Cet article a été lu 46 fois.

Le vélo constitue un moyen de locomotion pratique et écologique. Sa pratique contribue également à la santé du cycliste en sollicitant les muscles du bas du corps. Comme tous les vélos ne se valent pas, chaque engin correspond à un usage spécifique. En d’autres termes, son choix repose sur l’usage escompté, voire sa destination. Certains modèles sont incontournables, tandis que d’autres le sont moins, à ne citer que les VTC et les VTT qui ne sont plus à présenter. Pour vous aider à choisir votre futur vélo en fonction de vos attentes et de votre budget, nous avons établi un comparatif sur les différents modèles proposés dans le commerce.

On distingue trois grandes catégories de vélo, à savoir les vélos de ville, les vélos routiers et les vélos couchés. Pour mieux comprendre la différence entre eux, nous allons découvrir les variétés de vélos de chaque catégorie respective.

Les vélos de ville

Comme son nom l’indique, un vélo de ville est celui qui s’utilise dans le milieu urbain. Au design classique, il intègre toutes les caractéristiques nécessaires pour se déplacer en ville en toute aisance. Les vélos de ville doivent être à la fois confortables et sécuritaires, avec au moins six vitesses, un frein à rétropédalage et des pneus à environ deux doigts de largeur. Ils sont à découvrir sur le site CommeUnVelo, la référence des blogs vélo, ou vous pourrez avoir accès à des retours d’expériences, des tests, des trucs et astuces pour vous guider dans la pratique de ce super sport.

Le vélo hollandais

Dans cette catégorie, nous avons en premier lieu le vélo hollandais, soit ce modèle que l’on retrouve dans les rues d’Amsterdam. Il se caractérise par son cadre robuste et son assise confortable. En plus d’être rembourrée, sa selle est haut placée permettant au cycliste de pédaler correctement. Ses freins à tambour garantissent la sécurité du cycliste, et son éclairage efficace s’avère utile pour piloter dans l’obscurité. Ce type de vélo est plutôt onéreux.

Le vélo tout chemin ou VTC

Également appelé vélo trekking, le vélo tout chemin ou VTC est un modèle à mi-chemin entre le vélo de ville et le VTT. Il arbore le même cadre géométrique que celui du vélo de cyclotourisme avec des tubes de base allongés. Il embarque tous les équipements indispensables au cycliste urbain : éclairage, béquilles, porte-bagages avant/arrière et garde-boue. En termes de prix, il correspond à toutes les bourses.

Le modèle électrique ou à assistance électrique

Le VE ou le VAE est équipé d’un petit moteur qui vient compléter ou relayer le pédalage. Idéal pour effectuer des trajets assez éloignés au quotidien avec des charges. Le VAE est muni d’une batterie au lithium, d’où son prix assez élevé. Néanmoins, certaines collectivités territoriales et entreprises octroient des aides pour financer son achat à un prix réduit. On dénombre deux sortes de VAE, l’un embarque un moteur et emprunte le même fonctionnement qu’une mobylette, et l’autre donne une impulsion électrique à vos coups de pédale pour renforcer sa puissance.

Le vélo-cargo

Le vélo-cargo désigne tous les vélos permettant de transporter des enfants ou des charges lourdes, ce qui n’est pas possible sur un vélo classique. Il peut être un triporteur ou un biporteur, ce sont notamment les plus connus. Sinon, ce type de vélo peut être équipé d’une assistance électrique.

Les vélos routiers

Le VTT

Le VTT est le modèle phare des vélos routiers depuis plus de vingt ans. Ce vélo de loisir est prévu pour parcourir les terrains accidentés et les sentiers de montagne d’où son autre appellation « moutain bike ». Le VTT dispose d’un cadre solide et léger, ainsi que de larges pneus aptes à se cramponner au sol sur les sentiers battus. Pour amortir les chocs et les vibrations, il se dote de suspensions disposées sur la fourche avant, arrière et sur la tige de la selle. Sur le marché, son prix dépend des matériaux et des équipements du vélo, allant des moins chers aux plus exorbitants. En fait, le VTT possède plusieurs déclinaisons.

  • Le cross-country ou le VTT tout suspendu est prévu pour la pratique de loisirs ou de compétition, avec une position de conduite plus ou moins plongeante de par sa conception.
  • Le cross-country marathon s’adresse aux vététistes à la recherche de polyvalence.
  • Le VTT All moutain peut arpenter aussi bien un terrain quelconque qu’une pente. Il s’agit de la plus polyvalente dans la catégorie des VTT.
  • L’Enduro est un VTT réservé aux terrains techniques. Il autorise des sauts engagés sur les sentiers les plus escarpés ou bien pour rouler vite longtemps.
  • Le VTT Descente se prête à la pratique de descente. Dans sa conception, tout est surdimensionné afin d’amortir les sauts et les lourdes charges causées par la vitesse.
  • Le VTT Trial se démarque par sa conception spécifique dédiée à la pratique trial, dépourvue de selle. Il convient aussi bien aux terrains naturels qu’aux terrains artificiels.
  • Le VTT Dirt a des similitudes avec le BMX, et se destine à une pratique spécialisée.

Le cycle de route

Celui-ci est comparable aux vélos de route, aux caractéristiques aérodynamiques et ultralégères, que certains sports amateurs se sont appropriés. Si vous aimez les sports d’endurance, c’est le vélo à préconiser. La fourchette de prix est très large allant des premiers prix aux très haut de gamme.

Le vélo hybride

C’est un vélo de voyage qui est avant tout polyvalent. Son cadre solide est fabriqué en aluminium ou en acier. Il est possible de l’accessoiriser en fonction de vos besoins, avec de larges pneus par exemple. Le vélo hybride sera parfait pour le cyclotouriste classique, car il allie polyvalence et performance.

Les vélos couchés

Les vélos couchés sont très prisés dans les campagnes. Étant un véritable compromis entre la vitesse et le confort, le vélo couché jouit d’un aérodynamisme très poussé où le pilote se met dans une position couchée, ce qui favorise l’avancement rapide du vélo. Au même titre que le VAE, il bénéficie d’une assistance électrique et des suspensions comme le VTT. Même s’il est plus stable grâce à la longueur de son cadre, il est moins maniable en matière de pilotage. Les vélos couchés sont disponibles en deux-roues garantissant une rapidité absolue à vos déplacements. Dans sa version trois roues, ses atouts majeurs sont le confort et le jeu. À la différence du vélo couché à deux roues, cette version peut également rouler à petite vitesse.