Cet article a été lu 1333 fois.

Ce samedi, les Ducs d’Angers devaient confirmer face aux Scorpions de Mulhouse, leur succès face à Lyon, après la prolongation (3-2). La tâche devait s’avérer plus simple contre une équipe de Mulhouse jouant le maintien, malgré quelques absences, du côté Angevin (Patrick Coulombe et Alexis Neau et Mathieu Frécon).

Face au dixième du championnat et qui ne compte que quatre victoires, dont deux après la prolongation, c’était l’occasion pour les Angevins de se rassurer. Les deux équipes se sont neutralisées pendant le temps réglementaire, mais malheureusement, Angers a craqué dans la prolongation du match. Les Angevins n’auront pas su tuer le match, lorsque l’occasion s’est présentée.

Au final et pour son sixième match à l’extérieur, les Ducs se sont inclinés pour la cinquième fois (3-2 ap.). Au vu de la physionomie de la rencontre, les Scorpions méritent leur victoire. Les Ducs d’Angers devront vite trouver des solutions pour régler l’équilibre défensif et retrouver leur efficacité en power-play (supériorité numérique), afin d’éviter de courir après le score.

Premier tiers-temps :

Yorick TREILLE a été l’auteur de son neuvième but de la saison face à Angers.

Au début ce premier tiers-temps, les Ducs et les Scorpions s’observent pendant deux ou trois minutes. L’équipe de Mulhouse pose leur jeu grâce à leur power-play (supériorité numérique), mais ne trouve pas la solution. Angers renverse la pression, mais ils se font surprendre sur face–off (engagement) dans leur zone défensive. Ils se passent le palet au niveau la ligne et Yorick Treille effectue un slap (tir puissant de la ligne bleue) et marque (1-0, 13’48). Malgré cela, les Angevins continuent à pousser, mais ils ont du mal à avoir un jeu propre.

Score du premier tiers-temps : 1-0

Deuxième tiers-temps :

Brett SONNE a été l’auteur de son onzième but de la saison face à Mulhouse.

Dans le second tiers-temps, les joueurs de Mulhouse profitent du powers-play (supériorité numérique), pour prendre l’avantage grâce à Milan Jurik, assisté de T.Rubes et de H. Genest (2-0, 5’37). Les phases de jeux, entre les deux équipes, sont hachées et aucune des deux équipes ne trouve leur équilibre. Angers, sur l’une de ses rares phases de jeu, ouvre son compteur, par l’intermédiaire de Brett Sonne, assisté de C.Masson (2-1, 9’38). Les deux équipes se rendent coup pour coup, sans tomber dans la surenchère.

Score du deuxième tiers-temps : 2-1

Troisième tiers-temps :

Cody CAMPBELL a été l’auteur de son quatorzième point de la saison (cinq buts et neuf assistances).

Dans ce troisième tiers-temps, les Angevins mettent la pression et posent leur jeu. Cela va s’avérer payant, car ils vont égaliser. Le défenseur angevin P.Bahain fait une passe à D.Bouchard qui la transmet à cody Campbell, qui marque le deuxième but pour son équipe (2-2, 10’23). Les hommes de Sonne continuent à pousser, mais ils ne trouvent pas la faille dans la défense mulhousienne.

Score dans le troisième tiers-temps : 2-2 

Prolongation :

 "Anton Ostman auteur du but victorieux et d'un bon match"

“Anton Ostman auteur du but victorieux et d’un bon match”

Les deux équipes proposent des phases de jeu intéressantes. Angers se procure une superbe action, qui n’est pas conclue en but. Les hommes d’Eriksson en profitent pour marquer le dernier but de la rencontre et clôturent la marque par l’intermédiaire d’Anton Ostman, assisté de T. Rubes et de B. Quessandier (3-2, 2’00). Au final, c’est une victoire méritée pour les Scorpions de Mulhouse.

Score final après la prolongation : 3 -2 

 Crédit photos : Charlotte TACARLO, Guillaume MUNIN, Alex Jlt et Scorpions de Mulhouse – Team Synerglace.

 Bilan du match :

Pour les Scorpions de Mulhouse : 

Les points positifs sont les phases de jeu à égalité numérique, ainsi que celles qui sont en infériorité numérique.

Le point négatif est le manque de réalisme offensif, trop passes imprécises, le fait de ne pas savoir tuer le match et la tendance à avoir trop de pénalités.

Pour les Ducs d’Angers :

Les points positifs sont les phases de jeu à égalité numérique, la défense plus présente et régulière.

Le point négatif est la mise en place du jeu offensif, trop passes imprécises, le fait de ne pas savoir tuer le match et la tendance à avoir trop de pénalités.

GAME 12

résultat de la 12e journée

classement 12 1.2

Marty Sports