Cet article a été lu 90 fois.

Les Ducs d’Angers se rendaient chez les Brûleurs de Loup de Grenoble dans le cadre de la vingt-deuxième journée de la Ligue Magnus. Les Angevins savaient que ce déplacement dans les Alpes serait compliqué et cela s’est vérifié. Les Ducs n’auront pas su profiter de leurs temps forts dans la première période pour espérer inquiéter des Grenoblois, qui auront ensuite maîtrisé leur sujet et remporté une victoire logique (5-1).

Angers est pénalisé d’entrée de match, par Gary Levêque pour un accrochage (2’09), puis par son capitaine Julien Albert, fautif d’avoir fait trébucher son adversaire (4’00). Grenoble va profiter de sa deuxième supériorité numérique pour ouvrir le score par Guillaume Leclerc, assisté de Sébastien Bisaillon et de Teddy Da Costa (1-0, 5’26). Trop pénalisés et malgré un bon premier tiers-temps, les Angevins auront manqué de réussite pour ouvrir leur compteur buts, dans les vingt premières minutes, la faute aussi à un très bon Lukas Horak, le gardien de but grenoblois sera l’auteur de vingt-six arrêts durant la rencontre. Dans la deuxième période, Grenoble va se montrer réaliste en inscrivant trois buts. Olivier Latendresse, assisté de Joël Champagne et de Vincent Kara, va doubler la mise (2-0, 25’47). Puis, Grenoble va à nouveau profiter d’une supériorité numérique, dû à une pénalité de Robin Gaborit pour une crosse haute, pour creuser l’écart par Joël Champagne, assisté de Patrick Mceachen et d’Olivier Latendresse (3-0, 31’19). Une minute plus tard, Mathias Arnaud, assisté de Connor Hardowa et de Sébastien Rohat, va donner quatre buts d’avance à son équipe (4-0, 32’38). Avec un tel écart, le match fut plié après deux tiers-temps. Malgré cela, Angers va réduire le score dès l’entame de la troisième période, par Robin Gaborit, assisté de Cody Campbell et de Mathieu Gagnon (4-1, 40’59). Face à une équipe angevine fatiguée, Denny Kearney, assisté de Guillaume Leclerc et de Sébastien Rohat, conclura une victoire logique et méritée des Brûleurs de Loup (5-1, 46’12).

Les réactions d’après-match :

Danick BOUCHARD (attaquant des Ducs d’Angers) : “Hier à Grenoble, on a eu une bonne première période avec beaucoup de chance de marquer. Nous avons manqué d’opportunisme et Grenoble a su prendre les devants. Le match aurait pu tourner autrement selon moi. Ensuite, on les a regardés un peu jouer durant la deuxième partie du match, où ils menaient par trois et quatre buts. C’est une très belle équipe, avec une grosse profondeur de banc, mais c’est à nous de continuer notre travail en gardant confiance en notre potentiel. Pour Mulhouse, c’est clair que l’on veut mieux commencer le match que vendredi dernier. C’est une équipe qui travaille fort. Ce sera un beau match, nous serons prêts.”

Robin GABORIT (attaquant des Ducs d’Angers) : “Grenoble était un déplacement difficile et on le savait. On est rentré dans le match correctement, mais on a pris trop de pénalités. Avec la qualité du powerplay de Grenoble, cela nous a coûté cher. On a eu nos occasions, malgré le fait que l’on soit dominé, mais on ne les a pas mises au fond et tirer de l’arrière contre Grenoble, c’est difficile pour revenir. Le match contre Mulhouse ne sera pas simple, on l’a vu la semaine dernière. Il faudra être intelligent et faire les petits détails comme il le faut. On a des blessés et les matchs s’enchaînent. A nous de respecter le plan de match pour tourner la page sur cette défaite et rebondir.”

Patrick COULOMBE (défenseur des Ducs d’Angers) : “Pour le match contre Grenoble, malheureusement, nous avons débuté le match avec un petit peu d’indiscipline. Ce qui est une chose à ne pas faire contre le premier powerplay de la Ligue. Mais dans l’ensemble, notre premier tiers-temps n’était pas mal du tout, je le résumerais en manque de réussite de notre part. Nous avons eu nos chances, mais nous n’avons pas su trouver la faille pour mettre le palet au fond du filet. Dans le deuxième tiers-temps, les Grenoblois, en creusant l’écart de quatre buts, nous ont compliqué la tâche pour le reste du match. Malgré nos bonnes intentions au début du troisième tiers-temps, l’énergie manquait et les Grenoblois ont bien géré leur avance. Concernant le match à domicile face à Mulhouse, il sera très important de rebondir après cette défaite de dimanche et la bonne nouvelle est que dès mardi, nous aurons l’opportunité de le faire devant nos supporters. Nous devons entamer ce match avec beaucoup de sérieux et faire un match complet pour aller décrocher les trois points. Il n’y a pas de secret, nous le savons, peu importe l’équipe qui se trouve devant nous, si l’on veut sortir vainqueur, on doit mettre soixante minutes d’effort dans la partie.”

Clément MASSON (attaquant des Ducs d’Angers) : “C’est un match que l’on attendait très difficile, donc, ce fut sans surprise. Cependant, on espérait faire mieux comme résultats. Ils ont débloqué le compteur rapidement et nous avons manqué de réalisme sur nos occasions. L’écart s’est creusé et contre une équipe de ce calibre en pleine confiance, il est très difficile de revenir. On va entamer le match contre Mulhouse comme tous nos matchs, avec toujours le même objectif, à savoir obtenir les trois points. Même si l’on a gagné notre dernière rencontre face à eux, on sait que rien n’est joué. Un match intense nous attend et on ne doit pas les prendre à la légère, loin delà.”

Ligue Magnus, 22e journée.

Les Brûleurs de Loup de Grenoble Les Ducs d’Angers : 5-1 (0-1, 0-3, 1-1)

Buts : Guillaume LECLERC (5’26), Olivier LATENDRESSE (25’47), Joël CHAMPAGNE (31’19), Mathias ARNAUD (32’38), Denny KEARNEY (46’12) pour Grenoble ; Robin GABORIT (40’59) pour Angers.

Pénalités : six minutes sur trois infractions pour Grenoble ; dix minutes sur cinq infractions pour Angers.

Affluence : 3 600 spectateurs.

Prochaine rencontre : Angers – Mulhouse, mardi 4 décembre 2018, 20h30, à la patinoire du Haras à Angers.