Pour son dernier match dans la salle Jean Bouin, l’UFAB 49 recevait le club de Nice. Cinquièmes au général, les Niss’Angels du Cavigal de Nice constituaient un sérieux obstacle, pour Angers. A cette occasion, Camille AUBERT retrouvait Angers et ses supporters Mayennais, tandis que Marie-Eve PAGET affrontait son club formateur.

L’UFAB n’a pas démérité, mais s’est trouvée trop souvent en panne tantôt d’adresse, tantôt de solutions offensives.
Difficile de remporter un match de LFB en scorant 55 points, avec WALLACE et CUZIC, à 4 points chacune, VRDOLJAK à 0.

Heureusement, Lizanne MURPHY et sa réussite à 3 points (20 points, 6/9 à 3 ponts) ont permis à Angers d’exister, de rester au contact, voir même d’entretenir un mince espoir en toute fin de match. Mais 23% de réussite à deux points, c’est beaucoup trop peu. Certes, côté Niçois, ce n’était pas beaucoup mieux, dans un match particulièrement fermé.

Mais la différence, ce mercredi, avait un nom : Victoria MACAULAY. 31 points, 17 rebonds, 33 d’évaluation. C’est grâce à sa gâchette New Yorkaise, que Nice a pu remporter le match. Angers n’a jamais réussi à défendre sur cette joueuse aussi adroite que mobile. Au contact pendant tout le match, les Angevines n’auront cessé de courir après le score (11-13, 10’, puis 23-25 à la pause).

Après un coup de moins bien au retour des vestiaires (34-42, 30’), les coéquipières de Romane BERNIES tentaient leur va-tout à trois points et revenaient à -5. Mais, Nice parvenait, sans peine, à gérer la fin d’un match, sur lequel l’UFAB n’avait jamais mis son emprise. Place aux vacances, avant d’entamer une seconde partie de championnat qui devra avoir une toute autre allure.

Les réactions :

David GAUTIER (entraîneur UFAB 49) : “Pour bien jouer, il faut bien s’entraîner. Cela n’a pas été le cas en début de semaine. Ce n’était donc pas la préparation idéale. Malheureusement, je m’y attendais. Je pense qu’après notre performance contre Montpellier, certaines joueuses croyaient que c’était un aboutissement. On s’est vu trop beau. On n’a pas fait le match qu’il aurait fallu faire. On a manqué de rythme et on n’y était pas d’un point de vue de l’intensité. Il aurait fallu être plus présent dans l’impact physique. On sait que la situation est alarmante, surtout quand le club choisit de changer d’entraîneur. Mais l’équipe a de la qualité, il nous faut juste le match déclic, pour repartir sur une bonne dynamique. Il faut rester optimiste.”

Lizanne MURPHY (joueuse UFAB 49) : “Je n’ai pas trop d’explication, concernant cette contre performance. On s’entraîne dur. Pour notre manque d’adresse, cela vient s’en doute d’un manque de concentration, car à l’entraînement, cela se passe bien. Maintenant, il va juste falloir cibler les équipes, qui vont jouer avec nous les play-down. On devra prendre nos responsabilités et mieux faire. Mais avant cela, on va prendre le temps de se ressourcer en famille, afin de se vider la tête et retrouver du mental.”

Rachid Méziane (entraîneur Carvigal Nice Basket 06) : “C’est une belle performance. Cela nous permet de rester sur notre dynamique positive. On voulait défendre notre cinquième place. Les filles ont été rigoureuses. On voulait surtout éviter, qu’Angers prenne confiance, dès le début du match. En première mi-temps, on a su bien gérer le match et profiter des erreurs adverses. Dans la seconde période, on a contrôlé le match. On a eu quelques problèmes sur les rebonds offensifs et on est tombé sur une Lizanne Murphy qui a retrouvé son niveau dans le quatrième quart-temps, avec de la réussite sur les tirs extérieurs, ce qui a permis à Angers de revenir. Mais dans l’ensemble, je pense que l’on mérite notre victoire.”

Ligue Féminine de Basket, 12e journée.

Union Féminine Angers Basket 49Cavigal Nice Basket 06 :  55-60 (11-13, 12-12, 11-17, 21-18)

cliquez-ici pour visionner le classement

La marque pour l’UFAB : BERNIES (8), PAGET (3), WALLACE (4), VRDOLJAK (0), MARTINET (0), DJALDI-TABDI (7), MURPHY (20), POCHET (2), CUZIC (4), TURMEL (0).

Galerie photos Quentin OLLIVIER

Feuille de match

Feuille de match

 

Cet article a été lu 945 fois.