Montpellier s’impose à domicile dans le sillage d’un Boudebouz virevoltant, buteur en début de match. Angers a bien tenté de revenir mais a cruellement manqué de justesse dans le dernier geste pour mettre en danger une défense appliquée. Les angevins n’auront pas su reproduire l’exploit de la saison dernière, , Angers s’était imposé à la même époque sur le score de 2-0. Arrivé en cours de saison dernière, Frédéric Hantz avait su redonné une dynamique positive à son équipe, qui avait terminé 7e du championnat, sur les matchs de retour.

Les deux équipes essayent de mettre du rythme et beaucoup d’engagement en ce début de partie, mais ce sont les Montpelliérains qui mettent le pied sur le ballon en cherchant souvent Boudebouz entre les lignes. Montpellier ouvre, d’ailleurs, rapidement le score. Sur un centre de Roussillon venu de la gauche, Andreu manque son dégagement et Boudebouz récupère le ballon à l’entrée de la surface. Légèrement sur la droite, il fixe avant de mettre le ballon hors de portée de Petric d’une frappe enroulée du pied gauche (1-0, 8e). Montpellier continue de pousser fort devant des Angevins sonnés par cette ouverture du score. Petric doit s’employer sur un centre tendu venu du couloir droit (10e). Boudebouz est trouvé dans le couloir droit. Il provoque Andreu et rentre dans la surface après deux passements de jambes. Son centre en retrait est repris par Dinga au point de penalty. Santamaria dévie le ballon qui frôle le montant gauche de Petric (15e). Toko Ekambi est trouvé aux abords de la surface. Il patiente et adresse une subtile passe entre Hilton et Vanden Borre vers Capelle. Le milieu se retrouve en duel avec Jourdren et frappe en léger déséquilibre. Le gardien, bien sorti, dévie en corner (18e). Thomas est averti pour une semelle sur Mounié (21e). A l’image du début de match d’Angers, Sunu réussit à se débarrasser de son vis-à-vis mais manque de justesse dans la transmission vers Capelle (28e). A la demi-heure de jeu, le rythme baisse en intensité. Les deux équipes font tourner le ballon mais personne n’arrive à trouver d’espaces. Gilles Sunu se voit logiquement refusé un but pour un hors-jeu. Il avait pourtant réussi à lober Jourdren d’un petit ballon sur une remise de la tête (34e). Montpellier mène à la pause sur un superbe but de Boudebouz. Angers a tenté de réagir mais bute sur un bloc défensif exemplaire. Il y a trop de déchets dans les transmissions pour réellement mettre en danger Jourdren.

En deuxième mi-temps, les Angevins attendent dans leurs 30 derniers mètres. Cela donne une situation curieuse où Montpellier fait tourner le ballon dans sa moitié de terrain sans aucune pression. Boudebouz trouve Ninga dans le dos de la défense angevine. Il élimine Petric et frappe en se retournant. Le gardien s’était bien relevé et repousse de la main gauche (55e). Montpellier continue d’avoir la mainmise sur le jeu en multipliant les coups francs et mais manque de précision dans le dernier geste (63e). Toko Ekambi est trouvé d’un superbe extérieur du droit de Diedhiou dans le couloir gauche, il repique aux 25 mètres et adresse une frappe sèche que Jourdren repousse au sol, sur sa gauche (70e). Manceau déborde dans le couloir droit et adresse un long centre que Jourdren repousse difficilement au deuxième poteau. Toko Ekambi récupère le ballon mais manque sa reprise. Petite frayeur sans conséquence pour le gardien montpelliérain (73e). Angers pousse en cette fin de match mais manque une nouvelle fois de justesse dans le dernier geste à l’image de Toko Ekambi qui ne trouve personne sur son centre (83e). Grossière erreur de Skhiri qui redonne le ballon à Ketkeophomphone à proximité du poteau de corner. Il glisse le ballon à Toko Ekambi qui tente sa chance mais est contré une nouvelle fois, Jourdren capte le ballon facilement (85e). Coup franc obtenu par Pepe très remuant depuis son entrée, le long ballon est capté en deux temps par Jourdren. Montpellier contient les dernières offensives angevines (89e). Angers multiplie les centres mais cela manque de précision, à l’image de Santamaria qui voit sa frappe des 40 mètres passer largement à côté (90e+3). Score final : 1-0.

Les réactions :

Stéphane MOULIN (entraîneur Angers SCO) : « Dans la volonté, l’engagement, on a répondu présent. On a manqué en revanche de maîtrise technique dans les 30 derniers mètres pour pouvoir espérer faire un résultat. On a eu beaucoup de situations qui auraient dû au moins se concrétiser par quelques occasions. Sur l’ensemble du match, cette équipe n’a pas été dominateur mais a su, par un joueur (Boudebouz) au talent bien au-dessus de la moyenne, faire la différence. Les joueurs ont donné ce qu’il devaient donner dans l’état d’esprit et l’intensité physique mais il faut qu’on fasse mieux quand on a le ballon ».

Ligue 1, Journée 1.

Angers SCOMontpellier Hérault SC : 1-0 (MT : 1-0).

But : Ryad BOUDEBOUZ (8e).

Avertissements : Thomas (21e), Capelle (39e) pour Angers SCO, Mounié (76e) pour Montpellier Hérault SC.

Angers SCO : Pétric, Andreu, Thomas, Traoré, Manceau, Santamaria, Capelle (Ketkeophomphone, 58e), N’Doye (cap.), Toko Ekambi, Sunu (Pepe, 65e), Diedhou (Nwakaeme, 71e). Entraîneur : Stéphane MOULIN.

Montpellier Hérault SC : Jourdren, Venden Borre (Deplagne, 86e), Hilton (cap.), Congré, Roussillon, Skhiri, Mounié, Sanson (Bérigaud, 80e), Boudebouz, Ninga (Rémy, 60e), Camara. Entraîneur : Frédéric HANTZ.

 

Cet article a été lu 1044 fois.