Pour la 3e journée de Championnat les Erimuroises se déplaçaient chez leur voisine avrillaise. En quête d’une première victoire à l’extérieur, ce derby était une belle occasion.

Le début de match démarre tambour battant, Avrillé ouvre la marque avec Rousseau mais les diablesses du MEBC trouvent à deux reprises Duveau dans la raquette. Les deux équipes se répondent, le match est plaisant digne d’un derby ! Et puis extinction des feux! Incroyable ! En quelques minutes Mûrs-Erigné prend l’eau. Les pertes de balle s’enchaînent, les erreurs grossières également. Deux temps morts érimûrois ne suffiront pas. En face Avrillé en profite pour défendre plus haut et gagner plus de ballon. BROSSAIS, après quelques années au hand, est bien de retour sur les parquets, et a les jambes en feu! Elle vole les ballons, file en contre-attaque et provoque les fautes! Si ce n’est pas BROSSAIS, c’est EMERIAU qui prend la relève. À elles deux, elles marqueront quinze points des dix marqués sur ce second quart temps. Avrillé créait l’écart juste avant la pause : 31 / 18.

Les joueuses de LEFRANT, reviennent sur le terrain avec plus d’entrain. La jeune MALINGE, de retour d’une opération du genou, montre la voix à ses partenaires. Le MEBC trouve des solutions mais ne concrétise pas. L’écart se creuse… Vingt-six points d’avance pour les avrillaises. Plus Agressives, plus incisives, les diablesses retrouvent enfin le chemin du panier. Les joueuses en noir pour l’occasion, se jetteront complétement dans la bataille dans les dix dernières minutes. VIEIRA, en difficulté jusqu’ici tire son équipe jusqu’à revenir à neuf points. Mais hélas pour les diablesses, la sonnerie retentie. La frustration ressentit se conclut sur une technique pour Duveau exaspéré.

Victoire d’Avrillé 65 à 53.

Réaction d’après-match Amélina LEFRANT coach Mûrs-Erigné : “Nous ne pouvons pas espérer gagner des matches contre les grosses équipes si nous ne sommes pas en mesure de jouer les quarante minutes. Les filles lâchent une débauche d’énergie incroyable, mentalement et physiquement pour passer de presque moins trente points à moins de dix points. La réaction est louable mais en face c’est Avrillé, cela ne suffit pas. On montre les dents qu’une fois que nous sommes acculées au fond de notre trou. Il faut être en mesure de réagir plus vite. “

Score par quart temps : 1QT 13-12, 2QT 18-6, 3QT 17-13, 4QT 17-22.

 

Cet article a été lu 60 fois.