Après toute sa carrière au Sporting Club Angevin, Simon Mahieux se lance un nouveau défi en signant à l’ES Bouchemaine. Ce fan inconditionnel du RC Lens, nous remémore ses parcours de coupe et les personnes qui l’ont marqué. Entretien.

Bonjour Simon, pouvez-vous nous raconter votre parcours sportif ?

« Et bien cela va être rapide, car je n’ai joué qu’au Sporting Club Angevin, soit dix-huit saisons au club. Je n’ai pratiqué que le football. »

Justement comment vous est venu cette passion pour le Football ?

« Depuis toujours, mon père était fan du RC Lens. Il est d’ailleurs né là-bas. Et en le suivant au stade, il m’a transmis sa passion pour le football. »

Il vous a aussi transmis la passion pour le club du RC Lens ?

« Oui en effet, comme j’ai toute ma famille à Lens, j’en profite pour aller voir régulièrement les matchs au stade Felix Bollaert. Ce sont toujours des moments magiques avec toujours des supporters passionnés, présents au stade et cela même en ligue 2. »

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

« Je dirais notre parcours en coupe de France, jusqu’au sixième tour, perdu contre l’équipe de Mouilleron Le Captif. C’est à la fois un bon souvenir et une déception, car au tour suivant nous serions tombés contre les professionnels d’Angers SCO. Nous aurions certainement joué au stade Jean Bouin. Et puis, il y a aussi notre beau parcours et notre demi-finale de coupe de l’Atlantique. »

Avez-vous des entraîneurs qui ont pu vous marquer ?

« Je citerais Mickaël Boussion, mon entraîneur au Sporting Club Angevin. Il avait la capacité à rester calme, tout en sachant trouver les mots pour motiver et rebondir les joueurs. C’est un entraîneur qui sait donner confiance à ses joueurs. Il est aussi un très grand fédérateur et un bon technicien. »

Et au niveau de vos coéquipiers ?

« Je dirais Younes Talahoui. J’ai débuté le football avec lui. C’est aussi devenu un ami. C’est un joueur physique, rapide et technique. Je pense aussi à Max Jaunay, impressionnant sur les penaltys. Il donne de la sérénité à ses défenseurs. Il a aussi un bon jeu au pied. Sinon, même si je n’ai jamais joué dans son équipe, j’ai en mémoire Quentin Bacha, contre qui j’ai joué. C’est un attaquant super rapide et adroit devant le but. Et puis pour finir, je n’oublie pas Jonathan Trénit, un attaquant rapide, technique, avec une frappe redoutable. »

Avez-vous pour finir des regrets ?

« A un moment donné, j’aurais pu intégrer, à l’âge de treize ans, après avoir effectué des essais, le centre de formation de Le Mans FC. Je connaissais Pascalou et le président du club de l’époque. J’avais été d’ailleurs avec le petit frère de Didier Drogba, Fréddy Drogba. Je me souviens d’une personne très simple, malgré le nom qu’il portait. »

 

Simon MAHIEUX

Né le 23 Septembre 1991 à Angers

Ancien club : Sporting Club Angevin

Nouveau club : ES Bouchemaine (2016/2017).

Cet article a été lu 2089 fois.