Ce vendredi matin, le club présidé par Saïd Chabane a été informé par la FIFA qu’il lui sera interdit de recruter lors du mercato estival, tout comme le Paris FC, club de Ligue 2, également impliqué dans l’affaire. Le transfert du milieu Kevin Bemanga entre les deux clubs a été considéré comme “transfert relais” par l’instance mondiale du football.

C’est une mauvaise nouvelle de plus pour le board du SCO d’Angers. Après plusieurs procès impliquant le club angevin et ses anciens salariés (Cheikh N’Doye, Olivier Pickeu…), les problèmes se sont étendus cette fois à l’international. En août 2020, le SCO enregistrait l’arrivée du milieu de terrain français de 23 ans Kevin Bemanga, en provenance du Paris FC. L’ancien joueur du Deportivo Xerez (D4 espagnole) avait paraphé un premier contrat professionnel d’un an en faveur du club de la capitale début juillet. Le jeune footballeur disputa quelques minutes avec l’équipe réserve avant de signer avec Angers six semaines plus tard pour trois années. Un transfert qui éveilla les soupçons auprès de la FIFA.

Le club d’Anjou et celui de la capitale ont donc été sanctionnés vendredi par la FIFA d’une interdiction de recrutement pour le prochain mercato ainsi que d’une amende de 30,000 francs suisses (27,500 euros). L’instance mondiale dirigée par Gianni Infantino a justifié sa sanction “pour une période d’enregistrement pour des manquements aux dispositions relatives aux transferts relais figurant à l’article 5bis du règlement sur le statut et le transfert des joueurs”. C’est la toute première fois que deux clubs sont punis par la FIFA pour un tel motif, la réforme sur les transferts relais étant rentrée en vigueur l’année dernière. Cette nouvelle loi avait été mise en place pour contrecarrer les clubs souhaitant contourner la règle concernant les indemnités de formation. Selon la Commission de Discipline, c’est ce qu’a donc semblé effectuer le Paris FC et le SCO d’Angers avec cette transaction. Le club Noir et Blanc a d’ores et déjà fait appel de cette sanction qu’il juge “infondée, inattendue et disproportionnée”. 

Au final, Bemanga avait été transféré en février 2021 au FC Sion, dans lequel il évolue depuis au sein de l’équipe réserve. De son côté, le Paris FC est toujours en course pour la montée en Ligue 1 et cette interdiction de recruter pourrait s’avérer inopportune. En Anjou, le SCO doit préparer sa fin de saison avec un premier match qui arrive dès dimanche contre Lorient. A l’issue de la saison, plusieurs de ses bons joueurs pourraient avoir des envies d’ailleurs après une saison en demi-teinte et le départ de l’entraîneur Stéphane Moulin. Des joueurs qui ne pourront donc pas être remplacés.

Cet article a été lu 186 fois.