Cela faisait vingt-six ans que les deux équipes ne s’étaient pas affrontées en Ligue 1. Face à une équipe du RC Lens, révélation de ce début de championnat et encore invaincue à domicile, les Angevins ne partaient pas favoris au stade Bollaert-Delelis. Dominé techniquement, le SCO s’est finalement imposé grâce à des buts Pereira Lage, Bahoken et enfin Capelle dans le temps additionnel (3-1).

Après un hommage à El Pibe de Oro, Diego MARADONA, le SCO débute la rencontre sans Sofiane BOUFAL, de retour de blessure. Ce sont les “Sang et Or” qui vont avoir l’occasion d’ouvrir le score après seulement quelques minutes de jeu, à la suite d’une double occasion. Bernardoni effectue une énorme parade face à la frappe de Kalimuendo, à la suite d’une passe en retrait de Sotoca (3e). Lens domine le match et va trouver le poteau droit du but scoiste, sur un coup franc enroulé de Kakuta (18e). Les Lensois maîtrisent la rencontre, en ne laissant que peu de failles à son adversaire. Malgré cela, ils vont se faire surprendre, à la suite d’un magnifique but de Pereira Lage. Ce dernier reprend le ballon en demi-volée, à une trentaine de mètres du but, pour catapulter le cuir dans la lucarne du but de Leca (0-1, 22e). Angers s’est montré très réaliste en trouvant le chemin des filets sur sa première occasion. Le SCO joue en contre, à l’image d’une contre-attaque orchestrée par Amadou, mais au moment de se présenter devant le gardien de but adverse, il écrase trop sa frappe pour inquiéter Leca (34e). Cela va vite, puisqu’une minute plus tard, le RCL va égaliser par Kalimuendo, sur une sublime passe de Kakuta, où ce dernier se sera joué de toute la défense adverse pour servir sur un plateau son coéquipier, qui n’aura plus qu’à conclure en poussant le ballon dans le but (1-1, 35e). Le score de parité est logique à la mi-temps, où chacun a su se rendre coup pour coup.

Angers revient des vestiaires avec la ferme intention de prendre un peu plus le jeu à son compte, que durant le premier acte et cela va payer. Dans un premier temps, Cabot joue mal le coup, alors qu’à la suite d’un excellent service de Bahoken, il manquera l’occasion de se présenter tout seul face à Leca (49e). Angers ne va pas manquer son occasion suivante. Sur un centre au premier poteau, signé Fulgini, Bahoken, dos au but, trompe Leca de l’extérieur du pied droit (1-2, 50e). L’attaquant angevin signe son cinquième but de la saison, en championnat. A vingt minutes de la fin du temps réglementaire, le coach angevin effectue un double changement offensif avec les entrées de Boufal et de Diony, à la place respective de Cabot et de Bahoken (68e). Le Marocain angevin ne va pas perdre de temps pour se mettre en évident, mais sa frappe du droit est repoussée des deux jambes par le portier adverse (69e). Puis, quatre minutes plus tard, c’est au tour de Bernardoni de repousser difficilement le ballon, surpris par le rebond, à la suite d’un coup franc tiré par Jean (73e). Le gardien de but angevin va sauver une nouvelle fois son équipe de l’égalisation, où sur une frappe puissante de Mauricio, il effectue une nouvelle parade en se couchant promptement sur sa droite (82e). On se dirige vers la fin de la rencontre, où l’arbitre annoncera quatre minutes de jeu supplémentaires. Les Angevins vont en profiter pour ajouter un troisième but à leur compteur. A la suite d’un ballon récupéré au milieu de terrain par Diony, les visiteurs vont profiter d’une contre-attaque, à trois contre un. Diony sert Amadou côté droit, qui pique le ballon au-dessus de Leca, la balle vient heurter le poteau, mais Capelle a bien suivi pour conclure (1-3, 90e+2). Avec cette victoire, Angers passe devant son adversaire du jour, en remontant à la huitième place du classement, en ayant été plus dangereux et réaliste dans la zone de vérité. En face, à domicile, les Lensois ont eu plus de maîtrise dans le jeu, mais auront manqué de mordant pour obtenir un meilleur sort.

Ligue 1, 12e journée.

RC Lens Angers SCO : 1-3 (MT : 1-1)

Buts : Kalimuendo (34e) pour le RC Lens ; Pereira Lage (22e), Bahoken (50e) et Capelle (90e+2) pour Angers SCO.

 

Cet article a été lu 949 fois.