Afin de briser une série de quatre défaites en Ligue 1, le SCO est venu à bout de Dijon, déjà condamné à la relégation. Tranchants en attaque et solides en défense, les Angevins ont rendu une belle copie avant les deux défis qui les attendent lors des deux derniers matches, contre Marseille puis contre Lille.

La mission était de se rassurer, elle a été amplement accomplie. Face à la lanterne rouge du classement d’ores et déjà reléguée en Ligue 2, le SCO d’Angers avait à cœur de se racheter après cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues. Afin d’assurer officiellement un maintien quasiment acquis, les partenaires de Romain Thomas se devaient de décrocher les trois points à domicile contre une équipe de Dijon en perdition. Le match aller était le tout premier de l’exercice 2020-2021 de Ligue 1 et ce sont les Angevins qui s’étaient imposés 1-0 grâce à la réalisation d’Ismaël Traoré. Le capitaine n’a pas pu être utilisé par son coach lors du retour, la faute à une blessure subit la semaine dernière à Lorient. Stéphane Moulin a donc aligné une défense à quatre pour la première fois depuis le match contre Rennes, le 17 avril dernier. Le technicien angevin a bénéficié du retour de Fulgini, son joueur le plus en vue cette saison avec le SCO. De retour de blessure après quatre matches éloignés des terrains de Ligue 1, le jeune Français était associé en attaque dans un 4-4-1-1 à Thioub, Bahoken et El-Melali, peu utilisé cette saison, mais auteur d’une bonne rentrée au Moustoir dimanche dernier.

A la sixième minute, la première alerte est pour le SCO avec ce corner dijonnais qui trouve la tête de Dobre, facilement captée par Bernardoni. Dans la foulée, Fulgini célèbre son retour de blessure avec une ouverture du score méritée. Lancé dans la profondeur par Manceau, il contrôle le ballon au milieu de la défense dijonnaise. A l’issue d’un petit cafouillage, Bahoken laisse passer la balle pour son numéro dix, qui trompe Allagbé, impuissant sur cette frappe à bout portant (1-0, 7′). Les Angevins ne s’arrêtent pas après ce premier but et repartent aussitôt à l’attaque. Bahoken est cherché à plusieurs reprises, mais n’exploite pas les ballons qui le recherchent. Un peu avant le quart d’heure de jeu, Amadou se blesse et doit céder sa place sur le terrain à Bobichon. Quinze minutes plus tard, le SCO obtient un coup-franc intéressant aux abords de la surface bourguignonne. La frappe de Fulgini s’envole dans la tribune Colombier et n’inquiète pas Allagbé. Ce premier acte, assez pauvre en occasions, s’achève donc avec ce court avantage pour le SCO.

La seconde période démarre tambour battant avec un but en faveur du SCO refusé pour hors-jeu. Fulgini lance Thioub qui frappe fort à l’entrée de la surface. Son tir est arrêté par Allagbé et le ballon revient dans les pieds de Bahoken qui conclut dans le but vide. L’attaquant camerounais est signalé hors-jeu de quelques centimètres au moment de la frappe de Thioub. La punition ne va pas tarder pour le DFCO qui craque l’action suivante. Fulgini percute de nouveau la défense adverse et trouve un El-Melali bien placé à droite de la cage dijonnaise. Allagbé se troue en anticipant un centre en retrait de l’Algérien qui trompe le portier béninois en frappant directement au but (2-0, 50′). La frappe d’El-Melali étant non-cadrée, le but sera accordé comme un contre son camp de Allagbé, malheureux sur ce coup-là en envoyant la balle au fond de ses propres cages. Alors que la partie était devenue plus calme depuis trente-cinq minutes, le SCO porte un dernier coup de grâce à une arrière-garde dijonnaise en grande difficulté. Diony profite des espaces laissés par les visiteurs pour conclure une offrande de Pereira-Lage. L’attaquant angevin, qui retrouvait son ancien club, glisse au moment de sa frappe, mais le ballon rentre bien dans le but d’un Allagbé, peu à son avantage dans ce match (3-0, 89′). Cet ultime but, venu de la part de deux entrants, clôture en beauté ce succès scoïste au terme d’une rencontre maîtrisée.

Cette rencontre face à Dijon a donc été celle du regain de forme pour des Angevins qui ne rassuraient pas lors de leurs dernières sorties. Même si les adversaires étaient de haut calibre, les joueurs de Moulin n’avaient pas réussi à inscrire le moindre but en championnat depuis le 4 avril contre Montpellier. L’ouverture du score rapide de Fulgini aura été un déclic fondamental pour l’attaque angevine, muette depuis un mois. Les équipiers de Vincent Manceau s’apprêtent désormais à défier l’Olympique de Marseille, en lutte pour la Ligue Europa, puis le LOSC, qui jouera probablement le titre à l’occasion de la dernière journée. Avant ces deux rendez-vous périlleux, le SCO a donc fait le plein de confiance, en ce beau dimanche d’après-midi au stade Raymond Kopa.

Ligue 1, 36e journée.

Angers SCO – Dijon Football Côte d’Or : 3-0 (1-0).

Buts : Fulgini (7′), Allagbé CSC (50′), Diony (89′) pour Angers SCO

Angers SCO : Bernardoni – Manceau, Pavlovic, Thomas, Capelle – El-Melali (Cabot, 70e), Amadou (Bobichon, 13e), Mangani, Thioub (Cho, 85e) – Fulgini (Pereira Lage, 70e) – Bahoken (Diony, 70e). Entraîneur : S. Moulin.

Dijon Football Côte d’Or : Allagbé – Ngonda, Panzo, Ecuele Manga, Chafik – Ndong, Dina Ebimbe – Sammaritano (Chouiar, 70e), Marié (Zagré, 70e), Dobre (Kamara, 66e) – Baldé (Konaté, 83e). Entraîneur : D. Linarès.

 

Cet article a été lu 449 fois.