Après une phase de poule maîtrisée de la part des Françaises, il était temps de rentrer dans les matchs à élimination directe. Ce dimanche, dans le stade Océane du Havre, devant près de 24 000 spectateurs, les joueuses de Corinne Diacre, se sont défaites des Brésiliennes en huitième de finale, après un match à suspense.

Pendant tout le match, les Françaises ont souffert et ont dû livrer un combat physique face aux Brésiliennes, mené par leur capitaine Marta. Pourtant, dès l’entame du match, les Françaises ont été agressives sur le porteur de balle adverse et ont causé des soucis à leurs adversaires. Mais comme très souvent depuis le début de cette compétition, les Françaises se sont heurtées à leur manque d’efficacité, elles n’ont pas réalisé un seul tir cadré de la première période. Pourtant, à la 23e minute, Valérie Gauvin a bien cru avoir ouvert le score, avant que le but soit refusé par l’arbitre après visionnage de la VAR, pour une charge de l’attaquante sur la gardienne de but brésilienne Barbara.

Après ce fait de jeu, les Françaises ont été bousculées par les Brésiliennes. Christiane, l’ancienne joueuse du PSG a vu sa tête croisée (38e), puis son tir à ras de terre (44e), être repoussé par Sarah Bouhaddi.

Au retour des vestiaires, les Françaises reviennent avec de meilleures intentions. Après une percussion, côté droit de Kadidiatou Diani, son centre trouve Valérie Gauvin qui ouvre le score pour les Bleues (1-0, 51e). Mais dix minutes après l’ouverture du score, les Brésiliennes égalisent après une erreur de relance de Wendie Renard dans l’axe, qui a permis à Thaisa d’égaliser d’une frappe croisée pour les Brésiliennes (1-1, 61e). Les coéquipières de Marta résistent aux assauts des Françaises jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Lors de la première période de la prolongation, les Bleues sont entreprenantes, elles prennent le jeu à leur compte et se créent des occasions, à l’image de Diani ou encore de Le Sommer. Mais le danger vient des Brésiliennes, à la 105e minute, Debinha prend de vitesse la défense tricolore, et ajuste sa frappe, Sarah Bouhaddi est battue, c’est la défenseuse lyonnaise Griedge Mbock qui sauve la France, avec un sauvetage sur sa ligne de but.

C’est finalement la capitaine des Bleues, Amandine Henry qui vient délivrer les Bleues à la 106e minute, après un coup franc tiré par Amel Majri (2-1, 106e).

Les Françaises se qualifient donc pour les quarts de finale de cette coupe du monde, tout comme il y a quatre ans lors de la dernière coupe du monde. Elles seront opposées aux États-Unis. Les championnes du monde en titre ont impressionné depuis le début de cette compétition avec notamment dix-huit buts inscrits pour aucun but encaissé, en trois matchs en phase de poule. En difficulté lors de son huitième de finale face à l’Espagne, avec une victoire (2-1), les Américaines partiront avec le statut de favorites face aux joueuses de Corinne Diacre ne devront pas leur rendez-vous, dans cette affiche de rêve.

Les Françaises joueront leur quart de finale, le vendredi 28 juin à 21h00 aux Parcs des Princes.

 

Cet article a été lu 396 fois.