Lundi 11 novembre 2019, Cross du Courrier de l’ouest, Parc de Pignerolle à Saint-Barthélémy d’Anjou :

Ce matin, c’était la rentrée des classes avec une coupure de 15 jours depuis mon retour de l’IRONMAN 70.3 MARRAKECH. Juste quelques footings sans intensité. Je me suis engagé avec ma chérie sur la course LES GRANDES FOULÉES DU PARC avec un départ à 9 heures. Je ne suis pas spécialiste de la discipline, mais ma chérie adore. De toute façon, c’est toujours positif de se confronter à des spécialistes de la discipline.

Ce matin debout à 6h50, en entendant la pluie sur le velux, cela annonce la tendance de la journée et surtout l’état du terrain. Prise du petit-déjeuner d’avant course et ensuite départ vers le château de Pignerolles à 7h30.

Arrivés sur place, on se gare le plus proche possible car il pleut vraiment. On descend pour aller chercher le dossard et là, je me pose la question si je vais prendre les pointes ou des running classiques. On constate que sur plusieurs portions le terrain est vraiment gras et boueux donc je me décide pour les pointes.

Un échauffement de 8h30 à 8h50, et direction la ligne de départ, car ici ça part très vite. Je me place sur la gauche, dans la partie herbeuse, Elise est juste derrière moi.

À 9h00, coup de départ et alors là ça part comme des bombes… Étant en reprise le cœur s’accélère très vite. Je suis environ 35e, je pense. Ensuite, on arrive vraiment dans le sous-bois et là, je constate l’utilité des pointes. Un terrain gras avec beaucoup de relances et surtout je vois que le niveau est costaud… Je gère l’effort et je rattrape au fur et à mesure. À mi-course, on m’annonce 26e, je remonte. Devant ça craque un peu, mais moi, j’arrive à garder mon rythme. Je rattrape et double un groupe de 5 coureurs, mais ensuite, je me retrouve seul, ce qui n’est jamais évident. Je m’oblige à garder le rythme.

Je boucle les 10km500 en 38mn58 et 18e au classement général sur 1263. Un joli podium sur ma catégorie 2e sur 92. En progression par rapport à 2018.

Ma chérie Elise s’améliore aussi depuis 2018 et termine 16e femme sur 247 en 50mn46. Niveau catégorie 5e sur 63.

Les conditions climatiques précédant la course n°1 ont été complexes et ont vraiment fait un terrain difficile. Mais c’est ça un vrai cross.

On est satisfait de nos courses respectives pour nous, triathlètes dans ce monde du cross.

La reprise a sonné, donc cette après-midi, on avait session natation à AQUAVITA.

À très bientôt.

Elise et Ludovic

 

Cet article a été lu 49 fois.