En cas de victoire, Beaucouzé avait l’occasion de presque assurer son maintien en Division d’Honneur et de faire une belle opération, en se rapprochant du trio de tête. Malheureusement, les rouges et blancs ont manqué le coche, en s’inclinant sur un penalty litigieux, à l’entrée de la surface de réparation. Ce sont bien, les Nazairiens qui font la bonne opération, où sans avoir été génial dans le jeu, ont été plus solides et plus réalistes, pour remporter la rencontre (1-0).

Beaucouzé démarre fort le match. Poissonneau ouvre les hostilités avec une frappe, à bout portant, au point de penalty, que Coleno repousse (6e). Dans la foulée, sa frappe croisée, côté gauche, trouve le poteau (7e). Tual réplique, mais sa frappe est captée par Mermillod (8e). De Sousa tente sa chance à l’entrée de la surface, mais Coleno fait un bel arrêt (15e). Puis sur un duel dans les airs, un Nazairien retombe mal et se fait une luxation de l’épaule. Le match sera alors interrompu un bon quart d’heure, le temps que les pompiers arrivent sur place. Ensuite, le match va baisser d’intensité avec très peu d’occasions franches. Sylla dribble plusieurs défenseurs, sur le côté gauche, sert idéalement Poissonneau, seul au point de penalty, mais sa tête manque de puissance pour tromper le gardien de but adverse (29e). La seconde période sera dans la même physionomie. De Sousa envoie un coup-franc au-dessus (67e). Puis en contre, Amghar part au but et au duel avec Cheveneau, ce dernier le bouscule à l’entrée de la surface. L’arbitre indique le point de penalty, sans hésitation. Le capitaine Nazairien, Moussa, transforme le penalty, d’un contre-pied (0-1, 72e). Plus rien ne sera à noter dans cette fin de rencontre. Dans ce match équilibré, Saint-Nazaire a su faire la différence sur un fait de jeu. Beaucouzé a certainement fait preuve de trop de nervosité, pour pouvoir espérer gagner ce match.

Les réactions d’après-match :

Lionel DUARTE (entraîneur SC Beaucouzé) : “Je pense que sur ce match, on s’est battu nous-mêmes. On a manqué de patience dans la construction de nos actions et on a fait preuve de trop de précipitation dans nos prises de décision. Il est dommage d’avoir manqué de réalisme et de réussite, pendant le premier quart d’heure, ce qui aurait pu changer le cours du match. On n’a jamais réussi à nous remettre dans le match après l’interruption du jeu, dû à l’arrivée des pompiers, suite la luxation du coude, d’un joueur de Saint-Nazaire, au quart d’heure de jeu. C’est dommage, car on était peut-être dans un tournant de la saison, car avec une victoire, nous aurions presque assuré notre maintien et nous aurions pu viser plus haut dans le classement.”

Daniel BREARD (entraîneur Saint-Nazaire Atlantique Football) : “Après un premier quart d’heure difficile, on a su relever la tête après l’interruption du jeu, dû à l’arrivée des pompiers. On a été solidaire, conquérant et appliqué dans le jeu. Notre bloc équipe a été efficace. On a obligé, l’équipe de Beaucouzé, à jouer long, tout en respectant les consignes. Ce match s’est joué sur un coup de pied arrêté. Pour nous, où j’avais une équipe modifiée à 50% par rapport au week-end dernier, c’est très bonne opération que de s’être imposé à Beaucouzé. Cela nous donne encore l’espoir de jouer les trois premières places. On savait que l’on aurait une opportunité de contre, pour marquer, et c’est ce que l’on a réussi à faire.”

Championnat de Division d’Honneur Intersport, 15e journée.

SC Beaucouzé Saint-Nazaire Atlantique Football : 0-1

cliquez-ici pour visionner le classement

But : Ahmed MOUSSA (72e, sp.) pour Saint-Nazaire Atlantique Football.

Avertissements : Gautreau (23e) pour SC Beaucouzé ; Masuemi (45e) et Moussa (89e) pour Saint-Nazaire Atlantique Football.

SC Beaucouzé : Mermillod (cap), Moussikanda, Tanzilli, Chaveneau, Chovet, Gautreau, N’Goadmy, Caturra, Poissonneau, De Sousa, Sylla. Entrés en jeu : Bami, Riga, Suso. Entraîneur : Lionel DUARTE.

Saint-Nazaire Atlantique Football : Coleno, Bakayoko, Soulard, Grego, Camara, Bouscarel, Mahé, Rechard, Masuemi, Moussa (cap.), Tual. Entrés en jeu : Lelandais, Amghar, Coutin. Entraîneur : Daniel BREARD.

Cet article a été lu 2168 fois.