Samuel Fresnet, ancien militaire nous raconte comment, il a découvert cette méthode de self-défense, et sa motivation à vouloir la transmettre au plus grand nombre.

Bonjour Samuel, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

“J’ai été militaire pendant vingt ans. A l’époque, je pratiquais à l’armée la boxe anglaise, les sports pieds-poings, et aussi le close-combat (combat au “corps-à-corps”). J’ai aussi découvert le Krav maga à l’armée.”

Comment avez-vous avez découvert le Krav Maga ?

“J’ai découvert le krav maga avec des militaires Israëlien (lors d’un stage). Ce fut pour moi le déclic. Cette discipline sportive était un moyen de défense dans le monde réel. Ensuite, après l’armée, j’ai eu la chance de rencontrer Richard Douieb.”

Justement, parlez nous de cette rencontre importante pour vous ?

“Richard Douieb (disciple d’Imi Lichtenfeld le fondateur de Krav Maga). C’est lui qui a amené cette méthode de self-défense israélienne, en France, et à créer la FEKM-RD. Je lui ai alors proposé d’ouvrir un club dans le département du Maine-et-Loire. Il a alors accepté de me former de A à Z. J’ai commencé par la ceinture blanche, puis j’ai gravi les échelons jusqu’à la ceinture noire.”

Que veut dire FEKM-RD ?

“Cela veut dire : Fédération Européenne de Krav Maga – Richard Douieb.”

Vous avez donc créé une association de Krav Maga sur Angers ?

“Oui en effet, j’ai créé cette association, il y a quatre ans. Au départ, nous avons commencé à quatre vingts personnes, pour arriver aujourd’hui à 220 licenciés. Et au vu de la demande, je compte m’agrandir prochainement dans la périphérie d’Angers.”

Comment fonctionne-t-elle ?

“On effectue beaucoup de stages à thème, pour les femmes, défense aux armes blanches, et aux armes à feu… Cela dure en général une journée. Nous avons aussi pas mal de demandes de femmes qui souhaitent acquérir des gestes techniques pour se défendre en cas d’agression.”

Quelles sont les qualités pour adhérer à ce genre de discipline ?

“Alors, il n’y a aucun profil ou corpulence définie. Je dirais que pour être épanoui dans ce genre de discipline, il faut rester soi-même, simple, aimer le sens du relationnel et rester ouvert aux autres. Les séances sont souvent faites avec un côté ludique. Le côté psychologie est très important dans le Krav Maga.”

Pouvez-vous, vous décrire en quelques mots ?

“Je suis quelqu’un qui aime les choses bien faites, mais toujours dans la convivialité.”

Quels sont vos futurs projets ?

“Je souhaite développer l’association du Krav Maga dans le département, et trouver des salles de sport pouvant nous accueillir. A titre personnel, j’envisage de vivre de ma passion et de créer un statut d’auto-entrepreneur de Krav Maga. J’ai déjà des contacts pour enseigner dans les lycées, les collèges, les comités d’entreprise.”

Parlez-nous d’un de vos adjoints, en la personne de David Grossmann, ancien footballeur professionnel ?

“David, je l’ai formé et il est devenu depuis un de mes adjoints. J’ai aussi une femme en tant qu’adjointe.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

“Ma rencontre avec Richard Douieb qui est une personne très accessible. Mes stages de Krav Maga en Israël, et le passage de ma ceinture noire de Krav Maga. Ce fut à titre personnel, la revanche de beaucoup de choses… C’est une ceinture qui est hyper difficile à obtenir et très exigeante.”

Comment voyez-vous l’évolution du Krav Maga actuellement ?

“Je constate son évolution suivant l’actualité du moment et des événements. Dans ce monde qui évolue dans la violence et l’insécurité, un certain nombre de personnes s’intéresse de plus en plus au Krav Maga. Cette méthode s’adapte tout le temps dans la réflexion de sa pratique. Elle permet aussi d’acquérir une certaine maîtrise et de confiance en soi. Émotionnellement, lorsque l’on se fait agresser, on perd 50% de ses possibilités. Donc acquérir ces savoir-faire et ces réflexes, permettent, de mieux appréhender certaines situations de la vie au quotidien. Et puis pour finir, je tiens à être clair, le Krav Maga n’est pas une pratique pour se battre, mais bien pour se défendre en cas d’agression.”

 

Samuel FRESNET

Né le 24 Juin 1967 à Angers

Moniteur KRAV MAGA Self Défense

Diplômes : Brevet BPJEPS Pugilistique Mention Sports de contacts et Brevet Moniteur KRAV MAGA

 

Propos recueillis par Sébastien MESSONNIER

Cet article a été lu 3521 fois.