Cet article a été lu 311 fois.

Les Angevins et les Grenoblois se retrouvaient pour la deuxième fois en cinq jours, pour le compte de la 34e journée de la Ligue Magnus. Après une belle prestation sur la patinoire de Pôle Sud, malgré la défaite (3-1), c’était cette fois, les Ducs d’Angers qui recevaient l’équipe des Brûleurs de Loup de Grenoble dans leur patinoire du Haras. Après le terrible souvenir de la première réception de l’équipe grenobloise lors de la première journée du championnat (10-2), les Angevins avaient l’ambition de déjouer les pronostics face à l’un des épouvantails de la Ligue Magnus, cette saison. Malheureusement, le scénario du match ne s’est pas déroulé comme prévu avec une nouvelle grosse défaite à clé… (10-5).

Ce match aura été fort en émotion et les éventuels retardataires n’auront eu aucune excuse de manquer le début de match. En effet, la rencontre aura débuté avec trente minutes de retard sur l’heure prévue, pour un problème de glace, le temps de régler le problème. Dans l’interrogation pendant de longues minutes, le coup d’envoi était finalement validé par les arbitres pour une rencontre qui allait s’annoncer riche en buts. Le premier tiers-temps et les premières minutes de jeu, vont être un festival de buts de part et d’autre, se renvoyant coup pour coup. Et dès la première supériorité numérique, Grenoble va ouvrir le score en supériorité numérique pour sa première occasion du match. Masqué par Joël Champagne devant sa cage, Florian Hardy, le gardien de but angevin, appréhende mal la trajectoire du long lancer de Sébastien Bisaillon (0-1, 1’01). Bien lancé par Mathieu Gagnon, Loïc Farnier prend toute la défense de vitesse sur le côté gauche et dans un angle impossible trouve le chemin des filets (1-1, 2’23). Grenoble va reprendre l’avantage sur un tir de Guillaume Leclerc, qui trouve la lucarne du but angevin (1-2, 3’31). Puis, à la suite d’une belle remise plein axe de la nouvelle recrue angevine, Chris Lawrence, Matt Carter n’a plus qu’à ajuster la mire (2-2, 4’29). Les Brûleurs de Loup vont rapidement reprendre l’avantage sur une contre-attaque tout en vitesse, emmenée par Connor Hardowa sur le côté droit, Sébastien Rohat conclut l’action d’un tir frappé face au but (2-3, 6’17). A nouveau, Angers va égaliser pour la troisième fois, en profitant d’une supériorité numérique. De son propre camp, Mathieu Gagnon remonte toute la glace, s’appuie sur Maxime Lacroix en remise, pour conclure son action initiale (3-3, 10’48). Dans la foulée, Edo Terglav, l’entraîneur grenoblois, prend alors la décision de sortir son gardien de but, Lucas Horak. Suite à une superbe action collective, qui déstabilise les Ducs, le Grenoblois Damien Fleury inscrit le quatrième but de son équipe (3-4, 11’51). C’est cette fois, du côté angevin, que l’on procède à un changement de gardien de but, Isaac Charpentier remplaçant Florian Hardy dans la cage. Moins de deux minutes plus tard, Guillaume Leclerc signe un doublé, assisté de Denny Kearney et de Patrick Mceachen (3-5, 13’06). Suite à une rapide perte de balle angevine en zone offensive, Joël Champagne récupère la rondelle et remonte la glace sur le côté gauche, puis sert dans l’élan Patrick Mceachen, pour le sixième but grenoblois et surtout neuvième but de la rencontre en quinze minutes (3-6, 15’37) ! Au retour des vestiaires, Angers va tenter de réduire le score. Malgré plusieurs tentatives, Antoine Bonvalot, le porter adverse, préserve son camp. En double supériorités numériques, sur un lourd lancer de Danick Bouchard, superbe plongeon défensif d’Antoine Bonvalot, Matt Carter récupère au deuxième poteau, remise pour Clément Masson qui sert Maxime Lacroix, qui n’a plus qu’à placer la rondelle dans l’angle ouvert (4-6, 30’53). Le tournant du match va intervenir au plus mauvais moment. En effet, le match se rééquilibre, mais sur un lancer anodin en zone neutre d’Antonin Manavian, Isaac Charpentier réalise la boulette du match en laissant filer le palet dans ses propres buts (4-7, 33’55). Dès le début de la troisième période, les espaces se libèrent à quatre contre quatre. A la suite d’une remise en jeu en zone offensive, Danick Bouchard fait le tour de la cage adverse et sert devant le but Patrick Coulombe, qui marque à son tour (5-7, 41’14). Joël Champagne sert à la limite du hors-jeu Guillaume Leclerc, qui dévie pour Aleksandar Magovac, ce dernier remporte son duel avec Isaac Charpentier (5-8, 47’46). Le match est plié et le rythme de la rencontre va baisser en intensité, tout comme l’ambiance dans les tribunes. Grenoble va inscrire deux derniers buts anecdotiques pour atteindre la barre des dix buts comme lors de leur premier match à Angers. Sébastien Rohat décale côté droit Damien Fleury, qui trouve la lucarne opposée du but (5-9, 48’29). Face à un adversaire sonné, Grenoble continue à jouer son hockey et Damien Fleury ne se privera pas pour inscrire un dixième but, sur une remise devant la cage d’Olivier Latendresse (5-10, 53’55).

Pas le temps pour les Angevins de gamberger, puisqu’ils recevront à domicile, et ce, dès vendredi, les Boxers de Bordeaux, à 20h30, en match en retard de la douzième journée.

Cliquez-ici pour la réservation en ligne

Ligue Magnus, 34e journée.

Les Ducs d’Angers Les Brûleurs de Loup de Grenoble : 5-10 (3-6, 1-1, 1-3)

Buts : Loïc FARNIER (2’23), Matt CARTER (4’29), Mathieu GAGNON (10’48), Maxime LACROIX (30’53), Patrick COULOMBE (41’14) pour Angers ; Sébastien BISAILLON (1’01), Guillaume LECLERC (3’31 et 13’06), Sébastien ROHAT (6’17), Damien FLEURY (11’51), Patrick Mceachen (15’37), Antonin MANAVIAN (33’31), Aleksandar MAGOVAC (47’46), Damien FLEURY (48’29 et 53’55) pour Grenoble.

Pénalités : seize minutes sur huit infractions pour Angers ; douze minutes sur six infractions pour Grenoble.

Cliquez-ici pour voir l’album photos de Déborah ANNE

Cliquez-ici pour voir l’album photos d’Anthony MANGEARD – Phanto’Graf

 

Les réactions d’après-match !

Carreneuf