Les phases finales du mondial de handball commençaient ce samedi avec les huitièmes de finale. Albertville, Paris, Montpellier et Lille accueillaient deux matchs chacune. Petit résumé avant les quarts de finale qui commencent mardi.

Albertville : 

Norvège – Macédoine (34 -25) : Pas de quart de finale pour la Macédoine dans ce championnat du monde. Kiril Lazarov, le meilleur buteur de la compétition (50 buts) a trouvé à qui parler avec des Norvégiens de grandes classes dans ce huitième. Encore à distance des Norvégiens à la pause (12-10) grâce notamment à quelques arrêts bien sentis de la part du gardien Kolev, les Macédoniens ont par la suite craqué en seconde période. En effet, de retour du vestiaire, la Norvège s’est envolée au score grâce à ses artilleurs à longue distance (Tangen, Sagosen, Rod), mais aussi en trouvant les espaces sur les ailes. Un match parfait et rassurant pour préparer sereinement le quart de finale face à la Hongrie.

Kiril Lazarov s'est employé dans ce tournoi mais c'est fini pour lui et la Macédoine.

Kiril Lazarov s’est employé dans ce tournoi mais c’est fini pour lui et la Macédoine.

Hongrie – Danemark (27 – 25) : Stupeur à Albertville ! Le Danemark, champion olympique en titre, se fait sortir de la compétition. La superstar Danoise, Mikkel Hansen peut dire au revoir au titre après avoir été battu par des Hongrois débridés et sans complexe. En ayant pris les devants au score dès l’entame de la rencontre les Hongrois ont surpris leur monde et surtout les Danois qui n’ont jamais pu passer devant. Le gardien Hongrois, Roland Mikler, auréolé d’un 15/39 dans les cages, a logiquement été nommé MVP de la rencontre. Les Danois n’ont cessé de buter contre le portier, intenable ce dimanche. Malgré un bon match de leur part, Hansen et Svan (14 buts à eux deux) n’ont pu sauver leur équipe de l’élimination. Pourtant bien moins expérimentés que leurs adversaires, les Hongrois ont fait preuve d’une discipline exemplaire et d’une gestion parfaite du money-time, ce qui leur permet d’accéder aux quarts de finale.

Bye bye Mikkel Hansen, la Hongrie file en quarts.

Bye bye Mikkel Hansen, la Hongrie file en quarts.

Lille :

France – Islande (31 -25) : Le chemin des Experts qui mène au titre passait par le volcan Islandais à Lille samedi. Un volcan que les joueurs de D. Dinart ont mis du temps à gravir mais à la fin, le chemin continue. Les Experts n’ont douté que douze petites minutes (le temps d’être mené 4-7 tout de même). Mais un temps-mort plus tard, les voilà repartit de l’avant, étalant tout leur talent. Devants à la mi-temps (14-13), les Bleus ont ensuite récité une belle partition et ont usé le bloc Islandais jusqu’à se détacher sereinement et terminer la rencontre tranquillement. Encore une fois, la France s’est reposée sur un collectif et non sur un joueur-star, puisqu’au bout du compte, ce ne sont pas moins de cinq joueurs qui terminent la rencontre à plus de 3 buts (Remili, Narcisse, Karabatic, Guigou Fabregas). La marche est franchie, place maintenant au quart de finale contre des adversaires Suédois morts de faim. A noter le record mondial d’affluence pour un match de handball battu lors de la rencontre, avec 28 010 spectateurs au stade Pierre Mauroy de Lille.

Ludovic Fabregas, 5/6 au tir.

Ludovic Fabregas, 5/6 au tir.

Biélorussie – Suède (41 – 22) : Grosse performance de la part des Suédois. Face à une équipe de Biélorussie beaucoup plus faible qu’elle sur le papier, l’équipe de Suède s’est largement et facilement imposée dans ce huitième. Les Biélorusses ont subi le festival offensif des Scandinaves et n’ont rien pu faire. Il faut dire aussi que la défense biélorusse a mâché le travail des Suédois, inattentive et complètement désorganisée, trop lente dans ses transitions, elle a totalement laissé l’attaque Suédoise s’exprimer. Résultat : 6-11 en 11 minutes, 7-15 en 17 minutes, 10-20 en 22 minutes, l’affaire était pliée depuis longtemps à la pause (11-24). Cependant, la déferlante Suédoise s’explique aussi par l’adresse des attaquants (41/59 au tir). La Suède a donc pu se permettre de faire reposer ses cadres en vue du quart de finale contre… La France !

Festival offensif des Suédois contre la Biélorussie.

Festival offensif des Suédois contre la Biélorussie.

Paris : 

Russie – Slovénie (26-32) : La Slovénie n’en finit plus de surprendre. Déjà étonnante deuxième du groupe B derrière l’Espagne, la Slovénie continue son petit bout de chemin dans ce mondial en éliminant les Russes de Torgovanov. Menés de deux buts à la mi-temps, les Slovènes ont tout simplement renversé la situation et ont fait la différence en début de deuxième période, certes, bien aidé par les pertes de balle à répétition de la Russie. Le 5/5 au tir de Shiskarev ne change rien au résultat final pour des Russes qui ont décidément bien du mal à retrouver leur gloire d’antan. Les Slovènes ont pu compter sur un bon Skok dans les buts (auteur de 10 arrêts), mais surtout sur un Cingesar dévastateur dans les rangs russes (6/6 au shoot).

Sans pression, les Slovènes ont passé le mur russe.

Sans pression, les Slovènes ont passé le mur russe.

Allemagne – Qatar (20-21) : Nouvelle surprise dans ces huitièmes de finale ! L’Allemagne, championne d’Europe en titre, est éliminée par les Qataris. On pourrait presque qualifier la prestation du Qatar de “remontada”. Avec un score de 10-9 en faveur des Allemands à la mi-temps, les Qataris pouvaient encore jouer la qualification. Mais menés de 4 buts à la 46ème minute, on ne donnait pas cher de leur peau. Pourtant, Bertrand Roiné (originaire de St Gemmes d’Andigné) et les siens sont revenus, et l’Allemagne a perdu. La Mannschaft a totalement bafouillé son handball dans les dernières minutes, avec pour illustration la perte de balle de Glandorf qui permet à Capote, littéralement en feu en cette fin de match, de faire passer son équipe devant au tableau d’affichage. Les Qataris n’espéraient pas tant de cadeaux, mais à la fin, c’est bien l’Allemagne qui perd.

La belle joie des Qataris après leur victoire inespérée.

La belle joie des Qataris après leur victoire inespérée.

Montpellier :

Brésil – Espagne (27 – 28) : L’Espagne peut souffler un ouf de soulagement. Mal en point à la pause face à la Seleçao, il a fallu que les Espagnols fassent preuve de caractère dans les derniers instants pour pouvoir accéder aux quarts de finale, et par la même occasion, éliminer les Brésiliens du mondial. Car à la pause, tout était loin d’être gagné pour la Roja, menée 16-18 après un début de match très accroché, il a fallu que les Espagnols s’emploient pour rester dans le match. Dans une seconde période toujours accrochée (jamais plus d’un but d’écart entre la 37ème et 59ème minute), c’est finalement l’expérience des Espagnols qui a décidée de l’issue de la rencontre, avec Dujshebaev qui inscrit le but victorieux à 59’16”. Dommage pour les Brésiliens qui ont réalisé un beau mondial.

Les Espagnols ont dû s'employer pour venir à bout du Brésil.

Les Espagnols ont dû s’employer pour venir à bout du Brésil.

Croatie – Égypte (21-19) : Dans un match déséquilibré où s’affrontaient le deuxième du groupe C et le troisième du groupe D, on s’attendait à une nette domination des Croates. Sans surprise, ce sont bien les hommes de Babic qui passent sans encombre ce huitième de finale. Jamais menée, toujours à bonne distance au tableau d’affichage, des Égyptiens, la Croatie n’a pas été inquiétée et n’a pas eu à forcer son talent pour s’en sortir. La preuve : les joueurs croates ont beaucoup tourné, histoire de se préserver pour la prochaine échéance tandis que l’Égypte peinait à revenir dans le match. En rentrant parfaitement dans leur match, les Croates se sont vite mis à l’abri, en menant 13-7 à la mi-temps, il fallait une grosse défaillance de l’équipe médaillée de bronze au dernier JO pour voir la victoire leur échapper. Ayant fait les bons efforts en première période, les Croates ont ensuite géré tranquillement, ce qui a permis aux Pharaons de revenir à trois buts d’écart en fin de match.

Les Egyptiens s'arrêtent en quarts, la Croatie assume son statut d'outsider à la victoire finale.

Les Egyptiens s’arrêtent en quarts, la Croatie assume son statut d’outsider à la victoire finale.

Le programme des quarts de finale (mardi 24 janvier) :

17h00 : Norvège – Hongrie

19h00 : France – Suède

20h45 : Slovénie – Qatar

20h45 : Espagne – Croatie

 

Tableau des quarts de finale.

Tableau des quarts de finale.

Cet article a été lu 1198 fois.