Coupe de France, 1er Tour.

FC Longuenée-en-Anjou (D2) Montreuil-Juigné-Béné Football (R3) : 0-4

Buts : Quentin ROLAN (x3) et José VORSJWIK pour Montreuil-Juigné

Les impressions d’après-match :

Jérôme GEORGES (entraîneur du FC Longuenée-en-Anjou) : Le score est lourd par rapport à la prestation. Nous nous procurerons la première grosse occasion au bout d’une minute trente de jeu,, mais hélas, on ne la met pas au fond. Montreuil-Juigné répond du tac au tac sur une grosse occasion et ensuite, les débats s’équilibrent. Nous faisons une petite erreur de marquage au milieu du terrain et nous prenons ce premier but. Ensuite, le fait de match arrive, nous prenons un carton rouge direct, je vais mettre cela sur une erreur de jeunesse, je pense et j’espère que mon joueur a compris la leçon. A partir de ce moment-là, à dix contre onze et mené un but à zéro, c’est beaucoup plus compliqué. Malgré cela, en deuxième mi-temps, nous avons réussi à contenir les attaques adverses et on a essayé de se procurer des occasions. Il n’a pas manqué grand-chose et nous prenons ce deuxième but à vingt minutes de la fin, le troisième et le quatrième buts sont anecdotiques. Nous avons baissé la tête, alors qu’il restait que deux à trois minutes. Malgré cela, je suis fier du match que les garçons en fait. Nous avons, avec nos moyens, réussi à embêter une équipe de Régional 3. Je souhaite une bonne saison à Romain et à ses joueurs de Montreuil-Juigné.”

Romain BELLOUTI (entraîneur de Montreuil-Juigné-Béné Football) : “Nous retiendrons que la qualification sur ce match, qui reste le plus important à ce moment de la saison. Nous pouvons et nous devons faire beaucoup mieux dans le contenu du match, en jouant plus simple et en mettant beaucoup plus d’intensité et de justesse. Sur un terrain sec et sous une forte chaleur, nous avions fait le travail en remportant ce match, mais le score est flatteur. Un derby, cela se gagne et c’est ce que nous avons fait. Nous serons au second tour, c’était notre objectif. Pour la manière, nous allons continuer à travailler pour progresser.”

 

 

Cet article a été lu 324 fois.