Dans un match sans rythme et sans réel grosse occasion, l’Intrépide peut remercier Hakan Boz, qui a sauvé son équipe de l’élimination, sur un coup franc à la toute fin du temps réglementaire.

D’entrée de match, on pense que la rencontre va avoir l’engagement d’un vrai match de coupe. Boz envoie un missile sur la barre transversale (1e). Puis Champiré centre pour Boz qui ne cadre pas (8e).  Puis, plus rien jusqu’à l’heure de jeu. Sur un coup côté droit de Brahimi, Guénon appréhende mal la trajectoire du ballon et Zaouali dévie le ballon, du dos, dans son propre but (0-1, 35e). La deuxième mi-temps n’est pas plus rythmée, avec beaucoup de déchets techniques de chaque côté. Il faudra une nouvelle fois attendre les dix dernières minutes du temps réglementaire, pour assister à quelques occasions franches. A la suite d’un beau mouvement collectif, Biyiha ponctue l’action d’une belle frappe enveloppée, à l’entrée de la surface, que Bresson capte d’une belle envolée (79e). Puis, Bresson détourne un coup franc plein axe de Marion, dans les pieds de Champiré qui tire au-dessus (90e+1). Marion voit son tir être détourné par un défenseur adverse (90e+3). A force de pousser les Angevins vont être récompensé. A la suite d’une faute à nouveau plein axe, l’arbitre siffle un coup franc aux dix-huit mètres et exclus dix minutes avec un carton blanc, Guichard, pour protestation (90e+5). Dans la foulée, Boz prend ses responsabilités et envoie le ballon dans le petit filet (1-1, 90e+6). A ce moment précis du match, l’Intrépide arrache miraculeusement les prolongations. Ces dernières vont être fatales aux visiteurs, qui, à dix contre onze, vont encaisser un but d’entrée. Sur un centre côté droit, le ballon traverse toute la défense et Desbourdes, tout seul au deuxième poteau, n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des filets (2-1, 94e). Plus aucune occasion ne sera à noter. L’Intrépide peut souffler un ouf de soulagement, tant ce match de reprise, ne restera pas dans les annales, d’un point de vue technique.

Les réactions :

Benjamin DESBOURDES  (entraîneur Angers Intrépide) : “On s’était fixé dans ce match, la qualification et de travailler la préparation de notre prochain match de championnat. Victoire ou défaite, c’était le match idéal comme préparation. Je pense que sur ce match, on ne méritait pas d’être mené au score. Il n’y avait pas trop de rythme, mais ce n’était pas une surprise pour un match de reprise. Il fallait surtout trouver des ressources mentales. Il a fallu faire preuve de combativité et de solidarité. La coupe n’est pas un objectif, mais cela nous permettra encore un match intéressant à jouer, en dehors du championnat.”

Jimmy GUICHARD (entraîneur Saumur Bayard) : “On n’a pas à rougir de cette défaite, car j’avais une équipe démunie, avec pas mal de jeunes joueurs ou de joueurs qui n’ont pas forcément l’habitude de jouer à ce niveau. Après forcément, il y a de la frustration de s’être fait égaliser dans les toutes dernières minutes, mais c’est le football. On a manqué d’expérience, pour mieux gérer la fin du match.”

  Retrouvez toutes les réactions d’après-match.

 Coupe de l’Anjou, 16e de finale.

Angers IntrépideSaumur Bayard : 2-1 (ap.)

Arbitre : Jérémy LEPAROUX.

Buts : Hakan BOZ (90e+6), Benjamin DESBOURDES (94e) pour Angers Intrépide ; Hamza ZAOUALI (csc) (35e) pour Saumur Bayard.

Avertissements : Zaouali (54e), Sorin (64e) pour Angers Intrépide ; Brahimi (43e) pour Saumur Bayard.

Carton blanc : Jimmy GUICHARD (90e+5).

Angers Intrépide : Guenon, Kourouma, Zaouali, David (cap.), Diakite, Sorin, Champire, Faber, Brut, Boz, Marion. Entrés en jeu : Biyiha, Gaignard, Desbourdes. Entraîneur : Benjamin DESBOURDES.

Saumur Bayard : Bresson, De Deus, Valla, Fernandes (cap.), Tessier, Simpara, Guichard, Argoub, Simoes, Brahimi, Callet. Entrés en jeu : Betinat, Ravallec. Entraîneur : Jimmy GUICHARD.

Cet article a été lu 1787 fois.