Championnat Départemental 2, groupe B, 2e journée.

ES Andard-Brain (b) – AS Val d’Erdre-Auxence : 2-3 (MT : 0-2)

Buts : (55e) et 60e) pour l’ES Andard-Brain (b) ; Steven OGER (30e), Quentin DULONG (35e) et Steven LELARGE (90e) pour l’AS Val d’Erdre-Auxence.

Cliquez-ici pour voir le classement

Le résumé du match Mickael JEMIN, entraîneur de l’AS Val d’Erdre-Auxence :

“On fait un début de match catastrophique. On est en retard sur tous les duels et sur tous les marquages. Malgré cela, à part un corner qui finit sur la barre transversale, Andard-Brain ne se procure pas de véritables occasions. Il faut attendre la vingtième minute pour que l’on soit un peu mieux dans le jeu et que l’on arrive enfin à faire un peu de jeu. Finalement, sur une percussion de notre latéral, Élie Vitour, nous trouvons au centre Steven Oger qui pousse le ballon dans les buts. Cinq minutes plus tard, nous arrivons à trouver Quentin Dulong à l’entrée de la surface de réparation, qui a le temps d’ajuster le gardien de but, d’une frappe croisée. Mi-temps 0-2. Dès le début de la seconde période, Andard-Brain pousse pour revenir dans le match, sur un coup franc à trente mètres, nous n’arrivons pas à bien dégager le ballon de la surface et Andard-Brain réduit le score (1-2, 55e). Cinq minutes plus tard, Andard-Brain égalise logiquement. Nous sommes à la peine, nous n’arrivons pas à sortir un ballon proprement, Andard-Brain trouve le poteau, puis Élie Vitour dégage un ballon sur sa ligne. Nous concédons un penalty, mais heureusement pour nous, le n°5 adverse ne cadre pas sa frappe. Notre adversaire a un temps faible et nous arrivons à sortir un peu. A notre tour, nous trouvons le poteau sur une frappe de Kévin Chartier. Nous concédons de nouveau quelques situations chaudes dans notre surface. Juste avant la fin du match, Quentin Dulong obtient un coup franc juste à la sortie de la surface plein axe. Steven Lelarge frappe côté ouvert et le gardien de but ne peut que toucher le ballon qui va dans les filets (2-3, 90e). Nous résistons pendant les quatre minutes de temps additionnel. C’est une victoire heureuse aujourd’hui, je n’ai pas reconnu mon équipe, mais bon, on a été solidaire et pour une fois, on a été réaliste.”

 

Cet article a été lu 172 fois.