Angers a renoué avec la victoire contre les Ducs de Dijon vendredi soir au Haras lors de la 35ème journée. Un match remporté logiquement au vu du classement, mais aussi au vu de la rencontre où Angers a largement dominé.

Après cinq matchs perdus, Angers voyait Epinal se rapprocher au classement derrière lui, inquiétant quand on sait que la participation aux play-offs n’est toujours pas assurée. Il fallait donc impérativement gagner contre Dijon, bon dernier de la Saxoprint Ligue Magnus, n’était-ce que pour relancer la machine, mais aussi pour conserver cette 6ème place. Ce fut compliqué mais la victoire est belle et bien engrangée. Angers conserve sa place au classement.

Ce duel de Ducs a été engagé, mais il a fallu attendre le deuxième tiers-temps pour réellement commencer à voir un vrai rythme imprimé. En première période, le match était équilibré, les deux gardiens mis à contribution, on sentait cependant qu’il manquait de l’application ou de la détermination et que les joueurs n’étaient pas totalement rentrés dans leur match. Angers dominait légèrement la fin de la période, mais Walls et Nalliot-Izacard ne cadraient pas leur shoot et Buysse le portier Dijonnais veillait au grain et s’interposait par deux fois en fin de tiers-temps. Angers manquait alors de présence devant le but. L’équipe débutait bien son match malgré tout, sans pour autant forcer son talent, il ne manquait qu’un but pour se libérer.

Dans le deuxième tiers-temps, les joueurs de Jodoin allaient mettre le turbo. Une première fois, Lacroix se frayait un chemin dans la défense Dijonnaise, mais ne trouvait pas la place de marquer. Alors, le jeune attaquant se mua en passeur. Quatre minutes après la reprise, on retrouvait Lacroix côté droit, sa passe en retrait trouvait qui lançait le palet dans la lucarne droite de Buysse (1-0, 4’06). Une ouverture du score logique au vu de la domination Angevine, qui se montrait de plus en plus précise. Pendant quelques minutes, les Angevins ont continué leur marche en avant, mais n’ont pu se mettre à l’abri. Malheureusement, ils ont ensuite baissé en intensité et Dijon a pris confiance. Dans un premier temps, le jeu a commencé à se hacher avec bon nombre de palets injouables ou de dégagements interdits puis Dijon a pris les choses en main. Une première fois, le gardien Angevin, Neau, remportait son face-à-face avec Edwards (11’43). Une mise en garde pas vraiment prise au sérieux par Angers, qui voyait son adversaire égaliser par l’intermédiaire de Jensen, alors qu’il évoluait en infériorité numérique (1-1, 17’04). L’alerte était véritablement sonnée, le duo Lacroix-Gaborit se reformait pour ne pas laisser la partie s’échapper. Deux minutes après l’égalisation Dijonnaise, Lacroix passait derrière le but pour ensuite servir Gaborit dans l’axe, une nouvelle fois, l’attaquant Angevin trouvait la lucarne (2-1, 18’56). A la fin de ce deuxième tiers-temps, les Ducs d’Angers avaient su faire ce qu’ils n’avaient pas réalisé en première période : marquer. Cependant, leurs bévues défensives ont laissé l’équipe Dijonnaise dans le match alors qu’ils pouvaient se mettre à l’abri. Angers partait au vestiaire avec le score dans la poche, mais on sentait que Dijon croyait en ses chances et irait jusqu’au bout pour faire tanguer la machine Angevine.

Dans la dernière période, Angers jetait ses dernières forces dans la bataille et ne laissait pas Dijon respirer. Lacroix tirait par deux fois juste au-dessus (2’48, 6’06), Roussel manquait un un-contre-un avec Buysse, Gaborit manquait de répondant après un palet relâché par le portier (11’40) et la barre sauvait Dijon (12’13). Dijon laissait de plus en plus d’espace aux Angevins pour s’exprimer, mais résistait encore. Le danger Dijonnais restait pourtant bien réel. Sortant son gardien pour les derniers instants, Jonathan Paredes réussissait son coup de poker en jouant à six contre cinq sur la glace. Une tactique payante puisque Anderson propulsait le palet dans les cages de Neau à 18 secondes du terme (2-2, 19’42). Les deux équipes partaient en prolongation. Rageant pour Angers qui maîtrisait le match, mais s’est déconcentré comme en deuxième période après avoir mené. 

Cependant, la réaction fut belle. Désireux de ne pas jouer avec les nerfs des supporters Angevins, Gaborit ponctua l’histoire en marquant son troisième but de la soirée (toujours dans la lucarne) alors que la prolongation se jouait depuis seulement 25 secondes (3-2, 0’25) ! Un but facilité par la glissade du défenseur Dijonnais qui laissait s’échapper Gaborit. Pour une fois, la prolongation souriait aux Angevins. Dans un match difficile où Angers s’est compliqué la tâche, l’essentiel reste assuré, le 6ème rang est conservé et voilà les Ducs repartit de l’avant pour bien terminer cette saison régulière. Etant donné que Grenoble est bien trop distant au classement (20 points d’avance avant le coup d’envoi),  Il faudra à présent batailler pour rester à sa place. Et cela commence, dès dimanche soir, à Strasbourg (12ème après la 35ème journée).

La réaction de Jean-François JODOIN (entraîneur des Ducs d’Angers) : “On a vu un très bon match de hockey, c’est une bonne performance des gars, ils ont travaillé très fort pour aller chercher cette victoire. La physionomie du match nous laisse un peu perplexe, c’est vrai qu’on n’a pas eu beaucoup de chance. Mais je suis content des soixante minutes. C’est dommage que ce ne soit pas trois points au final, mais cela reste une victoire. On prend les deux points, c’est déjà cela. Les occasions sont là, c’est bien, on aurait pu prendre le large à un moment donné mais bon, on continue de travailler. On veut rester à cette sixième place, on va à Strasbourg pour prendre les trois points maintenant.”

Ligue Magnus, 35e journée.

Les Ducs d’Angers –  Les Ducs de Dijon : 4-3 (ap.)  (0-0, 2-1, 0-1 ; 1-0).

Le score :

Période 1 :

Pas de but.

Période 2 :

1-0 : Robin GABORIT (assisté de Maxime LACROIX et de Gary LEVEQUE) (2’50)

1-1 : Jimmy JENSEN (assisté de Spencer EDWARD) (17’10)

2-1 : Robin GABORIT (assisté de Maxime LACROIX et de Brian HENDERSON) (18’53)

Période 3 :

2-2 : Johan ANDERSSON (assisté de Mathias MANSSON (19’42)

Prolongation :

3-2 : Robin GABORIT (assisté de Maxime LACROIX et de Mickael BUSTO) (0’01)

Total des pénalités :

Angers : 2 Minutes sur 1 Infractions

Dijon : 6 Minutes sur 3 Infractions

Affluence : 790 spectateurs
Arbitre : Laurent Garbay
Juge de Ligne 1 : Charles-Edouard Salmon
Juge de Ligne 2 : Sébastien Levasseur

Meilleur Joueur du Match : Robin GABORIT (pour les Ducs d’Angers)
Meilleur Joueur du Match : Jimmy JENSEN (pour les Ducs de Dijon)

Résultats de la 35ème journée de Saxoprint Ligue Magnus – Vendredi 20 janvier 2017.

  • Amiens 1-2 prl Rouen (0-0 ; 1-1 ; 0-0 ; 0-1)
  • Épinal 5-7 Bordeaux (1-4 ; 3-1 ; 1-2)
  • Grenoble 4-1 Chamonix/Morzine (0-0 ; 3-0 ; 1-1)
  • Gap 8-1 Strasbourg (20h30)
  • Angers 3-2 prl Dijon (0-0 ; 2-1 ; 0-1 ; 1-0)
  • Lyon 2-0 Nice (1-0 ; 0-0 ; 1-0)
Classement de la 35e journée.

Classement de la 35e journée.

Cet article a été lu 1358 fois.