Championnat de Quatrième Division, 21e journée, groupe E.

FC Louet Juignéen Églantine de Trélazé (b) : 5-1 (MT : 0-1)

Cliquez-ici pour voir le classement

Buts : Dillan NAU (x3), Julien VIAUD et Valentin CESBRON pour le FC Louet Juignéen ; Yanis ASRI pour l’Églantine de Trélazé (b).

Les réactions d’après-match :

David HAMELIN (entraîneur du FC Louet Juignéen) : “Ce match était très important pour nous, parce qu’en cas de victoire, il nous assurait la première place. Mes joueurs ont répondu présent de la première à la dernière minute de jeu, sans jamais rien lâcher. Même après avoir été menés, ils n’ont pas baissé les bras. Notre adversaire a été plus réaliste que nous, puisqu’il marque sur sa seule occasion en première mi-temps, sur une perte de balle de notre part dans l’axe. A la mi-temps, le mot d’ordre a été de ne pas ce précipiter et de continuer à jouer, défendre bien en bloc comme nous savons le faire et être plus tueur devant le but adverse. On a la chance de revenir au score, dès la reprise et de plier le match en huit minutes. Nous avons ensuite géré et nous avons fait la différence physiquement. Je tiens à féliciter mes joueurs pour le travail effectué cette saison. Ils méritent cette montée en D3. Je suis fier d’eux.”

La réaction d’Alexis BARA (entraîneur de l’Eglantine de Trélazé (b)) : “Nous faisons une bonne première mi-temps en rentrant au vestiaire en menant 1-0 contre Juigné. Nous avons complètement craqué lors des huit premières minutes de la seconde période en encaissant trois buts, le match était plié. Malgré tout, nous validons notre montée en s’assurant de terminer troisième du groupe, sachant que le club des Ponts-de-Cé ne peut pas monter. Je tiens à remercier et à féliciter le FC Juigné Louet pour leur accueil et leur première place. Nous les avons battus au match l’aller et eux au match retour, c’est le jeu. Je tiens à remercier aussi vraiment Jafaar Maskar pour ces deux années, où il m’a beaucoup aidé et attribué toute sa confiance, je lui souhaite bonne chance même si j’aimerais beaucoup qu’il reste.”

Cet article a été lu 1896 fois.