Rencontre avec les deux nouveaux entraîneurs du Foyer Espérance de Trélazé, Yohann CHIBANI et Jean-Michel BOURDEAU, pour un entretien en duo. Ils nous parleront de leur intégration au sein du club, leur bilan du début de saison, puis les objectifs de cette deuxième partie de saison. Entretien.

Bonjour messieurs, pouvez-vous, nous parler de votre intégration au sein du Foyer Espérance de Trélazé ?

Yohann CHIBANI : “Cela s’est bien passé, car je n’arrivais pas en terre inconnue puisque je connais le club et un certain nombre de personnes, vu que j’avais déjà évolué au sein du club, en tant que joueur.”

Jean-Michel BOURDEAU : “Concernant mon intégration au sein du club, elle s’est faite, avec l’aide de tous les éducateurs, dirigeants et joueurs du club, de la meilleure des façons. J’ai quitté le club de la Vaillante d’Angers, après trois années où la confiance qui m’avait été donnée était complète. Concernant le club du Foyer de Trélazé, j’ai retrouvé le même accueil, autant de confiance et un souffle nouveau.”

Quel bilan faites-vous de votre début de saison ?

YC : “Tout d’abord, l’objectif était de redorer le blason du club, de stopper tout ce qui n’allait pas et rendre le club plus serein. Pour le bilan sportif, je dirais qu’il est satisfaisant, même si on avait mal démarré le championnat, mais on ne s’est pas affolé et on a réussi à redresser la barre. Et puis, les joueurs ont retrouvé le chemin de l’entraînement. De toute façon, il n’y a pas de mystère, lorsque l’on s’entraîne sérieusement, on ne peut être que récompensé de ses efforts et de son investissement. Le groupe vit bien et les joueurs sont à l’écoute. Le seul point négatif pour le moment, cela serait les résultats de notre équipe réserve. L’objectif de début de saison était de jouer le haut de tableau et de viser la montée en première division. Même si on est encore qu’à la moitié du championnat, je pense que cela sera compliqué. Il faut que les joueurs qui évoluent dans cette équipe soient plus des guerriers. A ce titre, trop de points ont été perdus. C’est dommage, car au vu de la qualité de l’effectif, cela pourrait être mieux. Pour y avoir goûté la saison dernière à la Vaillante d’Angers, le championnat de deuxième division est un championnat difficile et que c’est souvent un combat chaque week-end et qu’il ne suffit pas de bien jouer pour gagner les matchs.”

JMB : “Concernant le bilan de ce début de saison au sein du club, je dirais à mon niveau, que c’est un début de saison idéal pour l’équipe première, compliqué pour l’équipe réserve, et sur une bonne dynamique pour l’équipe c.”

Comment s’est déroulé votre recrutement ?

YC : “Je pense que l’on a recruté intelligemment, en prenant des joueurs avec un esprit club, tout en intégrant les jeunes du club.”

Avez-vous des regrets ?

YC : “Le premier regret a été l’élimination lors du troisième coupe de France chez la Roche-sur-Yon Robretières (3-1), où nous avions effectué un non-match. Puis, il y a le septième tour de la coupe des Pays de la Loire, où nous sommes éliminés aux tirs au but, chez nous. On est sorti frustré du match, car on aurait mérité mieux, au vu de l’investissement des joueurs durant le match.”

Que pouvez-vous nous dire sur le club et sur votre duo ?

YC : “Avec Jean-Michel, on forme un bon duo. Et puis, d’avoir deux avis, on s’y retrouve, car chacun a sa philosophie de jeu. Lors de notre arrivée en début de saison, j’ai essayé de le mettre dans les meilleures conditions possibles et qu’il soit épanoui dans le club. Notre projet commun, c’est de stabiliser le club et de retrouver des valeurs.”

JMB : “C’est un club avec beaucoup de ressources humaines, et beaucoup de compétences à tous les niveaux. Avec Yoann, nous formons un duo sur l’équipe première, mais nous travaillons aussi énormément avec les coachs des équipes B et C, sans oublier le coach de notre équipe U18. Nous avons une assiduité remarquable à nos séances d’entraînement, et des joueurs vraiment investis, passionnés et travailleurs, afin de pouvoir atteindre les objectifs du club. En arrivant au club avec Yohan Chibani, je savais que l’association de nos compétences ne pouvait que fonctionner, et les résultats de notre équipe, depuis ce début de saison, ne font que confirmer cela.”

Pour conclure, quels seront les objectifs de cette deuxième partie de saison ?

YC : “Dans un groupe de Régional 2 très costaud, aujourd’hui, on profite de ce qui nous arrive actuellement, mais il faudra rester concentré pour assurer dans un premier temps le maintien, car on n’est jamais à l’abri d’une spirale négative. J’ai un groupe très jeune, qui s’entraîne, qui est à l’écoute et qui a envie de se faire plaisir. L’état d’esprit est bon. Et puis, d’être reparti de zéro en redistribuant les cartes a fait du bien à tout le monde, il n’y a plus d’éventuel passe-droit, comme lors des saisons précédentes… Le premier objectif était de savoir bien défendre et d’être solide défensivement. Malgré leur jeune âge, les jeunes apprennent vite. Il ne faut pas oublier que tous ces jeunes ont déjà évolué en championnat régional, en équipes de jeunes. Si j’avais quelque chose à leur dire, c’est qu’ils sont dans le vrai en répondant à mes attentes. Mais soyons modeste et humble, et prenons les matchs, les uns après les autres, ne brûlons pas les étapes, car le club sort de trois saisons très compliquées. C’est un discours que je tiens régulièrement depuis le début de la saison. On est parti de loin avec ce challenge de ce début de saison. Il faut continuer sur cette bonne dynamique et ne rien lâcher. En tout cas, tout ce qui est pris n’est plus à prendre.”

JMB : “Les objectifs pour cette deuxième partie de saison seront de continuer sur cette même dynamique pour l’équipe première, et pourquoi ne pas aller chercher une victoire en coupe de l’Anjou. Nous souhaitons continuer à jouer les trouble-fêtes dans notre groupe de Régional 2 et tout faire pour que notre équipe B remonte en première division, sans oublier notre équipe C, afin qu’elle fasse le meilleur championnat possible dans son groupe de quatrième division.”

Cet article a été lu 2464 fois.