Rencontre avec David POITRINEAU, le gardien de but de l’équipe première du club de Saint-Hilaire-Vihiers-Saint-Paul. Il nous racontera une scène plus que cocasse, qui a eu lieu, le dimanche 8 mars, au stade du Domino à Saint-Hilaire du Bois, lors de la quatorzième journée du championnat de Régional 3, face à Sucé-sur-Erdre JGE (1-1).

“En effet, alors que tout se passait bien lors du match de championnat de Régional 3, opposant l’AS Saint-Hilaire Vihiers Saint-Paul contre Sucé-sur-Erdre, un homme décida de marquer l’histoire du football. Nous étions aux alentours de la soixantième minute, il y avait 0-0 lorsque l’arbitre central désigna le point de penalty pour Sucé-sur-Erdre, jusqu’ici rien d’anormal. Le gardien de but local remporte le duel en bloquant la tentative du numéro six adverse. Le public était aux anges. C’est une fois la relance du gardien de but effectuée, que l’arbitre assistant rentra en scène. Il agita son drapeau pour appeler son homologue central. Personne sur place ne comprenait la situation que ce soient les vingt-deux acteurs ou les supporters. Il demanda à refaire tirer le penalty en invoquant pour raison “un claquement de doigts pour déconcentrer le tireur” d’un des remplacements, qui se trouvait derrière la ligne de corner pour s’échauffer depuis dix minutes. Pour justifier cette décision, quelque peu cocasse, il évoque la loi du jeu : “Tentative de tricherie en voulant déconcentrer le tireur.” Résultat, carton jaune pour le remplaçant et but pour Sucé-sur-Erdre, lors de la deuxième tentative. Au lendemain de cet événement, il est toujours très difficile de retrouver quelconque trace d’un tel article… Ce week-end, sur tous les terrains de football amateur, le respect des arbitres était à l’honneur avec la mise en place de discours. Visiblement, ce n’était pas le respect des règles du jeu !! Ceci dit, après la rencontre, l’arbitre central, lui, avouera avoir fait l’erreur de ne pas déjuger son assistant. Faute avouée, faute à moitié pardonnée. Scénario ubuesque, qui aurait pu être uniquement drôle, s’il n’avait pas eu d’impact direct sur le score final (1-1).”

 

Cet article a été lu 536 fois.