourner l’équipe, en donnant la chance et du temps de jeu à tout le monde. Concernant les deux nouvelles recrues, je crois qu’il faut leur donner un peu de temps, car elles viennent d’arriver dans l’équipe. Notre qualité doit être l’équipe et faire vivre le ballon. On a besoin de jouer avec du rythme, même si cela engendre des pertes de balle.”

Fabrice FERNANDES (entraîneur de l’Union Hainaut Basket Saint-Amand) : “Pour nous, c’est une bonne opération, car dans le cadre du maintien, cette victoire nous donne quatre victoires d’avance face à nos concurrents directs. On ne se met pas une pression particulière, on joue les matchs après les autres.”

Ligue Féminine de Basket, 19e journée.

Union Féminine Angers Basket Union Hainaut Basket Saint-Amand : 65-74 (MT : 22-39).

(10-18 ; 12-21 ; 24-19 ; 19-16)

Meilleure joueuse du match : Pauline AKONGA N’SIMBO (24 points et 25 d’évaluation) pour l’Union Hainaut Basket Saint-Amand.

Crédit photos : Quentin OLLIVIER

 

 

 

 

 

Cet article a été lu 1111 fois.