Défaite frustrante pour le SCO face à l’Olympique de Marseille. Après une première mi-temps timide, les joueurs sont revenus avec de meilleures intentions pour recoller au score, mais s’inclinent dans les dernières secondes de la partie.

Ils étaient venus pour les trois points, ils repartent avec un goût amer en bouche, mais avec la satisfaction d’avoir combattu jusqu’au bout. Dans une première période où ils ont été dominés par des Marseillais entreprenants pour la dernière de Florian THAUVIN dans la cité phocéenne, les Angevins ont su repartir au combat. Après la pause, ils ont réussi à combler le retard, sur coups de pied arrêtés, malgré un but encaissé dès le retour des vestiaires. Mais la VAR en a fait des siennes en sifflant un pénalty dans le temps additionnel qui a offert un triplé à Arkadiusz MILIK.

Le match a commencé avec des percées marseillaises dans le camp angevin, sans succès, mais la menace planait. Dès la neuvième minute, l’OM parvient à ouvrir le score et punir les errances de la défense du SCO. Sur un centre tendu de LIROLA, MILIK, esseulé dans les 5,50 mètres de BERNARDONI, reprend le ballon d’une tête axiale que le portier ne peut que toucher. La suite est à sens unique malgré ce retard au score. Les Marseillais enchaînent les actions. Un BERNARDONI solide dans ses cages permet à son équipe de garder la tête hors de l’eau, comme sur cette frappe enroulée de PAYET où il parvient à se détendre (11′) ou sur ce corner repris par SAKAI qu’il réussi à détourner sur la barre (20′). A la mi-temps, Angers doit réagir, mené 1-0.

Stéphan MOULIN profite de la pause pour réaliser deux changements tactiques en faisant rentrer CABOT et THIOUB et tenter de donner un visage plus offensif à son équipe. Mais dès l’entame, le SCO souffre : THAUVIN touche la barre transversale en tentant de lober Paul BERNARDONI (46′) et MILIK double la mise pour l’OM sur un contre rapide (48′). C’est à ce moment-là que les Angevins réagissent en gardant plus le ballon. Après plusieurs tentatives, ils parviennent à réduire l’écart sur un corner détourné par PAVLOVIC que PEREIRA-LAGE, oublié par KAMARA, pousse au fond des filets (56′). Le deuxième but intervient à la suite d’un coup franc aux trente mètres de MANGANI qui amène un cafouillage dans la surface entre Steve MANDANDA et son défenseur Hiroki SAKAI. Opportuniste, Romain THOMAS glisse le ballon au fond des filets pour son équipe, et entrevoit alors la victoire. C’est sans compter sur l’assistance vidéo qui revient sur une action marseillaise en toute fin de match. DIENG par au but mais est fauché dans la surface par THOMAS, qui ne touche pas le ballon (89′). MILIK parvient à transformer le pénalty, s’offre son premier triplé en Ligue 1 et permet à son équipe de l’emporter (90+2).

Malgré une bonne deuxième mi-temps où les joueurs de Stéphane MOULIN auront réussi à se créer plusieurs occasions dangereuses et même à revenir au score, ils doivent s’incliner sur le score de 3-2. Le dernier match de la saison aura lieu dimanche prochain face au leader du championnat, Lille, qui tentera de décrocher le titre de champion de France. Ce match sera également le dernier de Stéphane MOULIN sur le banc angevin. Malgré l’absence de public, les supporters auront à cœur d’honorer le passage de l’entraîneur au terme de dix années au club.

Ligue 1, 37e journée

Olympique de Marseille – Angers SCO : 3-2 (1-0)

Buts : Milik (9′, 48′, 90+2) pour Marseille, Pereira-Lage (56′) et Thomas (85′) pour Angers.

Angers SCO : Bernardoni – Capelle, Thomas, Pavlovic, Manceau – Mangani, Bobichon (Cho, 71′) – Thioub (Pereira Lage, 46′), Fulgini, El Melali (Cabot, 46e) – Diony (Bahoken, 71′).

Olympique de Marseille : Mandanda – Sakai, Caleta Car, Gonzalez, Lirola – Luis Henrique (Amavi, 84′), Kamara, Rongier (Benedetto, 88′), Thauvin (Dieng, 84′) – Payet, Milik (Balerdi, 90+6).

 

Cet article a été lu 463 fois.