Pour cette dernière journée du championnat de DRH Poule C, l’Intrépide Angers maintenu depuis quelques semaines à ce niveau recevait le promu Les Sorinières assuré, lui aussi, confortablement du maintien.

L’Intrépide Angers jouait sur le stade de Salpinte, le dernier match de son histoire dans cet antre, puisque celui-ci avait été racheté pour un euro symbolique par la Ville l’année dernière. Ce terrain en herbe deviendra un espace végétalisé. Côté sportif, comme depuis quelques semaines, L’Intrépide renforce son équipe réserve pour lui permettre d’assurer son maintien en D1 lors de cette dernière journée. Elle présente donc une équipe hétérogène lors de ce dernier match, ce qui permet à quelques joueurs non habitués à jouer en DRH, d’être récompensés de leur investissement sur toute une saison. Le match démarre très difficilement pour les locaux puisque dès la quatrième minute de jeu, à la suite d’un bon centre de Loret, Moriceau de la tête ouvre le score aux six mètres (0-1, 4e). Les Angevins tentent de réagir et à la suite d’un corner joué en deux temps, la frappe lointaine de Marion se dérobe du cadre (11e). Les visiteurs maîtrisent le jeu et ont l’occasion dans cette première mi-temps de doubler la mise. Moriceau peut grossir son compteur personnel, mais sa frappe des vingt mètres est déviée par le portier local Pé en corner (25e). Le corner ne donne rien. L’Intrépide a trop de déchets dans son jeu et perd trop de ballons en défense. Une nouvelle fois, Loret fait la différence sur le côté gauche et centre pour Moriceau qui devance la sortie du gardien de but, mais ne cadre pas (31e). Coup sur coup, l’attaquant Thibaudeau a l’occasion d’aggraver le score, mais tout seul devant Pé, celui-ci sort les deux énormes occasions (34e, 36e). Une nouvelle fois, le portier local se met en évidence et sort dans les pieds de Loret qui pousse trop loin son ballon (45+1e). A la pause, les Angevins s’en sortent très bien et peuvent remercier leur gardien de but auteur de belles parades. Ils ne sont menés que 1-0.

L’Intrépide égalise et peut espérer renverser la situation

A la reprise, les Angevins repartent de meilleure manière. A vingt mètres du but, Marion obtient un bon coup-franc. Boz le tire et marque, mais le but est annulé car le mur est mal placé. Sa deuxième tentative rentre dans la lucarne opposée, le gardien visiteur Soria ne peut rien faire, le but est validé (1-1, 46e) ! L’Intrépide à l’agonie en première mi-temps peut alors réaliser l’impensable. Son attaquant Champiré s’empare du ballon le long de la ligne de touche puis dribble quelques joueurs. Arrivé dans la surface et seul face à Soria, il tire celui-ci détourne, le ballon revient dans les pieds de Marion, mais il tire au-dessus du cadre (64e). Dans la foulée, Boz réalise un super centre plein axe mais Lhermiteau ne peut reprendre (65e). Les locaux ont laissé passer leur chance. L’équipe des Sorinières reprend le contrôle du match. Dans un premier temps, Thibaudeau voit son tir repoussé par Pé (66e). Puis à la suite d’un cafouillage dans la défense angevine, ce même Thibaudeau pousse le ballon au fond des filets et à sa plus grande joie, se rattrape de ses occasions précédentes (1-2, 72e). L’Intrépide n’arrive plus à se créer d’occasions, la différence est faite et Thibaudeau va même s’offrir un doublé. Excentré côté gauche de l’attaque visiteuse, sa frappe pourtant déviée par le malheureux Pé, termine dans le but angevin (1-3, 82e). Le score ne bougera plus. Pour sa première année en DRH, les banlieusards nantais terminent ce championnat à une belle 4ème place alors que l’Intrépide Angers termine en milieu de tableau. Ces deux équipes rencontreront la saison prochaine en DRH, des équipes de Mayenne et/ou de Sarthe suite à la réforme des Ligues Régionales et découvriront donc un nouveau championnat.

Championnat de DRH, 22e journée, groupe C.

Intrépide Angers – Les Sorinières 1-3 (0-1)

Cliquez-ici pour voir le classement

Arbitre : M.Bruneau assisté de M.M.Lissorgue et Bineau

Buts : pour L’IntrépideAngers: Boz (46e) ; pour Les Sorinières: Moriceau (4e) et Thibaudeau (72e; 82e).

Avertissement : Finot (46e) aux Sorinières.

IntrépideAngers : Pé-Kourouma,Ricoult,David(cap.),Goisnard-Desbourdes,Marion,Lhermiteau,Mabon-Boz,Champiré. Sont entrés en jeu: Maherault,Ousseni et Cissé. Entraîneur-joueur : Benjamin DESBOURDES.

Les Sorinières : Soria-Plessis(cap.),Ganuchaud,Vallée,Quenel-Fall,Moriceau,Boury,Thibaudeau-Guillet,Loret. Sont entrés en jeu: Chergui,Charriau et Finot. Entraîneur : Christophe HEURTIN.

Les réactions d’après-match :

Benjamin DESBOURDES (entraîneur de l’Intrépide Angers) : “Une nouvelle fois, nous avons privilégié notre équipe réserve. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs, pour ce match de DRH, l’état d’esprit était bon, ils ont fait ce qu’ils ont pu et l’on a cru pouvoir gagner ce match lorsque l’on a égalisé. Mais nous avions trop de déchets dans notre jeu et nous étions trop fragiles en défense pour espérer au moins faire match nul. Je remercie l’ensemble des joueurs pour leur investissement tout au long de la saison. L’aventure se prolonge pour moi dans ce club. Mais nous sommes déçus ce soir du sort de notre équipe réserve car malgré sa victoire à Montreuil-Juigné (2-0), la victoire de la Possossavennières au Lac de Maine (3-1) la fait terminer à la 10éme place et la condamne. Si cette équipe parvient à remonter dans un an, la saison prochaine ne sera pas du temps de perdu.”

Christophe HEURTIN (entraîneur des Sorinières ) : “Nous sommes satisfaits de finir notre saison de promotion sur une victoire. Nous prenons en plus notre revanche sportive sur le match aller en ouverture de la saison (défaite 1-5). Nous aurions pu faire la différence en première période. C’est la fin d’un cycle pour mon équipe puisque quelques joueurs arrêtent de jouer après ce match. Je remercie mes joueurs pour leur investissement tout au long de la saison malgré le trou d’air connu en Janvier-Février alors nous étions seconds au classement. Nous sommes très heureux de voir nos trois équipes réserves monter, le club grandit. Le fait d’avoir ouvert le club sur l’extérieur, depuis trois ans, nous permet de le développer tout en restant un club convivial et familial.”

 

Cet article a été lu 1786 fois.