C’était le 21 septembre 2016, pour le compte de la 6e journée du championnat de France de Ligue 1, Angers SCO recevait le SM Caen à Jean Bouin. Sur une action anodine, aux abords de la surface de réparation de Caen, Billy Ketkéophomphone exécute un centre sur le côté droit du terrain, puis sur le retour d’appui, s’écroule en se tenant le genou droit.

Il n’a pas fallu longtemps aux observateurs, et avant même la confirmation donnée par les examens médicaux, pour savoir que la blessure était grave. Diagnostic : rupture des ligaments croisés du genou. Billy a été opéré, le 30 septembre, puis il a entamé ensuite une longue période de convalescence et de rééducation. Ce vendredi, avec neuf autres joueurs de l’effectif pro, il était enfin de retour sur les terrains, pour une rencontre amicale contre le SO Cholet B, et il nous a livré ses premières impressions après ses premières 45 minutes jouées cette saison.

Passion Sports 49 – Bonsoir Billy, alors c’était le grand jour, le jour du grand retour !

“Oui, on peut dire ça comme ça, même si ne n’était pas un match de compétition, c’était un bon match amical, cela fait vraiment plaisir après aussi longtemps. Depuis ce fameux 21 septembre, cela a été très compliqué mentalement avec plusieurs rechutes, mais j’ai tenu bon et j’ai travaillé dur pour revenir à mon niveau. Je ne suis évidemment pas encore à 100 %, mais je retrouve de bonnes sensations. J’avais repris l’entraînement collectif, il y a deux semaines, aujourd’hui, j’ai touché mon premier ballon, sans réelle appréhension, voyant qu’à l’entraînement cela se passait bien, il n’y avait aucune raison pour cela se passe mal.”

Et quel a été votre ressenti sur le terrain ?

“J’ai eu de bonnes sensations au niveau technique, quand je touchais la balle, mais aussi physique quand je faisais les efforts, mais cela m’a vraiment fait du bien d’être fatigué. J’ai aussi eu le plaisir de faire marquer” (NDLR. On l’a vu avec le ballon déposé sur la tête de Mateo Pavlovic sur coup-franc).

Avez-vous quelquefois douté ?

“Non, je n’ai pas eu de moments de doute. J’ai eu, certes, des moments difficiles, mais je savais que j’allais revenir. Les supporters étaient présents tous les jours, pour me remonter le moral, m’envoyer des messages via les réseaux sociaux, cela m’a fait énormément plaisir, et cela m’a apporté beaucoup de bien au moral. J’ai été bien soutenu, par ma femme et mes enfants qui étaient là tous les jours pour moi. C’était aussi dur pour eux que pour moi, alors je les remercie grandement, ainsi que le club, et mes équipiers.”

Maintenant, quel est votre objectif au niveau du groupe professionnel, avez-vous programmé votre retour ?

” Je n’ai pas d’objectif de date, mais j’espère que ce sera le plus rapidement possible, enfin dès que j’aurai un niveau physique correct. Dès que le coach me le demandera, je me tiendrai à sa disposition.”

Est-ce utopique de penser que vous pourriez être aligné le 25 octobre prochain, pour le match de coupe de la Ligue contre Nancy ?

“Non, moi je pense pouvoir être prêt, après tout dépendra du choix du coach, mais s’il a besoin de moi, c’est clair que  je répondrai présent. Je n’attends plus que cela !”

Passion Sports 49 : “Écoutez, c’est tout le mal que l’on vous souhaite, nous espérons tous que vous allez faire une bonne et belle saison avec Angers SCO.”

Billy Ketkéophomphone : “Merci, c’est gentil.”

(Photo - Philippe Naudin)

(Photo – Philippe Naudin)

DSC_0153

DSC_0207

Cet article a été lu 2017 fois.