Cet article a été lu 663 fois.

Vainqueurs 3-0 à l’aller en Espagne, les  Angevins ont récidivé ce vendredi soir pour se qualifier en quarts de finale.

Il suffisait d’un seul petit point pour obtenir le ticket pour le tour suivant. Et David Pilard l’avait annoncé, il fallait rester concentré et sérieux pour l’obtenir. Ses joueurs ont semble-t-il, compris le message puisqu’ils ont non seulement glané ce point si important, mais ils ont ensuite remporté chacun leur confrontation. Et avec la manière s’il vous plaît ! Priego n’a jamais eu sa chance face à des Angevins en forme.

Premier en entrer en lice, le Suédois Jon Persson avait la charge de mettre les Vaillantais sur de bons rails et ainsi d’assurer le bon déroulement de la suite de la soirée. Vainqueur de l’Espagnol Machado en trois sets (11-5, 11-3, 12-10), Persson a réalisé un gros début de partie, très appliqué, ne subissant pas les points et tentant de conclure rapidement les échanges. Après une troisième manche plus accrochée, il finissait tout de même par s’imposer 12-10 et donnait la qualification à La Vaillante. 

Libérés, les Angevins n’avaient plus de pression à avoir et pouvaient dérouler. Andréa Landrieu, mettait un peu de temps à rentrer dans son match mais ne perdait pas ses moyens malgré la perte du premier set. Efficace après un temps-mort, intelligemment demandé, au début du deuxième set, il a su renverser la situation pour prendre le dessus sur l’expérimenté Silva, qui n’a plus vu le jour et s’est écroulé dans la quatrième manche. Au final, Landrieu remporte sa partie fort logiquement (8-11, 11-8, 11-3, 11-6). 

Dernier à se présenter, le Suédois Lundquist, a réalisé un très bon match. Pas du tout mis en difficulté par Calvo, pourtant très agressif dans son jeu, le Vaillantais s’est illustré en défense pour ensuite contrer son adversaire, tout à coup moins à l’aise que le jeu s’accélérait de l’autre côté de la table. Expéditif, Lundquist concluait la soirée sans trembler (11-9, 11-6, 11-6).

Satisfaits, les Angevins peuvent dorénavant se tourner sereinement vers le défi qui se présente à eux mardi prochain en championnat. En recevant Pontoise, actuel 2ème du classement, ils auront fort à faire mais auront un bon coup à jouer. Au vu de ce qu’ils ont démontré ce vendredi, la victoire est largement envisageable.

 

ETTU Cup, 8ème de finale retour : 

La Vaillante Angers – Priego (ESP) : 3-0

J. Persson – C. Machado : 11-5, 11-3, 12-10.

A. Landrieu – A. Silva : 8-11, 11-8, 11-3, 11-6.

J. Lunquist – A. Calvo : 11-9, 11-6, 11-6.

 

Réaction :

David Pilard (coach La Vaillante Angers) : ” Vite fait, bien fait ! Je pense qu’on a eu le mérite de prendre l’équipe au sérieux. J’avais montré aux gars mes intentions en mettant Jens au 3ème match, pour mettre le plus expérimenté si on était mené 2-0. Je ne prenais pas Priego pour une équipe faiblarde qui venait pour s’amuser. Jon avait fait un très bon match à l’aller, il refait encore un bon match contre un joueur (Machedo) très fort, qui a fait les JO. Ensuite, on savait que Silva est un bon joueur qui ne lâche rien même si au score, c’est fini. Andréa a pris un bon temps-mort qui lui a permis de s’en sortir sur la fin du deuxième set. Il a haussé l’intensité de son jeu, Silva n’a pas eu trop le temps de s’organiser ensuite. Sur le dernier match, il y avait un écart de niveau. 

Ce n’était pas long, il n’y a pas trop de fatigue, on a bien joué, pas de blessures, c’est une soirée de préparation très bonne pour mardi. On sera libérés contre Pontoise qui vient comme favori, c’est que des bonnes choses. On joue bien donc on défendra nos chances.