Rencontre avec Morgan BELNOU, le nouvel entraîneur, cette saison, de l’équipe de Brissac Aubance Basket. Il nous présente le derby de NM2 contre Angers Étoile d’Or Saint-Léonard Basket, ce soir, à l’Aréna Loire de Trélazé.

Bonjour Morgan, pouvez-vous nous présenter la rencontre de ce soir contre Angers Étoile d’Or Saint-Léonard Basket ?

“Ce match est très important pour nous, d’un point de vue comptable, mais aussi parce qu’ensuite, nous aurons deux matchs à domicile, face à des adversaires de qualité (Ile de Ré et Union Tours Basket Métropole). Nous savons qu’il nous faudra rester invaincu à domicile pour prétendre être en haut du classement, à la fin du championnat.”

Pensez que ce derby va être un succès populaire ?

“En matière d’ambiance, je pense qu’il y aura moins de monde, que pour le premier derby, d’il y a trois saisons (Décembre 2013), qui avait eu lieu avec la nouveauté de l’enceinte de l’Aréna Loire, mais aussi, par rapport au classement des deux équipes. A l’époque, les deux équipes étaient leader de la poule. Cependant, je pense qu’il va y avoir beaucoup de monde par rapport à d’habitude. J’espère que cela sera une belle fête du basket, avec une victoire pour nous à la fin du match.”

Quel est votre avis sur ce dernier derby de l’histoire et sur la fusion entre Angers Basket Club et Angers Étoile d’Or Saint-Léonard Basket ?

“Je pense que la fusion entre Angers Basket Club et Angers Étoile d’Or Saint-Léonard Basket est une bonne nouvelle pour le basket Angevin, surtout lorsque l’on voit le “vivier basket” dans la Région.”

Comment avez-vous préparé ce match particulier ?

“Concernant la préparation de ce match, nous n’avons rien changé à nos habitudes. Gagner ou perdre ce derby n’est pas une fin en soi. La saison est encore très longue, quand on voit la densité de la poule. Il ne faut pas non plus oublier, que mis à part la part leur défaite à l’Ile de Ré, Saint-Léonard n’a jamais perdu de plus de cinq points. Cela montre qu’ils ne leur manquent pas grand chose, pour avoir trois ou quatre victoires de plus au minimum et ainsi être à un niveau de classement, qui correspond plus à la qualité de leur équipe.”

Pour finir, avez-vous analysé le jeu de votre adversaire ?

“Nous avons bien sûr travaillé sur cette équipe d’Angers EOSL, afin de contrer au mieux leurs qualités, mais ils nous restent encore du travail pour avoir un collectif bien huilé. D’où l’importance de nous occuper de notre jeu, avant celui de nos adversaires. Il y a du mieux depuis un mois, aux entraînements et cela s’est converti contre l’équipe de Fougères (90-77), où nous avons produit un très bon basket, pendant trente minutes. Maintenant, il faut que l’on soit constant pendant quarante minutes.”

 L'équipe de Brissac Aubance Basket (NM2).

L’équipe de Brissac Aubance Basket (NM2).

 

Cet article a été lu 1239 fois.