Les divisions 2020-2021 étant gelées, il n’y aura donc pas de relégation ni de promotion pour les clubs amateurs de handball. L’occasion de faire un point sur les équipes qui représentent le Maine-et-Loire à échelle régionale ou nationale. Ce statu quo permettra à ces formations du département de repartir du bon pied l’année prochaine.

On ne se trompe pas si l’on dit que la région des Pays-de-la-Loire, et l’Ouest de la France en général, est une terre de handball. Portée par la Loire-Atlantique, département très performant à échelon national grâce notamment au HBC Nantes, la région ligérienne peut aussi compter sur ces clubs du Maine-et-Loire. Après une saison 2020-2021 annulée pour la quasi-totalité de ces clubs, Angers SCO Handball faisant exception, les équipes les plus performantes du département ont dû rester dans l’attente de pouvoir reprendre la compétition. En attendant le retour sur les parquets espéré pour le mois de septembre prochain, il est l’heure de faire un tour d’horizon des clubs qu’il faudra suivre l’an prochain pour tous les amateurs de handball du 49.

Honneur aux dames, nous débutons ce tour du Maine-et-Loire avec le championnat d’Excellence Régionale Féminine, qui regroupe trois équipes du département. Séparées en deux poules distinctes, on peut retrouver parmi les formations engagées l’AS Avrillé Handball dans la poule A, ainsi que Saumur-Doué et Authion HBC dans la poule B. A l’échelon supérieur, en Prénationale, trois nouvelles équipes du Maine-et-Loire figurent fièrement aux portes de la Nationale 3, mais avec des trajectoires différentes. Le promu Montreuil-Juigné, qui avait connu la NF3 il y a quatre ans, est en pleine reconstruction après plusieurs descentes jusqu’en Excellence Régionale, championnat dans lequel le club montreuillais évoluait l’année dernière. Les joueuses de Mathilde Carrat restent ambitieuses et comptent bien faire bonne figure en Prénationale. Le début de saison, au cours duquel seulement quatre matches ont pu être disputés, n’était pas à l’avantage de Ste Gemmes. Le club orange avait mal entamé cet exercice 2020-2021 avec une place de lanterne rouge et espère faire mieux l’année prochaine. De son côté, la réserve de l’alliance Ponts de Cé / Lac de Maine avait plutôt bien commencé la saison avec 3 succès en 4 matches. Leur équipe première évolue en effet deux divisions plus haut, en N2. Ces deux conventions ont donc été fructifiées par les bonnes performances des joueuses du sud d’Angers ces dernières années. Installée depuis 2019 en Nationale 2, l’entente entre les deux clubs perdure et forme actuellement la meilleure équipe féminine du département.

Les formations masculines du Maine-et-Loire brillent également dans la région et en France. Outre le club professionnel évoluant en Proligue le SCO Handball, anciennement Angers-Noyant, nous avons d’autres clubs du 49 qui parviennent à placer leur équipe première au-devant de la scène du handball régional et national. En Excellence Régionale, on retrouve l’Union Saumur-Doué et Authion. Les Saumurois ont rejoint les handballeurs de Doué en 2019 pour ne former qu’un et possèdent donc deux bonnes équipes, féminines et masculines, à l’une des plus grandes divisions des Pays-de-la-Loire. De leur côté, les joueurs d’Authion évoluent dans leur belle salle des Esquisseaux, localisée à Beaufort-en-Vallée. Un beau lieu de communion pour les supporters des Violets qui peut accueillir jusqu’à 1000 spectateurs. En Prénationale, il n’y a plus que deux équipes qui représentent le département, après les multiples relégations d’Avrillé qui y évoluait encore il y a deux ans. La réserve du SCO Handball forme ses jeunes joueurs dans ce championnat dans lequel figurent également les Ponts-de-Cé, qui étrennent leur nouvelle salle Ligéria, inaugurée en 2017. Au niveau national, on retrouve deux équipes qui ont su gravir les échelons et se hisser dans des championnats exigeants. En N3, Ste Gemmes avait plutôt mal démarré le championnat en octobre dernier avec un nul et deux défaites et pourra ainsi repartir avec de nouvelles intentions en 2021. Juste au-dessus, en N2, l’ES Segré est l’une des rares équipes à avoir pu jouer cinq rencontres, soldées par une victoire pour quatre défaites. Les Segréens peuvent et pourront compter sur leur public de la salle Bertrand Roiné pour les porter lors des grands matches. Le joueur éponyme de l’enceinte segréenne serait fier du club Jaune et Noir, lui qui est devenu qatarien puis vice-champion du monde longtemps après ses débuts, non loin de là, à Noyant-la-Gravoyère.

Plusieurs équipes du Maine-et-Loire font donc briller les couleurs du département dans les divisions régionales et nationales. Ces clubs de handball auront à cœur de revenir en force l’année prochaine après un exercice précédent quasiment vierge de compétitions. Alors, n’hésitez pas à vous rendre dans les salles du département pour supporter les équipes du Maine-et-Loire. Les clubs du département, qui disposent pour la plupart de complexes sportifs modernes et récemment rénovés, ont besoin de spectateurs pour continuer à faire fonctionner leur association après cette douloureuse crise sanitaire.

Cet article a été lu 295 fois.