Elle était attendue comme le messie depuis le 15 septembre, début du championnat, il aura fallu attendre deux mois pour que les diablesses trouvent le chemin de la victoire à l’extérieur !

Après un échauffement plutôt court, dû au match précédent, l’entame de match n’est pas très belle à voir. Oublis défensifs sur oublis défensifs, le match s’emballe et il sera clairement offensif de part et d’autre : en dix minutes déjà, six tirs à trois points marqués par les deux équipes. Les érimuriennes sont loin de leurs références défensives et pour accentuer la difficulté, les diablesses perdent deux joueuses intérieures sur blessures dans les trois premières minutes du match.

Fin du premier quart-temps : 19 à 20.

L’entame du second quart-temps est du même acabit. La défense est tendre, les pertes de balle multiples de chaque côté.

Puis la coach de Mûrs-Érigné prend son second temps-mort. Calme jusqu’à maintenant, elle houspille ces joueuses ce qui surprendra la salle. Les rouges reviennent plus agressives en défense. Les efforts fournis sont louables, mais très vite pénalisées, les rouges offriront très tôt des lancers francs bonus au SMASH leur permettant de rester collé au score.

Mi-temps 37-40.

L’entame du troisième est sur le même rythme, puis le MEBC passe en boîte sur Godier. Le SMASH se retrouve en difficulté offensivement, et parvient à sauver les meubles par Jolly à trois points. De son côté, le MEBC a sonné la charge par Garreau et Chemineau marquant treize des vingt points du quart-temps.

53-60 en faveur des rouges à la fin du troisième quart-temps.

Mais rien n’est joué, il reste dix minutes !

Mûrs-Érigné alterne ces défenses : boîte/ double boîte/ indiv / Zone press. Ce qui leur permet de contrôler cette fin de match pendant huit minutes. Mais c’était sans compter sur la capitaine du SMASH, Guitteny, qui jusqu’alors avait été plutôt discrète. Rebond, coast to coast, et finition. Le SMASH, emmené par sa capitaine, revient et repasse même devant : Il reste 1’40 (68-64). Temps-mort pour les Rouges.

La fin : c’est un duel de capitaine !

De retour sur le terrain, Vieira marquera son cinquième tir primé, au combien important !

Puis interception de Vieira, encore elle, qui délivre une passe décisive à Bernard, qui assure son tir sous le cercle, malgré toute la pression.

Le MEBC est devant, il reste deux secondes !

Bonne défense encore des rouges qui n’arrivent pas à voler la balle, mais la sort en touche.

Reste un dixième de seconde, temps-mort vendéen, mais celui-ci n’aboutira pas.

Victoire de Mûrs-Érigné en terre vendéenne sur le score de 72 à 70.

La réaction d’après-match du coach de Mûrs-Érigné, Amélina LEFRANT : “Que l’on se le dise, le match n’a clairement pas été très beau. Mais, il a énormément de valeur. On gagne enfin à l’extérieur, c’est un match qui aura beaucoup d’importance pour le maintien, cela nous relance évidemment après notre défaite contre l’UFAB. Et surtout, il faut regarder le contexte : On fait un match à sept, avec seulement deux intérieurs dont une cadette, deux autres cadets sur les postes arrière. Deux blessées en trois minutes, ce qui impactent fortement l’équipe sur le plan affectif. On est loin de nos repères : salle, supporters, style de jeu, on aurait pu dégoupiller… mais, les filles ne l’ont pas fait. Pour moi, on gagne l’un des matchs qui a été le plus difficile en terme de contexte. Tout le monde score, même Carole et Marine ! Elle fait vraiment du bien cette victoire.”

 

Cet article a été lu 323 fois.