Angers Noyant ne pouvait pas mieux commencer sa semaine à trois matchs. Forts d’une belle entame de partie, les Angevins ont ensuite déroulé pour s’imposer facilement 42-26 contre Ivry.

Après sa belle et importante victoire la semaine passée face à Vernouillet, Angers Noyant se devait de confirmer son statut de prétendant (voire favori) à la poule de montée vers la Pro D2. C’est chose faite, et avec la manière qui plus est ! Laurent Sorin n’avait que peu de choses à reprocher à son effectif samedi soir. Satisfait dans presque tous les domaines, le coach profite de ces instants, car il sait qu’il y aura des rencontres plus compliquées que celle face à Ivry.

Bien assis sur sa deuxième place, les Angevins partaient favoris face aux Parisiens, qui eux affichaient avant le match un bilan très mitigé de quatre victoires pour cinq défaites et donc une première partie de championnat difficile. Mais il fallait encore éviter de tomber dans le piège d’Ivry. Pour cela, Laurent Sorin avait décidé de changer quelque peu son sept de départ. Nkuingoua suppléait Salmon et le jeune Théo Marie prenait l’aile. Des choix pertinents puisque, à l’image de parties précédentes, Angers a débuté son match de manière très sérieuse pour ne plus lâcher son emprise sur son adversaire.

Après seulement cinq petites minutes de jeu, l’équipe se détachait déjà à la marque en menant 4-1 notamment grâce à A. Damiens qui surfait sur sa prestation de la semaine précédente. Et au bout de dix minutes, l’écart s’étendait à cinq buts en faveur d’Angers. Bien plus précis au tir, plus appliqué dans la construction des actions et surtout plus imperméable en défense, c’était logiquement, que l’équipe de Laurent Sorin prenait le large. Très précis au tir et profitant d’un Rousselle peu inspiré dans la cage adverse, les Sacko, Galas and co. se faisaient plaisir et infligeaient une domination sévère aux Parisiens. Ivry montrait parfois le bout de son nez sur une ou deux actions collectives de qualité, mais les Angevins répondaient d’une aussi belle manière avec des gestes de classe, B. Galas régalait la salle par une roucoulette (8ème), Sacko touchait presque le toit de la salle sur une extension folle à 10m du but (20ème) et Marie se faufilait entre deux joueurs adverses avant de trouver les filets (22ème). 22-13 à la mi-temps, mais le festival ne faisait que débuter.

Pas rassasiés de cette première mi-temps de qualité, les Angevins repartaient sur les chapeaux de roues pour finir le travail. En imprimant un rythme trop élevé pour Ivry, “Les Rouges” se sont facilités la tâche. Déployant son jeu dans toute sa justesse technique, les actions se succédaient, Angers marquait et Ivry sombrait. Marie trompait Rousselle d’une roucoulette (40ème) et Mbata transperçait presque les filets d’un tir canon dans le petit-filet (54ème). Les joueurs déroulaient et se dirigeaient tranquillement vers la fin de match, mais ils ne pouvaient pas non plus nous quitter sans un petit bonus. Dans la dernière minute, Mbata trouvait en extension Galas qui trouvait à son tour Sacko en extension lui-aussi pour un double kung-fu. Magnifique ! 

Que de satisfaction donc pour les Angevins. Les cadres ont poussé l’effectif au complet vers le haut, les jeunes ont montré qu’ils pouvaient réaliser de belles choses, les gardiens ont fait vivre l’enfer aux attaquants adverses et les quelques joueurs en manque de confiance ont eu du temps de jeu. Tout semble aller pour le mieux à Angers Noyant et nous, on espère que cela durera !

Les réactions : 

Laurent SORIN (coach Angers Noyant Handball Club) : “On est toujours sur nos bonnes premières mi-temps qui posent problème à nos adversaires. On n’a encore plus marqué notre différence qu’à l’aller, cela prouve que l’on progresse. On est conscients que ce genre de match peut être un piège, mais on a bien réagi. J’ai pu faire rentrer tous les joueurs et donner du temps de jeu pour scorer, donc cela fait du bien dans l’ensemble d’avoir des matchs comme celui-là. On ne peut être que satisfaits.”

Daniel HAGER (coach US Ivry Handball) : “On n’a pas été dans l’engagement nécessaire par rapport à l’équipe d’Angers. A partir du moment, où l’on ne gagne pas les duels, cela devient compliqué. On a quand même eu quelques joueurs qui ont montré des choses intéressantes, mais ce n’est pas suffisant dans l’ensemble.”

Le résumé du match, avec les meilleures actions, est à venir.

Championnat Nationale Masculine 1, 10e journée.

Angers Noyant Handball ClubUS Ivry Handball : 42-26

Cliquez-ici pour visionner le classement

A noter :

32e de finale de la coupe de France : Angers Noyant Handball Club recevra l’équipe de Gien Loiret Handball.

Date : le Mercredi 23 Novembre 2016

Horaire : 20h00

Lieu : Salle Jean Bouin

 Feuille de match

Feuille de match

Cet article a été lu 1392 fois.