Cet article a été lu 1329 fois.

Sport très proche du hockey, le floorball est en plein développement depuis quelque temps. Passion Sports 49 vous propose de découvrir cette pratique avec Anthony Maignan, joueur de l’AAEEC Floorball Les Ponts de Cé.

Une salle, une crosse, une balle creuse, des buts, cinq coéquipiers, vous voilà parés pour une partie de floorball ! Ce week-end avait lieu à la salle Athlétis des Ponts de Cé, la quatrième journée de Division 2 de floorball. L’occasion pour nous de découvrir, et de vous faire découvrir, ce sport ressemblant au hockey mais qui s’en différencie assez lorsque l’on y regarde de plus près. 

Le principe est simple : marquer le plus de buts possible en l’espace de trois périodes de vingt minutes. Une équipe se compose de cinq joueurs de terrain et d’un gardien. Ce dernier est le seul à ne pas détenir de crosse dans les mains et ne se sert que de son corps pour arrêter les tirs. Les charges sont interdites étant donné que les joueurs n’ont pas de protection sur eux. Ensuite, au lieu de jouer avec un palet, les joueurs conduisent avec leur crosse une petite balle creuse très légère pas forcément facile à maîtriser. Le jeu au pied est autorisé, mais jamais en série, après un contact avec un pied, la balle doit obligatoirement être reprise avec la crosse. 

Les origines du floorball sont un peu floues, “Traditionnellement, on dit que le floorball vient des pays nordiques mais certains contestent en disant qu’il vient d’Amérique du Nord“, nous dit Anthony, “Tout est parti des hockeyeurs sur glace qui devaient s’entraîner l’été, quand il n’y avait pas de glace. Ils pratiquaient alors le floorball en salle, ce qui leur permettait de garder la main techniquement et tactiquement.“. La pratique est petit à petit devenue un sport à part entière qui s’est ensuite implanté en France. 

Pas forcément encore très connu dans l’hexagone, le floorball a le mérite d’offrir un spectacle rythmé et festif dans les gradins. Chaque mois, un week-end est consacré aux rencontres entre clubs. Sur les deux jours, chaque équipe en rencontre deux autres, une le samedi et une autre le dimanche. Avec une trentaine de clubs en France, la pratique a encore une grande marge de développement et est sur une pente ascendante en matière de licenciés, “Une division 3 va se créer l’année prochaine” précise Anthony. Petite particularité, le floorball est un sport mixte en division 2, le club des Ponts de Cé a une licenciée, une mixité assez rare dans le sport pour qu’elle soit soulignée. “Certaines équipes, comme Rennes, sont connues pour avoir pas mal de femmes dans leurs équipes, après d’autres effectifs sont essentiellement masculins.

En parlant de l’effectif angevin, une équipe se distingue depuis 2011. L’AAEEC Les Ponts de Cé, figure en 2ème division du championnat de France, dans la poule Ouest, et espère bien se qualifier pour les plays-offs de fin de saison. Pour cela, il faudra être présent dans les trois premiers de la poule après les deux derniers matchs à St-Lô, les 18 et 19 mars prochains. Pour l’instant tout va bien, l’équipe s’est positionnée à la deuxième place après ces deux matchs du week-end à domicile (une défaite et une victoire), mais elle n’a pas à l’abri, Brest, Nantes et Rennes la talonnent.

Résultats du week-end :

Samedi : 

Panthères de Rennes – Nantes Floorball 2 : 4-3

Caen Floorball – Corsaires de St-Lô : 11-0

Les Ponts de Cé – Celtics de Brest : 1-2

Dimanche : 

Celtics de Brest – Nantes Floorball 2 : 3-4

Corsaires de St-Lô – Les Ponts de Cé : 2-7

Panthères de Rennes – Caen Floorball : 2-8